AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Lun 12 Nov - 17:37

•• C'était réciproque. Peter aurait été incapable de ne pas l'écouter. Dès qu'elle ouvrait la bouche, même pour dire une connerie, même pour déverser toute sa haine sur quelqu'un,... il était tout ouïe, prêt à l'écouter jusqu'au bout, sans l'interrompre, avec autant d'attention qu'un animal qui attend sa récompense, se perdant dans sa contemplation. Sa récompense, c'était le sourire dont elle le gratifiait ensuite, l'apaisement que sa seule présence lui fournissait. C'était qu’elle était sa Maxine, comme il était son Peter, différents de d'habitude, simplement eux. L'air sadique de Maxine le fit sourire, et il fit mine de réfléchir à la question. « Bien sur que non... Je suis terrifié. » La seule chose qui lui faisait peur avec elle, c'était la perdre. La perspective de ne plus jamais la revoir le glaçait, imaginer qu'elle ne soit plus là était l'un des pires cauchemars qu'il puisse faire et, si elle venait à disparaître, il ne s'imaginait pas y survivre. Il ne se remettrait jamais de son absence. En prendre conscience ne l'aidait en rien. Il s’inquiétait déjà pour elle à longueur de journée, savoir qu'il ne serait plus rien sans elle le rendait encore plus malade. « Ou les rassurer, ça m'évitera d'avoir à le faire... Il faut dire que je suis pas hyper rassurant des fois. » Au contraire, il pouvait se montrer absolument terrifiant et méchant. Il s'en fichait. Maxine ne semblait pas d'accord avec lui, ce qui le fit de nouveau sourire. « Bah oui le premier brun ténébreux, dis-moi ce que j'ai de plus que... lui, par exemple. » fit-il en désignant du menton l'un des rares piétons. Un jeune homme aux cheveux bruns, l'air pressé d'aller boire son café. Pas de chance, il arrivait au moment où le serveur devait être de très mauvaise humeur. Et n'aurait pas la chance de se faire servir par la meilleure. Peter ne dit rien mais posa son regard sur Maxine. Finalement, en y repensant, à la place du client et si il avait été moins sur de lui et légèrement peureux, il aurait peut-être légèrement eut peur. En même temps, il se montrait toujours extrêmement sérieux et convainquant, comme le faisait remarquer la jeune femme. « Je suis toujours très convainquant. » Maxine tourna la tête vers lui et Peter fut de nouveau très attentif, buvant chacune de ses paroles. Elle faisait ce qu'elle voulait, de toutes manières elle n'avait pas besoin de ce boulot. Lui non plus, d'ailleurs, mais il avait besoin de s'occuper et c'était encore la seule chose qu'il supportait de faire. Ne pas avoir à se plier aux ordres d'un supérieur le sauvait, si il avait du suivre à la lettre ce qu'on lui disait, il aurait déjà été viré à de nombreuses reprises. Il détestait qu'on le commande, depuis toujours. « D'après ce que je sais, tu n'as pas forcément besoin de ce travail, alors si tu es sure de ne pas t'ennuyer, fais-toi plaisir. » Parce que lui, il aurait été incapable de trouver quoi faire, seul dans son immense villa. Les journées auraient été encore plus longues, bien trop longues. Il pouvait bien supporter quelques clients ennuyeux pour ne pas avoir à mourir d'ennui. Maxine termina finalement son geste de tout à l'heure. Alors que Peter observait les nuages au dessus d'eux d'un air pensif, elle lui prit la main et entrelaça leurs doigts. Il frissonna, légèrement surpris mais pas mécontent qu'elle se soit décidée. Il ne dit rien, pas besoin de mots. De toutes manières il n'y en avait pas pour exprimer ce genre de chose, et c'était mieux ainsi. « Je peux bien annuler ça pour toi, après tout demain tu n'auras plus rien à faire par ma faute. » Il lui adressa un clin d'oeil et attrapa son portable de sa main libre pour prévenir ses clients. Ils pouvaient bien lui en vouloir et décider de ne plus venir, rien n'importait plus que Maxine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Lun 12 Nov - 18:42

    Sa réponse m'amusait vraiment, et je répondais en fronçant les sourcils, prenant un air sévère « T'as bien raison de l'être, Cohen... ». Je fis un moue comme pour approuver une bonne idée, qui était celle de rassurer ses modèles « Ah oui, les rassurer, j'y avais pas pensé... Le truc c'est que je risque de faire ton éloge et ça va peut-être les stresser encore plus... Enfin, ce sera toujours plus rassurant que tes grognements oui... ». Je regardais dans le direction de Peter, pour voir le type qu'il me désignait d'un simple signe de tête. Je pouffais de rire, dévisageant le jeune homme. Oui, c'est comme ça que je regarde les gens, je les dévisage. Mon beau brun posa son regard sur moi, et je fis de même, en prenant un air du style "non mais t'es sérieux ?", amusée, avant de répondre « Mais c'est évident enfin. Déjà, t'es plus grand, plus musclé, t'as des traits bien plus beaux que les siens. Ce mec, tu me l'aurais pas montré, je ne l'aurais pas regardé ni même vu. Pas de charisme, pas de présence... Il a l'air ennuyeux à mouuuriir... Toi, dans une foule de brun ténébreux, je te reconnaitrais directement. T'en impose tu vois: on se souvient de toi. ». Je reprenais, en lui faisant un petit clin d'oeil « Peter Cohen est unique, c'est ça ton énooorme plus... Et je tiens à dire que le titre de grand brun ténébreux te va mieux qu'à n'importe quel autre gars ! ». Tout ça était sortit spontanément, je n'avais pas réfléchis, ni pesé mes mots... Rien du tout, j'avais dit les choses comme elles voulaient sortir, et je ne me prenais même pas la tête. Chose rare d'ailleurs. J'acquiesçais ses propos en hochant la tête. Je l'écoutais attentivement, tout en le regardant et je haussais les épaules, répondant en prenant un air faussement fasciné par toutes mes idées « Moui, c'est vrai... Je vais peut-être me mettre a peindre avec mes pieds, faire pousser des légumes, dresser des fourmis, parler aux arbres pour me reconnecter avec la nature, écrire des poèmes avec ma bouche, apprendre a parler le dauphin... ». Je riais légèrement avant de reprendre mon sérieux « Je trouverais bien quelque chose à faire, quand je serais motivée... Par contre, te harceler en dehors de tes heures de travail ça me plairait bien. ». J'étais plus qu'heureuse en constatant que Peter n'avait même pas eut un mouvement de recul, de crispation, ni rien... Fiouu, ça s'était plutôt bien passé finalement. J'étais aux anges, pouvoir tenir sa main, comme ça, tranquillement, marchant à ses côtés, son bras autour de mes épaules... Mon collègue débile avait bien fait de me pousser à bout, finalement *o*. Je fis un petit sourire suite à son clin d'oeil, ne cachant pas ma surprise face à ce qu'il venait de dire « Quoi ?? Tu vas quand même pas annuler tes rendez-vous pour moi non ? Shocked. Ca m’embêterait sincèrement que tu perde des clients et tout... », j'avais posé doucement mon autre main sur la sienne, qui tenait son téléphone, en le regardant dans les yeux. Je mourrais d'envie de passer une journée rien qu'avec lui, mais qu'il perde de la clientèle par ma faute, ça me gênerait vraiment... Puis j'ajoutais en penchant légèrement la tête « Et tu sais très bien que si demain je me retrouve sans emploi, c'est certainement pas de ta faute hein. Je m'en contre fiche en plus de ce boulot... »


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Lun 12 Nov - 19:25

•• « Tu sais quoi, c'est ça qui me fait le plus peur... » Peter sourit légèrement et passa une main dans ses cheveux en écoutant Maxine donner son avis sur l'idée de rassurer ses clients. En effet, cela l'aurait vachement aidé qu'on arrête de trembler devant l'objectif. Le seul hic, c'était peut-être qu’elle était aussi flippante que lui des fois... Cela le fit sourire un peu plus. « Ouais, à mon avis ils seront tout de même un peu moins stressés de se retrouver face à fabuleux Peter Cohen que face à celui qui grogne, si ils m'imaginent déjà parfait ce sera plus simple, ils seront paralysés et ce sera vite fait. » Il adopta le même sourire que tout à l'heure pour appuyer ses propos. Maxine pouffa de rire en apercevant le jeune homme qu'il venait de désigner, le pauvre... Heureusement qu'il venait de disparaître à l'intérieur du café, sinon il aurait entendu la longue suite de choses qui, d'après elle, rendait Peter mieux que lui. Son ego en aurait prit un sacré coup. Plus grand et musclé, jusque là, d'accord, mais la suite le fit rire. Il ne se moquait pas, juste qu'il en se voyait pas vraiment comme elle le décrivait. Enfin, ce n'était pas pour lui déplaire après tout... « Tu sais que je t'aime toi? » C'était sorti tout seul, mais peu importait. Il profita qu'il la tenait déjà pour la serrer un peu plus contre lui. Son coeur battait la chamade et il se serait bien arrêté pour la serrer dans ses bras mais mieux valait attendre... peut-être même encore des années, ils avaient tout leur temps. D'accord, ce n'était qu'un signe d'affection, mais encore trop pour lui. « Je crois que si je devais te dire tout ce que je pense de toi et tout ce que tu as de plus que les autres, on serait encore là demain matin... Je m'abstiens ?! » Il s'abstiendrait. Franchement, la liste était tellement longue, la comparaison avec un autre tellement impossible, il n'avait presque pas de mot pour la décrire, alors sans hésiter, il pouvait dire qu'elle était plus que parfaite. Elle parut surprise quand il décida d'annuler son après midi de travail pour la passer avec elle. C'était si exceptionnel? Non, franchement, dès que l'occasion d'éviter les gens se présentait, il la saisissait sans problème. Surtout si il s'agissait de passer la journée avec elle. « Bah... Si. Moi pas tu vois, justement ça me fait plaisir, et si ils ne sont pas contents autant qu'ils se trouvent un autre photographe. J'ai pas besoin de ce travail, et si je peux m'occuper autrement ça me fait plaisir. » Peter s'en serait voulu de ne pas saisir sa chance, il dégagea doucement sa main de celle de Maxine, un peu à contre coeur mais c'était pour la bonne cause, et termina son message en lui jetant quelques coups d'oeil. Il l'écoutait toujorus aussi attentivement, mais sans la regarder, preuve que lui aussi pouvait faire au moins deux choses en même temps. « Le truc bien chez moi, c'est que je n'ai de comptes à rendre à personne et que les clients n'ont rien à dire. » Il envoya son message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Mar 13 Nov - 17:31

    Je riais légèrement avant de répondre « Tu crains rien, j'ai aucune envie de t'assommer à coup de pelle, ni de t'étouffer dans ton sommeil, ni rien. Mes pulsions meurtrières disparaissent quand je suis avec toi... Mais me cherche pas trop quand même, on est jamais sûr de rien. », je lâchais un autre petit rire avant de regarder Peter, refaire ce sourire de tombeur. Je retirais ma main de la sienne quelques secondes pour attraper doucement son visage dans ma main « Hé beau brun, fais gaffe quand tu dégaine ce sourire, je vais pas être paralysée comme tes chers modèles. Moi je vais plutôt fondre », je lui fis un joli sourire avant de reprendre sa main. En l'entendant dire ça, intérieurement, j'étais surexcitée. Même si ça n'était pas dit sur le ton de la déclaration d'amour, entendre Peter dire ça, c'était surprenant. J'avais envie de sautiller, j'étais toute folle mais ça, c'était à l'intérieur... Vous m'imaginez, gambader dans la rue et tout ? La honte quoi. Je fis un grand sourire, reprenant mon air fière de tout à l'heure, avant de murmurer avec une voix sensuelle -je suis obligée de mettre un peu d'humour dans mes propos pour rester décontractée, que voulez vous- « J'te comprends ! Et faut croire que moi aussi... », je marquais une petite pause en observant une quelconque réaction de sa part, des fois que ça le surprenne autant que moi, puis je terminais, histoire de ne pas le mettre de nouveau mal à l'aise comme au café « ... parce qu'en temps normal, il faut me payer, je complimente jamais personne et les éloges c'est pas mon délire. Mais faut croire que tu m'inspire... Je suis un peu comme ta groupie, Ô fabuleux Peter Cohen ! ». Je le regardais avec des yeux limite pleins d'admiration. C'est vrai que je déteste faire des compliments, filles ou mecs, c'est pareil. Et surtout, j'ai du mal à trouver des qualités aux gens. Mais encore une fois, c'est Peter, donc c'est différent ! Lorsque j'avais senti qu'il me serrait un peu plus contre lui, mon coeur se mit à tambouriner violemment contre ma poitrine et je baissais la tête pour sourire timidement. Je la relevais ensuite, amusée « Ah ouais ? Je suis sure que tu dis ça par gentillesse, Peter ! ». Je crains qu'en réalité il n'ait pas grand chose à dire de positif sur moi, je suis banale et détestable la plupart du temps. Si je connaissais une fille comme moi, je la détesterais quoi. J'écoutais Peter et sa réponse me faisait énormément plaisir, je le laissais donc envoyer ses messages. Je m'exclamais donc « Woh ça veut dire qu'aujourd'hui, t'es rien qu'à moi... Tu pouvais pas me faire plus plaisir ! ». Je fis un petit sourire aguicheur avant de lui faire un bisou sur la joue, comme ça, suite à une pulsion. Je me mordais la joue en réalisant mon geste... Faut vraiment que je me calme sinon je vais faire d'autres conneries. Je trouvais ça normal de faire un bisou sur la joue d'un ami, mais comme parfois avec Peter j'en voulais plus, je ne savais pas comment interpréter mon geste... Tant pis, c'est rien après tout ça va de pair avec mon sourire aguicheur on va dire. Je demandais ensuite, pour vite oublier ma maladresse « Du coup, je te laisse le choix des activités, je vais être très docile. On fait ce que tu veux ! ». Je regardais autour de nous, et voyant quelques filles passer et reluquer Peter, je fis un sale sourire aux filles comme pour les narguer... Eh ouais, ce beau brun est avec moi :laclass:



_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Mar 13 Nov - 18:56

•• D'accord... Maxine n'était surement pas la personne avec le sens de l'humour le plus normal de la terre, mais cela tombait bien, Peter non plus. Il n'avait d'ailleurs pas un sens de l'humour très développé et s'abstenait souvent de faire des blagues. Ça risquait de mal tourner... « Ah ouais, c'est super rassurant de se promener avec une fille qui risque de découvrir, en voyant une pelle, qu’elle t’assommerais bien avec... J'adore l'idée. » Heureusement que personne ne les écoutait, ils auraient déjà fait fuir bon nombre de pauvres innocents. Ils étaient flippants. Peter revêtit le même sourire que tout à l'heure, et rit doucement à la remarque de Maxine. A vrai dire, la voir fondre l’aurait assez fait rire. Tant qu’elle ne restait pas dans cet état... « Ce serait dommage, mais j'essayerais bien quand même, voir... » Il allait se faire tuer. Il la serra un peu plus contre lui, déclarant, mais sur un ton tout a fait banal, qu'il l'aimait. C'était interprétable de deux façons dans sa situation, mais cela elle n'était pas censé le savoir. Encore heureux, sinon il se serait vraiment senti mal. Si son coeur voulait bien cesser de battre si rapidement aussi... Peter sourit mais ne dit rien, puis l'écouta dire qu’elle se serait normalement fait payer pour ce genre de discours. Tu m'étonnes... Mais il n'aurait pas dépenser un centime pour qu'on lui dise ce genre de chose, même venant de Maxine, parce que cela ne lui plaisait pas forcément, et que quand c'état elle il ne pouvait s’empêcher de rester paralysé. « Groupie... Tu pouvais pas trouver un nom qui fasse légèrement moins flipper, j'vais finir par penser qu'y faut que je m'inquiète... Déjà que tu pourrais te révéler violente. » L’assommer ou l'étouffer par exemple. Encore aurait-il fallut qu’elle soit là durant son sommeil pour cela. Peut-être étais-ce une chance que non dans ce cas. En gros, elle était en train de dire qu'il était hypocrite. D'accord, sympa, ça fait toujorus plaisir... Surtout qu'il était très sérieux, et surtout ne s'était pas tout de suite rendu compte de ce qu'il racontait mais, finalement, c'était tout à fait exact. Il aurait eut une dizaine de choses négatives à dire sur elle, mais ce mauvais coté de son caractère lui plaisait autant que le bon. « Bien sur que non, je suis hyper sérieux. Pas que des compliments, j’suis pas comme ça, mais même si t'es chiante, excuse mais c'est vrai, c'est en partie ce que j'aime chez toi. » Vu qu'il aimait tout chez elle ce n'était pas compliqué de le savoir mais autant le préciser. Elle le laissa finalement écrire et envoyer le message pour annuler ses rendez-vous de l'après midi, une journée de repos prise à l'improviste dérangerait surement, mais ce n'était pas si important. Au pire, il se rattraperait la nuit, de toutes manières il était devenu insomniaque depuis quelques mois. A le changerait d'errer dans sa villa la nuit comme un somnambule. « Vraiment? Bah faudrait faire ça plus souvent alors, ce qui te fait plaisir me fait plaisir... Surtout que passer une journée avec toi c'est génial. » Vas-y Peter, continue comme ça, tu vas juste pas finir la journée sans avoir craché le morceau... Maxine voulait vraiment le tuer, impossible autrement. Son sourire allait le faire fondre tandis que le contact de ses lèvres sur sa joue faisait exploser son coeur. Elle allait le tuer avant la fin de l'après midi. Qu’elle brise le silence le soulagea, parce qu'il se sentait incapable de dire quelque chose sans bafouiller. Quoi faire? Oulah, il n'en avait aucune idée. « Hum... Je sais pas, mais faudra passer par l'animalerie, je vais m'acheter un chat. » Bah quoi? Il aimait les animaux, d’accord ça se voyait pas mais il avait toujours adoré les chats... Allez savoir pourquoi. En acheter un aujourd'hui? Peut-être parce que c'était le seul jour où il en avait l’occasion et y pensait. Contrairement à ce qu'on pouvait penser en le voyant, il n'avait jamais été très attiré par les chiens... Alors ce serait un chat, quoi qu'on en pense. « Et puis, il parait que tu danse, tu me montrerais pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Mar 13 Nov - 21:09


Peter and Maxine

j'étais obligée de le remettre pour la troisième page, il est trop sublime *-*

    Je me marrais bien grâce à ses réactions. Je secouais légèrement la tête, en riant « Non mais c'est vraiment rare mes pulsions. Si tu veux une fille qui te jette des trucs au visage ou qui menace de t'empoisonner parce que t'as oublié de sortir les poubelles un soir... C'est pas avec moi qu'il faut être, je suis pas aussi folle que ça... Je sais, on dirait comme ça, mais non ». Je fronçais légèrement les sourcils, en levant un peu la tête « Ah ? Bah vas-y, recommence pour voir... Ca se trouve je vais résister ! », je savais pas comment j'allais réagir s'il me souriait comme ça de nouveau, j'allais surement me retenir de baver et me retenir de rougir avec ou sans succès d'ailleurs, mais peu importe, j'allais profiter de son magnifique sourire et je savais quoi faire en retour (a). Je mettais ma main sur ma bouche, en riant « Oh mon Dieu, je vais vraiment finir par te faire peur ! ». Je posais brièvement ma tête sur son épaule en caressant sa main avec mon pouce, toujours en riant « J'te promet que tu crains rien, je suis inoffensive ». Hypocrite ? Mais non enfin, c'est pas ce que je voulais sous-entendre, MON Peter, hypocrite ? Alors là, première nouvelle . Je fis de grands yeux en prenant un air vexé « Whaaat ? Moi, je suis chiante ? Han... Merci Cohen, ça fait plaisir », je tournais la tête avec une moue triste avant d'ajouter d'une petite voix « Heureusement, il manquerait plus que tu me trouve chiante et qu'en plus, tu déteste ça :pi: ». J'esquissais un léger sourire en arrêtant ma comédie; je suis chiante, c'est vrai et je le sais. Ça ne me surprend pas de l'entendre dire, et si ça plait, tant mieux, sinon j'aurais sérieusement été attristée de perdre des points à cause de ça (surtout que je ne sais pas si je pourrais y remédier). Passer une journée avec toi, c'est génial, mon Dieu... Qu'est-ce-qu'il est gentil... Je pensais exactement pareil. Vous imaginez pas le coup de chaud que j'avais eut en entendant ça « Si t'es prêt à me supporter plus souvent, on fait ça quand tu veux, je suis toujours disponible pour passer du bon temps avec mon beau brun ». Je regardais les vitrines, le sourire aux lèvres, oui toujours « C'est vrai ? Tu vas avoir un chaton, c'est trop mignon... J'adorerais en avoir un mais ma mère déteste les chats No ». J'avais déjà tenté de la convaincre, de lui montrer qu'un chat c'est cool mais pas moyen. M'enfin un jour j'en ramènerai un, et elle n'aura pas son mot a dire, pareil pour mon père... Je les respecte beaucoup mais j'ai plus huit ans, je veux un animal, je l'aurais et si ça continue, je vais ramener un gros chien et on verra ce qu'elle détestera le plus entre ça et un petit chat sage qui prend pas de place. Oui, ma "mère" est très chiante en ce moment, j'espère que son voyage va la calmer. J'ai pas perdu une mère insupportable pour en retrouver une pareille. Je sortais de mes pensées pour dire « On ira tout à l'heure alors ! », j'avais hâte de voir tous ces petits animaux, mais je sais que j'allais avoir un pincement au cœur en partant. J'aimerai tous les emmener chez moi, pour éviter de les voir derrière leurs vitres là... J'avais le sourire aux lèvres, je marchais tranquillement, je regardais droit devant moi et en l'entendant parler de danse, je tournais rapidement la tête vers lui... Mon sourire s'effaça lentement et je baissais les yeux, regardant de nouveau devant moi pour que tout cela passe inaperçu. Je répondais difficilement « Euh... Si mais... Com... Comment dire... », je me mordais violemment la lèvre « Ca fait un petit moment que j'ai pas dansé tu vois, je sais pas si ça va être grandiose... »


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Mer 14 Nov - 17:32

•• Peter sourit à la réponse de Maxine, cela l'aurait étonné, en effet, qu'elle se décide d'un coup à le tuer, mais il faut savoir se préparer à tout éventualité, non ? Comme à son habitude, il ne se concentra pas sur le sujet principal en répondant... « Parce que tu me ferais sortir les poubelles ?! Je sais à quoi m'attendre au moins comme ça. » De toutes manières, vu qu'il vivait seul, c'était inévitablement à lui de s'en charger. Si il avait voulu suivre l'exemple de son père, chose qu'il n'aurait jamais faite vu l'exemple que celui-ci lui avait donné et le peu d'estime qu'il avait encore pour lui, Peter aurait engagé une femme de ménage. Son père, qui vivait pourtant dans une maison très modeste, avait toujorus apprécié de se faire servir et de n'avoir rien à faire. Contrairement à son fils, bien heureux d'avoir beaucoup hérité de sa mère. Le photographe secoua doucement la tête. « J'ai pas envie que tu fonde... En plus si je te souris tout le temps comme ça, tu vas t'en lasser. » Et c'était bien plus marrant lorsqu'elle ne s'y attendait pas. Pas sadique du tout, cela l'amusait simplement d'observer sa réaction. « Je suis totalement terrorisé et tu passe ton temps à en rajouter, je terminerais jamais la journée sans être traumatisé. » Maxine déposa sa tête sur son épaule et Peter posa son regard clair sur elle. Elle affirma être inoffensive, pas tout à fait certain, mais autant ne pas la contredire. Il acquiesça d'un air qui se voulait peu convaincu et sourit. « T'façon tu me ferais jamais de mal, si ? » Son regard se fit presque suppliant mais il ne parvint pas à garder cet air bien longtemps et éclata de rire. Franchement, plutôt mourir que supplier, de ce fait il n'était pas très doué pour cela. L'air vexé, par contre, la jeune femme le faisait à merveille. Le photographe ne perdit pas son sourire, loin de là. « Je sais, j'ai le chic pour les compliments hyper touchants. » Même son air triste ne l’atteint pas, il ne savait que top bien qu’elle s'en remettrait sans mal. Et puis, il avait bien le droit de donner son avis. Elle était chiante, mais pas avec lui, et quand bien même elle l'aurait été, cela ne l'aurait certainement pas gêné. « Tant que tu ne l'es pas avec moi, ça me dérange pas... » Égoïste ? Mais non, juste pas très soucieux des autres... Et puis, il était chiant lui aussi, affreusement. Mais cela ne lui avait jamais causé de problème, surtout qu'il se souciait vraiment très peu de ce qu'on pouvait penser de lui. Excepté Maxine. Comme toujours, elle faisait l'exception. Peter avait envoyé ses messages, l'après midi serait totalement consacrée à Maxine - bien que la question de quoi faire se pose encore - et il constatait qu'il n'était pas le seul à apprécier. « Et moi avec ma jolie brune. » Peter savait au moins qu'il voulait un chat, au moins une chose à faire aujourd'hui, lui en trouver un. Mais oui, les petite boule de poils c'est attachant, même pour Peter Cohen. Enfant, il avait toujours voulu une dizaine d'animaux de compagnie différents. Bon, ses demandes étaient souvent soit impossibles à réaliser, soit pas écoutées par son père et sa belle-mère. Cette dernière avait tout pour lui déplaire, en plus d'être détestable, elle était allergique aux poils d'animaux. « A vrai dire, j'adore les chats. En attendant que tu parvienne à la convaincre, tu pourras venir voir mon chaton quand tu voudras. D'ailleurs, tu le choisiras pour moi, OK? » Aussi pour voir ses goûts. Y'en a là dedans! :laclass: Hum, bref, Peter avait toujours adoré les animaux, en particulier les loups mais il savait aujourd'hui qu'en adopter un était légèrement impossible. On lui avait souvent dit de prendre un chien à la place, mais ce n'était pas pareil à ses yeux. Donc, chat. Et puis, il la laisserait choisir parce que ce serait plus facile de prendre celui qu'elle préférerait plutôt que de voir tout ces chatons miauler d'un air suppliant. C'était le seul problème pour choisir un animal, on aurait bien voulu les prendre tous. Malheureusement, il n'était as encore prêt à devenir éleveur de félins. Non, il ne lui laissait pas faire le choix difficile... Si cela ne lui avait pas donné un air totalement débile, Peter se serrait bien frappé. « Je vois... » La grosse bourde, bravo. En même temps, il ne pouvait pas deviner que s’intéresser à ce qu'elle faisait allait déclencher ce genre de réaction. Il comprenait bien que ce n'était pas seulement une question de temps, mais ne chercha pas à en savoir plus, il préférait de loin se concentrer sur un sujet qu'elle apprécierait plus. « Tu veux faire quelque chose en particulier ? Ciné, théâtre, zoo... On fait ce que tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Mer 14 Nov - 19:14

    Je lui fis les yeux doux « Mais non voyons. Je vais m'habiller en soubrette, je ferai toutes les corvées pendant que tu t'occuperas des jolies filles qui viendront se faire photographier à la maison... », en terminant avec un sourire forcé, toujours pour plaisanter bien sûr. J'ajoutais, en me mordillant la lèvre « Je sortirais les poubelles si j'ai des massages en échange ». Rien qu'à imaginer Peter poser ses mains sur moi pour me masser, j'en perds mon latin *-*. Je secouais légèrement la tête « Je pense plutôt que je vais devenir accro à ton sourire », c'est plus que possible, ça se voit qu'il ne vous a jamais sourit de cette façon. Ses propos me firent rire, je posais mon index sur ma bouche un court instant « J'arrête promis ! ». Son air suppliant et son éclat de rire, me fit pouffer; je pinçais mes lèvres avant de répondre en le regardant droit dans les yeux « Non, jamais je pourrais te faire de mal... Mais si toi tu m'en fais, bah là je serai obligée ». Je sais qu'il ne me ferait jamais de mal: en dehors de notre petit délire, je sais qu'amicalement, jamais il ne me décevra et si quelque chose devait se produire entre nous -l'espoir fait vivre-, il sera plus qu'honnête et correct avec moi. Bref... Le chic pour les compliments... Je lui tirais la langue en guise de réponse. Je haussais ensuite les épaules, prenant un air innocent « Je te promets rien, j'ai du mal à contrôler mon côté de bonne femme chiante... ». My god, le ton qu'il avait prit pour dire "ma jolie brune" m'avait tout simplement fait frissonner... Bordel, comment je vais faire pour ne pas lui sauter dessus avant la fin de la journée ? Je suis faible... Pense à autre chose... Yeaaah, une raison de plus pour passer le voir plus souvent... C'est bon ça. Intérieurement j'étais comme une gamine, j'allais pouvoir profiter de son chaton. Moi qui n'avait jamais eut d'animaux... Ca allait me faire trop plaisir. Là où j'ai grandis, les jeunes s'amusaient à faire peur aux chats et chiens errants, où ils les attiraient pour leur faire du mal... Et j'avais tendance a me battre pour venger les animaux... Ça parait con pour beaucoup mais ça me tenait à cœur; comment peut-on faire du mal aux animaux ? Ils sont adorables, fidèles et innocents, ils ne sont pas méchants pour un sou, et ne peuvent pas répliquer contre la cruauté des hommes, du coup, je m'en chargeais pour eux. « Haaan c'est trop gentil, merci ! Par contre, si je t'aide a choisir, tu vas repartir avec plus de deux chats », lançais-je en riant légèrement, prenant déjà un air attendrit en imaginant ces petites boules de poils. J'avais totalement perdu mes moyens lorsque Peter avait parlé de danse. C'était devenu un sujet assez délicat a aborder depuis ma grave blessure. Ma kiné me disait que je pourrais peut-être reprendre la danse mais pas en compétition, et a un rythme soutenu... Autant ne plus en faire. Bref, vous pouvez pas comprendre ce que je ressens. La danse c'était ma vie et ma blessure m'a juste détruite. Je me reprenais, pour ne pas passer pour une débile devant Peter, qui ne savait pas pourquoi je réagissais ainsi « Quand j'aurai terminé mes séances de rééducation, je t'en mettrais pleins les yeux... Et tu pourras même m'accompagner, tu auras juste besoin d'une paire de collants... », je riais doucement, même si à l'intérieur, j'étais dégoûtée de parler de danse. Mais j'avoue que l'image de Peter en collant, ça me remontait le moral, même si c'était assez bizarre comme image. J'étais contente de voir que Peter avait souhaité changer de sujet... Je réfléchissais un peu, avant de répondre « Un ciné ça me tente bien... J'ai vu qu'il y a un super film romantique qui passe en plus ! ». Je regardais Peter du coin de l'oeil pour guetter sa réaction. Moi ? Aller voir un film à l'eau de rose ridicule, avec Peter en plus ? Oui, non, jamais de la vie... Mais, j'aime tellement sortir des conneries...


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Jeu 15 Nov - 18:51

•• Ah oui tiens, pourquoi pas. Maxine en soubrette cela l'aurait bien fait rire, il aurait été totalement incapable de se concentrer sur son travail ou de cesser de rire... Peter rit doucement en l'imaginant. « Ça t'irait surement à merveille. » Des massages, non, pas trop, surtout qu'il l'aurait blessée plutôt que le contraire. « Je te payerais un masseur dans ce cas, parce que je risque juste de te déboiter une épaule. » La réponse de Maxine lui tira un léger sourire mais il ne réagit pas, cela faisait déjà la troisième fois qu'elle disait aimer son sourire, il n'allait pas à chaque fois lui ressortir la même chose, si ? Peter à la promesse de Maxine, puis éclata de rire en tentant de la supplier, en vain, trop compliqué de joué les peureux. Pas par vantardisme, mais, franchement, il suffisait de le regarder deux secondes pour comprendre que ce n'était pas son genre. « Moi? Non mais attends, j'suis un ange moi. » Et là, tout le monde le croyait, c'était si convainquant... Hum. Il prit un air vexé quand elle lui tira la langue mais ne la lâcha pas. Et puis quoi encore. « Pas grave, j'ai connu pire dans le genre chiante. » Comme... sa belle-mère, tiens. Non, ce n'était pas le simple fait qu'elle prenne la place de sa mère, mais qu'elle se donne tout les droits, sur lui autant que sur tout ce qui leur appartenait à son père et lui, et puis qu'elle le trompe sans qu'il ne remarque jamais rien. Puis, remarquez, il ne pouvait tout de même pas aimer une femme qui elle-même le haïssait corps et âme sans raison. Pas même pour faire plaisir à son père. Raison pour laquelle le couple avait commencé à se poser des questions sur que faire de lui. Oui, parce qu'elle comptait plus que lui pour Jared Cohen, mais bon... La conversation arriva à la question de quoi faire, parce que c'était bien de décider de passer la journée ensemble, mais encore fallait-il faire quelque chose de cette journée. Exemple, acheter un chat à Peter. Au moins, ils avaient les mêmes goûts en matière d'animaux. Par contre, il ne pouvait pas se ramener avec une dizaine de chats, pas à cause de sa villa, franchement, elle était bien assez grande pour accueillir tout une animalerie, mais s'occuper de plus de deux animaux, il ne s'y voyait pas vraiment. « Dans ce cas je te préviens tout de suite, je compte pas devenir éleveur de chats, alors pas plus de deux. » Ce serait compliqué de choisir, mis il faudrait bien. Et puis, il y aurait toujours quelqu'un d'autre pour acheter des chats ! Ils parlèrent ensuite de danse, ce qui avait dérangé Maxine. Le photographe ne se rendait pas compte de la bourde en le disant, mais il en prit vite conscience. Donc, elle s'était blessée. Super Peter, c'est toujours génial de dire des conneries... A la proposition des collants, il grimaça. Pas question. Il avait déjà fait de la danse, pas classique, faut pas rêver, et se débrouillait pas mal en break-dance, par contre pas sur qu'il y parvienne toujours. « Pour les collants c'est pas sur, mais je serai sans aucun doute épaté. » Il sourit légèrement mais préféra changer de sujet. Cinéma, zoo, théâtre à la limite, ils avaient l'embarras du choix pour se distraire. Maxine penchait pour le cinéma et... Quoi? Un film à l'eau de rose, non, ça l'aurait totalement dégouté du cinéma. S'imaginer regarder cela l'écoeurait déjà. « Je te voyais plus allez voir un truc du genre une folle qui empoisonne tout le monde... Puis, la dernière fois que j'ai tenté un film romantique, j'ai pas pu m'empêcher de sortir avant la fin pour aller vomir, pas l'idéal. » Le Cohen sourit puis prit la direction du cinéma. Ils verraient bien là ce qu'il y avait à l'affiche, excepté les films romantiques, à éliminer directement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Dim 18 Nov - 13:45

    Je riais légèrement tout en passant ma main dans mes cheveux « Tu m'étonne... La soubrette sexy, ça m'irait comme un gant ». Je fis une tête proche de celle des petites filles capricieuses déçues de ne pas pouvoir avoir ce qu'elles veulent -sauf que je ne vais pas taper des pieds ou me rouler par terre pour avoir des massages de Peter, c'est pas mon genre- « Borf j'en veux pas de tes masseurs, j'voulais Peter Cohen moi », puis je riais légèrement. Je hochais la tête, en faisant de grands yeux, acquiesçant ses propos « Oui, tu es un ange, c'est bien connu », je regardais ailleurs, me pinçant les lèvres en prenant un air un peu mal à l'aise. Je fuyais son regard, comme pour faire semblant d'avoir été convaincue... J'avais juste envie de me marrer. Bien entendu, ce n'était pas méchant ni rien mais... Cohen is a badass quoi . Après quelques secondes, j'arrêtais de le taquiner, pour le regarder et froncer légèrement les sourcils, c'est quoi cet air ? Je le regardais avec insistance, pour qu'il efface cet air de sa belle gueule. Je tournais la tête, souriant « Ah ouais ? T'as connu des nanas pire que moi dans le genre chieuse ? Ca rassure ! ». J'adorais parce que quand je tournais la tête, et lui aussi, on était proches... Et ça me rendait folle de ne pas pouvoir l'embrasser ou autre. Heureusement que plonger mon regard dans le sien, ce magnifique regard profond et puissant me faisait autant d'effet... J'allais devoir m'en contenter, et ça ne me déplaisait pas du tout, sérieusement il y a pire hein. J'aime tout chez Peter, son corps de la tête aux pieds, son caractère; ses défauts qui me séduisent autant que ses qualités, sa façon de penser, sa façon d'être... Oui, j'aime tout chez lui... Ca fait bizarre d'ailleurs de me dire ça. Mes pensées me firent serrer doucement sa main, que je tenais normalement puis je reprenais la parole « T'inquiète, pas plus de deux. J'ai pas envie d'être responsable des dégâts que feront tout ces petits monstres une fois chez toi ». Suite à l'évocation des collants, Peter fit une drôle de tête. A mon avis, il s'était imaginé en collant et ça devait pas vraiment lui plaire, c'est ce qui me fit sourire, amusée en voyant sa réaction. Je ricanais lorsqu'il évoqua les symptômes que les films romantiques provoquaient. Je déteste ça aussi, les films d'amours sont toujours pareils et surtout, très peu réalistes. Quand on ressort après avoir vu ces films, on se dit que tout est possible, on se met à rêver comme des débiles, on attend que la même chose arrive en vrai mais... ça n'arrive pas, parce que ce sont juste des conneries. Je répondais en souriant « Mouais, t'as pas tort... Mais j'ai un faible pour les films d'horreurs, et les films où ça pète dans tous les sens, où il y a de la baston et tout... CA c'est ce que j'aime ! », puis j'ajoutais « On oublie les films romantiques alors, en plus la vie semble encore plus minable après ». Même si l'amour dans les films ne me faisait pas rêver, je me disais, en voyant que tous ces personnages fictifs, rebelles, coureurs du jupons ou autre, finissaient par trouver chaussure à leur pied, que ma vie craignait un max parce que personne ne voudrait jamais de moi, et pareil de mon côté, personne ne m'intéresserait. Mais voilà qu'il y a Peter... Je me demande si un jour, je pourrais accepter ce que je ressens en arrêtant de me dire que ce n'est qu'un coup de cœur alors que je sais qu'il me plait et que je le veux à mes côtés, plus qu'en tant qu'ami. Oui donc, films d'amours, no way. Peter et moi prenions la route du cinéma, toujours collés l'un à l'autre, et je redoutais le moment où on allait se séparer, même si on allait se retrouver côte à côté au ciné. Je lançais, enthousiaste « Ca fait un bail que je suis pas allée au ciné... », avant d'ajouter « ... J'ai hâte de me goinfrer de pop-corn et de soda, c'est ce que je préfère faire au ciné *-* »... Oui, j'adore grignoter... Ca se voit pas ? Bah ouais, vous croyez quoi, je fais du sport moi :laclass:


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Dim 18 Nov - 15:04

•• Sans aucun doute, mais Peter ne répondit pas. Non, il n'était pas trop occupé à baver en imaginant... Ou presque, mais faut pas le dire. L'expression de Maxine le fit sourire, il l’imagina presque criant comme une gamine mécontente. Pas de masseur, OK, mais mieux valait que ce ne soit pas non plus lui. Juste pour s'assurer qu’elle ne passe pas des mois à l’hôpital. « Si ça te gêne pas de te faire casser tous les os, je suis pas contre. » Bah oui quoi, une excuse pour être en compagnie de Maxine est toujours bonne à prendre. Sa réaction fit légèrement sourire le photographe, mais il fit mine de lui en vouloir. Bien sur qu'il était un ange, ça se voyait dès le premier coup d'oeil. Surtout que quand il vous regardait, son regard était tellement accueillant et chaleureux... D'accord, il était loin de la gentillesse angélique. Tant mieux. « Vas-y, rigole. Et étouffe-toi en même temps, mauvaise... » Sourit-il, avant de prendre un air vexé quand elle lui tira la langue. Mais son regard le dissuada de persister dans son jeu. Pour les chieuses pires que Maxine, eh bien il en voyait deux. D'abord sa belle-mère qu'il avait supporté durant neuf ans sans jamais émettre la moindre plainte, alors que les raisons de le faire auraient été innombrables, et une fille dont il ne gardait qu'un vague souvenir, qui leur avait, à son meilleur ami et lui, mené la vie dur au lycée. Ils auraient pu lui mettre un bon coup de poing et basta, mais on ne frappe pas les filles, n'est-ce pas. Parfois, il se demandait quel imbécile avait pu inventé ce genre de connerie... Il prit un air mystérieux. « Ha, ha... » Un léger sourire au lèvres, il reprit sans tarder. « Non, en fait elles avaient pas assez de qualités pour cacher le fait qu'elles étaient vraiment hyper chiantes. Tout le monde n'a pas ta chance. » Ça sortait bien de la bouche de Peter Cohen, jour mémorable. Posant son regard sur Maxine, le jeune homme se retint de sourire bêtement. C'était un réel supplice d'être si proche d'elle et de ne pas pouvoir lui dire ce qu'il ressentait, ce que sa simple vision lui faisait, le mal pas possible qu'il se donnait pour ne pas lui sauter dessus,... Il lui sourit quand elle serra sa main mais ne dit rien, autant éviter les déclarations dépourvues de sens et quasiment effrayantes. Deux chats, c'était amplement suffisant, surtonte en imaginant l'état de sa maison quand il rentrerait après le boulot. Lui qui n'y était jamais et n'avait presque pas besoin de la nettoyer devrait s'y mettre. « Tu les dressera pour que j'ai pas à nettoyer ma villa tous les jours. » Cela sonnait comme une question, mais il ne l'imaginait pas en train d'apprendre des chose à des félins. Déjà qu'il se moquerait de lui-même quand, inévitablement, il se mettrait à parler à des chats... Le ricanement de Maxine suite à sa grimace le sortit de ses pensées au sujet de la danse, qu'il n’exerçait plus depuis un bon moment et des films romantiques qui le faisaient vomir. Elle avait raison, les films d'actions limite trash étaient plus leur genre à tous les deux. « Je me disais aussi... Le sang et tout ça ça te plait, et ça ne m'étonne pas. Seul point négatif, tu pourras pas te blottir contre moi. » Bah oui, si elle avait pas peur, ça servait à rien. Dommage... « C'est leur vie qui paraîtrait minable si ils se voyaient. Franchement, ils ont pas de chance, toujours à pleurer après l'amour de leur vie. Et quand ils le trouvent ils pleurent presque autant. » Eux, au moins, ils ne se prenaient pas la tête. Du moins, Maxine ne semblait pas avoir de problèmes. C'était plus compliqué de son côté, elle l'obsédait carrément. Quand il voyait des films avec les deux héros super heureux à la fin, c'est sur que sa vie à lui semblait bien moins belle. Allez, pas se démoraliser! Il lui suffit de poser son regard clair sur la demoiselle à sa droite et il se sentit mieux. Ils étaient deux à ne plus avoir l'habitude du cinéma, dans ce cas. Il n'y allait pas seul, et vu qu'il n'avait personne avec qui y aller jusqu'à aujourd'hui... Elle affirma adorer se goinfrer durant les films, ce qui tira un léger sourire à Peter. « T'as de la chance, ça se voit pas... » Hum. Sortit tout seul... On se tait maintenant, avant de lâcher un grosse connerie irrattrapable et ridiculisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Dim 18 Nov - 17:14

    Je haussais les épaules, avant de répondre en souriant « En temps normal je suis plus sado que maso... Mais je te fais confiance ! ». Je fis mine de marmonner pour moi seule « ... Au pire j'appellerai une ambulance histoire de prévoir le coup », pour le taquiner, avant de me taire et de le regarder en prenant un air de petite fille sage qui n'a absolument pas fait ou dit de bêtises. Sa réponse me fit marrer « On va bien ensemble comme ça, je suis mauvaise et t'es mauvais », répondis-je en souriant de toutes mes dents. On va bien ensemble ? P'tain, bravo Schwarz ! C'est vrai mais quand même, faut que je sois prudente. Je pris un faux air blasé suite à son petit ah ah, et je me permettais une petite remarque « Si t'en as une qui est vraiment chiante, tu me la présente, je m'en occupe. Toi tu peux l'envoyer promener, mais moi je peux la gifler, et ça, ça n'a pas de prix ». Je fis un grand sourire en entendant la suite de ses propos « Ahhh j'ai un tas de qualités, moi, Maxine Schwarz !? Bah dis donc... Tu m'en cite m'en une ou deux histoire de flatter un peu mon égo ? », je battais des cils pour faire la fille mignonne, c'était ma façon de le "supplier". Dresser des chats... Hmm... Je fis mine de réfléchir avant de répondre « Les dresser, oui pourquoi pas, si tu veux que je devienne folle... Moi et la patience, on est pas super copines tu vois alors ça va être très compliqué. Ça va me rendre encore plus agressive ! », oui je suis impatiente et impulsive. Quand je n'arrive pas a faire quelque chose après plusieurs reprises, j'ai tendance a m'énerver et après je suis plus irritable que d'habitude et plus agressive. Ca ne vous étonne pas hein, je m'en doute. « Ca t'étonne pas... Bonjour l'image que je me trimballe ! », m'exclamais-je en riant. « Mais il y a des films qui me font peur, et qui réussissent à me faire sursauter et tout, faut pas croire. Moi aussi je suis angoissée, sauf quand les gens se font massacrer, là, ça me fait presque marrer », je pris mon air sadique avant de ricaner. C'est vrai, certains films me font flipper, les trucs avec les esprits, quand c'est bien fait et que c'est plausible, ça me tue ça. Je fis un sourire craquant à Peter en penchant légèrement la tête, demandant d'une petite voix « Ah bon ? Il existe une règle qui stipule qu'on peut pas se blottir contre quelqu'un même si on n'a pas spécialement peur ? ». Ne pas profiter du cinéma et d'un film d'horreur pour se rapprocher de Peter, ce serait complètement fou. Au pire, je suis une bonne comédienne, je réussirais a faire semblant d'être effrayée, si ça peut me permettre de me coller un peu (a). Je grimaçais légèrement, répondant, pour acquiescer en terminant par lever les yeux au ciel « T'as raison... Toujours entrain de se morfondre... Ca craint. Et ils s'inventent des problèmes une fois qu'ils ont la chance d'avoir trouvé quelqu'un. Dire que ça fait rêver des filles ce genre de trucs... ». Franchement, si je pouvais être avec la personne que je convoite, je serai pas du genre a me torturer, a me prendre la tête et la jouer tragédie tous les jours... Mais bon, je suis seule alors mes "si..." n'ont aucunes importances. Je souriais en coin en entendant sa remarque, et je baissais la tête pour me mordre la lèvre. Après un court instant je la relevais pour répondre « C'est vrai ? Ca fait plaisir de constater que mon travail porte ses fruits. Je travaille dur pour garder la ligne, histoire de te continuer a te faire baver », je lui fis un petit clin d'oeil, amusée.


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Dim 18 Nov - 18:54

•• « Sadique, toi? Non, vraiment? » Prenant un air innocent, Peter sourit légèrement. Non, mais ça se voyait quand même qu'elle était un peu cruelle sur les bords. Il n'était pas non plus hyper compatissant, ce n'était pas une critique. « Dans ce cas, tu demanderas à un bel ambulancier de te masser et je serai tranquille. » L'air de petite fille sage de Maxine le fit sourire mais il n'y crut pas une minute. Le on va bien ensemble lui tira un sourire qu'il ne put cacher. Chacun son tour de faire des gaffes, même si l'autre ne comprenait pas toujours, heureusement. Si elle avait tilté à chaque fois qu'il disait ce genre de chose, elle aurait déjà tout compris. « Je suis pas mauvais, juste pas très sympathique. » Avec lui, ça revenait au même, mais jouer sur les mots c'était son petit plaisir *-* L'air blasé et la remarque firent sourire le photographe. Imaginer qu'elle refasse le portrait à quelqu'un pour lui était tellement risible... « C'est quoi ce "On frappe pas les filles" ? C'est pas cool, on peut pas se défendre. » Vraiment, c'était une règle débile. Une fille te frappe? Bah laisse-la faire tiens! Très malin. « Si j'en trouve une, je te l'envoi. » Flatter son ego? Et puis quoi encore, c'était pas du tout son genre les compliments. Et puis, elle serait trop contente. « Ça te ferait trop plaisir... Mais vu que tu me croiras pas si je t'en cite pas, voilà: indépendante, forte, drôle, attachante, déterminée,... Je continue? » Pitié, non. Pas que cela lui arrache la bouche, juste un petit peu, mais voilà, elle pouvait être contente comme ça. A la proposition de dresser ses chats, Maxine fit mine de réfléchir. La réponse ne pouvait être que négative, mais on pouvait espérer. « Tu l'es pas déjà ? Pas taper. » Il s'était empressé de dire cela, l'air inquiet. Plus agressive, mieux valait ne pas demander à voir, c'était dangereux. Il allait retrouver ses chats égorgés. « C'est pas bien l'agressivité, faut être zen. » Peter n'en pensait pas un mot, surtout que le voir zen c'était pas la chose la plus simple à faire. Il était plutôt du genre à s'énerver pour un rien, à gueuler et à pas laisser les autres en placer une mais faire le donneur de leçon c'est cool. « Excuse, mais tu fais pas trop chochotte qui flippe dès qu'elle voit du sang. Perso', j'préfère les filles comme toi. » Voilà, encore un super compliment en mode gentil Peter. Il sourit à l'explication de Maxine mais qu’elle en s'attende pas à ce qu'il avoue avoir peur. Lui, flipper? Vous pouvez encore rêver. Seul la réalité pouvait lui faire peur, et encore, il ne redoutait pas sa propre mort. Encore une fois, il avait peur pour les autres et sa vie passait après. « Je m'en doute, à part moi personne n'as peur de rien. » Il rit doucement. Le sourire de la jeune femme l’amusa plus qu'il ne le fit céder. Non, on ne l'avait pas si facilement, même pas elle. :laclass: Mais cela ne lui aurait pas déplu qu'elle se blottisse contre lui, sinon ça servait à quoi le cinéma? « Ça c'est à toi de voir. » C'était plus simple que de dire vas-y, ça me fait plaisir, et légèrement plus subtil. Maxine leva les yeux au ciel quand ils débattirent sur les films romantiques et les histoires tragiques qui les faisaient plus rire qu'autre chose. « Pas toutes à ce que je vois. » Une chance qu'elle ne rêve pas de cela, elle aurait soudainement baissé dans l'estime de Peter... Et puis il l'aurait vexée en disant qu'il trouvait cela ridicule donc ça valait mieux. Peter se sourit à lui même et rit doucement, baissant la tête d'un air gêné mais sourire aux lèvres. Sa remarque parut tout de même plaire à Maxine, une chance. « Dans ce cas, on devra passer par un magasin de bavoirs. » Toujours en rigolant bien sur, faut pas croire...

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Ven 23 Nov - 17:21

    Je prenais un air étonné « Ouais je sais, on dirait pas comme ça, hein ! », avant de rire. Je fus assez irritée par sa réponse concernant l'ambulancier... C'est le je serai tranquille qui m'avait vexée. Pourtant, il n'avait rien dit de mal quand j'y pense, mais je suis susceptible et toutes ses paroles m'importent tellement que je prends tout trop à cœur. Je répondais, en jouant la fille faussement vexée, pour bien masquer le fait que j'étais réellement vexée -ouais, quand on a du talent, on sait faire ce genre de truc- « Ah bah si je peux faire plaisir à Monsieur en lui fichant la paix, j'irai même dans un institut me faire masser par un laideron », je levais un peu la tête pour en rajouter. Je secouais légèrement la tête en l'entendant jouer sur les mots, je répétais en appuyant sur la prononciation « Mau-vais. ». Je regardais devant moi, en répondant, amusée « Bah comme ça, on peut vous dominer en sachant qu'il n'y aura pas de représailles, c'est super cool ! Parce que quand même, une petite droite ça fait mal à la fierté d'un mec, mais la même chose chez une femme, c'est différent... », j'ajoutais, en faisant la maligne « Bon moi, je suis pratiquante donc ça va je résiste... ». Pourtant, il n'y a pas de quoi se vanter vous allez me dire. Mais quand on a grandi dans un environnement où sans se battre, dans les deux sens du terme, on n'obtient rien, bah on s'y mets... Surtout quand on a pas le choix. J'attendais ensuite une réponse, pensant qu'il n'allait réellement ne rien dire de positif sur moi puis... Je fis un petit sourire, amusée « Attachante ? Vraiment ? Qui l'aurait cru ! ». Moi, attachante ? Non je crois pas... Il était sérieux ou non ? Je suis tellement désagréable que je ne vois pas comment on pourrait s'attacher à moi et m'apprécier. J'ai toujours pensé que mes amis étaient un peu fou pour traîner avec une fille comme moi... Bienvenue chez les fous, Peter (a). J'ouvrais un peu la bouche, en mode en lui tapotant doucement la joue pour mimer une gifle « Hé j'te permets pas ! Je suis très douce ! », puis je riais légèrement en entendant sa remarque sur le fait qu'il fallait être zen « Bien sûr », répondais-je en pouffant de rire. Je m'exclamais, feignant d'être victorieuse (ce que j'espérais être vrai) suite à sa remarque sur le fait qu'il préférait les filles comme moi « Yeaah ! Je marque encore un point ! ». J'arquais un sourcil en guise de réponse à son ça c'est a toi de voir. Hmm je crois que c'est tout vu. Puis je haussais les épaules « Vu ce que j'ai enduré, je sais que la vie est plus grise que rose alors ça empêche de rêver à ce genre de choses hein ». Je le fixais attentivement, comme-ci j'essayais de lire dans ses pensées, avant de rire et de redevenir sérieuse une fois ma réplique achevée « T'as pas besoin de ça toi, t'es du genre a intérioriser l'effet que je te fais... Sinon, tu serai déjà à mes pieds à l'heure qu'il est ! ». Je jetais doucement mes cheveux en arrière pour me la jouer bonnasse. C'est vrai quoi... Faut être fort pour me résister, ou du moins, faut paraître l'être. Ah-ah, que je suis drôle. Je pouvais enfin apercevoir le cinéma, tout au bout de la rue où nous étions... Le pop-corn, le soda, un bon film, Peter à mes côtés dans une salle obscure... J'avais hâte



_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   Lun 26 Nov - 18:22

•• « Du tout, c'est incroyable. » A la suite de ses propos au sujet de l’ambulancier, Maxine prit un air vexé. Peter ne répondit pas de suite, hésitant. Était-elle réellement vexée ou faisait-elle vraiment semblant? Avec son calme habituel, il décida de se dire qu'elle jouait la comédie et de répondre ironiquement. De toutes manières, si elle était réellement vexée, elle avait tenté de le cacher alors la prendre au sérieux n'aurait pas été l'idée du siècle. Bref... « Même moi je suis pas susceptible à ce point, et pourtant... » Et pourtant, il l'était beaucoup. On lui avait souvent dit - quand on osait encore lui faire des remarques sur son comportement - qu'il était trop facilement irritable et vexé. Ce à quoi il n'avait jamais rien répondu. « Moi je veux bien te déboîter une épaule si c'est pour te faire plaisir (a) » A vrai dire, cela ne l'aurait pas du tout déranger de la masser... s'il en avait été capable sans provoquer de catastrophes, bien entendu. Jouant sur les mots, comme à son habitude, Peter sourit à la réponse de Maxine. D'accord, mais un tout petit peu. Il y avait tout de même bien pire que lui en matière de méchanceté, surtout en ce moment. « D'accord, mais c'est bien parce que c'est toi. » Un autre se serrait directement retrouvé par terre. Minimum. Quelqu’un qu'il n'aimait déjà pas, par terre, le nez cassé et sûrement une ou deux côtes cassées... Rien de bien grave =° « Je savais que parler de ça avec une fille ça le faisait pas... Tu m'étonnes que ça te parait cool et normal. Par contre, tu me frappes je te plante devant le cinéma. » Et nah! Ensuite, le photographe fut presque forcé de faire des compliments. Non, chez lui ce n'était pas naturel et plutôt difficile d'ailleurs. L'expression amusée de la jeuen femme lui tira tout de même un sourire. Il la trouvait attachante, oui, mais à sa manière bien sur. « D'une certaine manière, oui. Tu crois que tu aurais des amis -même à moitié barges- si c'était pas le cas ? » Toujours ne faire les compliments qu'à moitié, c'était son truc. Même si cela ne voulait pas forcément dire que ses amis étaient barges... Ou juste un tout petit peu. Un éclat de rire le secoua subitement lorsque Maxine prit un air choqué et fit mine de le gifler. Bah quoi? « Et moi je suis très mau-vais » Il lui tira la langue. L'expression victorieuse qu'elle adopta le fit légèrement sourire tandis qu'il se rendait compte qu’elle avait parfaitement raison. Il n'arrêtait pas de lui donner des points --' « T'arrêtes pas... Tu vas finir par plus vouloir de moi tellement t'auras de points. » Il médita un court instant sur les paroles de Maxine, mais préféra ne pas entrer dans les détails. Excepté le fait qu'il n'avait jamais eut de mère, sa vie aurait pu être qualifiée de parfaite. Même après l'arrivée de sa belle-mère, il savait qu'il y avait eut et qu'il y aurait toujours bien pire. « La vie en rose ce serait gênant... » Il secoua doucement la tête, quel imbécile. « ... Blague pourrie, c'est rien ! » Hum, vas-y Peter, continue à délirer tout seul, ça donne tellement pas envie de prendre ses jambes à son cou... Le jeune homme sentit le regard de Maxine sur lui mais ne la regarda pas, perdu dans ses pensées. Non, un bavoir ne lui serrait pas nécessaire, surtout, comme elle le disait, qu'il était vachement fort pour intérioriser :laclass: Il fit semblant - ou pas - d'être subjugué lorsqu’elle jeta ses cheveux en arrière puis sourit et répondit d'un air triomphant. « En train de baver, faut pas oublier... Mais vu que je suis méga fort je fais rien de tout ça. » Levant les yeux, Peter aperçut le cinéma au bout de la rue. Observant la façade de loin, il aperçut quelques affiches de films. Pour lui, peu importait ce qu'ils iraient voir, tant que ce n'était pas une histoire d'amour et qu'il y avait un minimum d'action et d'idée. Mais il ne fallait pas compter sur lui pour décider. « Tu as une idée de film finalement ? »

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter   

Revenir en haut Aller en bas
 

you're not even scared of the big bad wolf ? ▬ peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEA SUGAR AND SAN DIEGO™ :: Archives de rp's-