AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i need you right here, by my side ▬ peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 12:02


Peter and Maxine

    Encore une journée passée à penser au sale coup que Luxray m'avait fait. En attendant le retour de mes parents adoptifs après un long voyage, j'avais fait le ménage dans ma chambre. J'avais foutu les photos de Lux et moi dans un carton, ses cadeaux, ses lettres et tout ce qui pouvait me rappeler ce type avait disparu dans ce carton, scotché et posé dans le bas de ma penderie. J'avais donc passé ma journée a pleurer de rage, et de tristesse aussi, ce qui m'avait encore plus énervée. Le temps aussi était déprimant: il avait flotté toute la journée, alors je n'étais même pas sortie pour me changer les idées. Dix-neuf heures, je vais aider les Schwarz a sortir leurs bagages. Je les posaient près de l'entrée, pour me poser sur la table du salon, attendant qu'ils entrent eux aussi. A ma grande surprise, je ne vis que ma mère. Je lançais un regard interrogateur, puis elle s'approcha, s'asseyant près de moi « Maxine, il faut qu'on parle... ». J'étais montée dans ma chambre après des explications d'une heure, et j'avais claqué la porte tellement fort qu'un cadre était tombé. J'avais frappé dans le mur, m'explosant la main gauche, mais la douleur ne se fit même pas sentir aussi intensément que je ne le pensais. Après trois heures enfermée dans ma chambre a écouter ma musique assourdissante, a insulter tout le monde, a regarder l'orage et la pluie cogner sur ma fenêtre, j'avais pensé a quelqu'un... Peut-être que si j'allais chez lui, en feignant d'être juste en mode "haine contre le monde", j'allais oublier ce que j'avais apprit et j'allais passer une soirée tranquille. J'avais fait le chemin a pied, puisqu'il ne vivait pas très loin de chez moi. J'étais trempée, mais peu m'importait. Driiiiing, j'attendais patiemment devant la porte, en attendant une réponse, enfin a l'abri de la pluie sous le porche de son immense villa... « Faites qu'il soit là... », murmurais-je en fixant la porte.


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.


Dernière édition par A. Maxine-Velvet Schwarz le Sam 15 Déc - 13:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 12:42




•• Un soudain besoin de compagnie avait poussé Peter à s'acheter un chat. Enfin, il avait voulu en acheter un mais une certaine jeune femme lui en avait choisi deux. Le photographe était donc assis dans son canapé avec deux chatons roulés en boule sur ses genoux. Sa main passait distraitement sur le pelage gris de l'un tandis que les griffes de l'autre s'enfonçait dans sa chaire sans qu'il ne réagisse. Le petit siamois avait pris l'habitude de le faire saigner, apparemment cela l'amusait. Peter ne disait rien, il sentait à peine les blessures infligées par le félin, trop occupé à observer la pluie tomber au dehors. La sonnette de la villa retentit et il sauta sur ses pieds, lissant les chatons légèrement sonnés dans le fauteuil. Il alla ouvrir la porte et découvrit une Maxine trempée jusqu'aux os, l'air pas franchement heureuse et avec un air qui lui fit de la peine. Réellement. C'était elle qui avait choisi les deux boules de poils, qui n'avaient pas encore de nom. Il s'effaça pour la laisser entrer et referma la porte derrière elle. « Qu'est-ce qui t'es arrivé ? Tu te promènes sous la pluie maintenant ? » Dès qu'il faisait deux mètres, les chatons miaulaient désespérément pour qu'il revienne et accouraient pour se frotter à ses jambes. Aujourd'hui, ils préféraient Maxine. Sautant du canapé pour atterrirent agilement sur leurs quatre pattes, ils trottinèrent jusqu'à la nouvelle arrivante et se frottèrent à son pantalon. « Salut, au fait... Tu veux un pull, une couverture ou quoi ? » Posant son regard clair sur Maxine, il remarqua un changement, mis à part le fait qu’elle était trempée. Celui lui avait pris du temps pour la comprendre, au début il ne savait pas trop où se mettre, leurs caractères s'accordant mais pouvant aussi être explosifs. Oui, il ne 'lavait pas tout de suite cernée, mais aujourd'hui il lui suffisait d'un regard pour la comprendre. Après un certain temps passé avec elle, après l'avoir souvent écoutée et observée, une impression de la connaitre par coeur s'était fait sentir. Lorsque quelque chose changeait, Peter ne le manquait pas. Trop occupé à se demander ce qu’elle faisait exactement chez lui et pourquoi elle était dans cet état, il n'avait pas tout de suite u le changement, mais maintenant c’était clair. Le seul problème, c'était qu'il pouvait aisément deviner son humeur mais pas sa cause. Son regard s'attarda encore un moment sur elle, puis la question vint toute seule, alors qu'il s'approchait pour lui faire face. « Tu es sûre que ça va? » Le tact et tout cela, il ne connaissait pas.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 13:09

    En voyant Peter m'ouvrir la porte, je sentais une chaleur m'envahir. J'étais heureuse de le voir, vraiment. Je murmurais un petit « Salut Pete'... » en entrant timidement, sans trop m'aventurer histoire de ne pas foutre de l'eau partout . Il fallait que je trouve quelque chose a dire, quelque chose qui me ressemble histoire de ne pas montrer que j'étais juste abattue « J'ai voulu me la jouer Gene Kelly et chanter sous la pluie, et ma mère m'a enfermée dehors », a chier. Je me retenais de lever les yeux au ciel. « J'suis désolée de passer a l'improviste, a une heure pareille en plus... », avant d'ajouter « Un pull suffira... s'il te plait. ». Je baissais les yeux pour regarder les deux boules de poils se frotter a ses jambes, chose qui me fit esquisser un sourire. Qu'ils étaient mignons... Je me penchais pour caresser leurs petites têtes et les porter un par un, pour leur faire un bisou. J'avais trop craqué pour le siamois et la petite boule de poils grise, je ne pouvais pas me contenter d'une gratouille. Puis je m'éloignais d'eux, évitant de trop les toucher étant donné que j'étais trempée. Je me redressais donc « Ou.. Ouais, je viens juste de me faire avoir comme une conne par un abruti, mais sinon, la forme... », lançais-je en prétextant que Luxray était la cause de ma venue et de ma gueule de déterrée. C'était le cas, enfin a moitié... Mais actuellement, quelque chose d'autre m'avait bouleversée. Je pointais du doigt les deux chats, tout en fuyant le regard de Peter pour ne pas me faire démasquer « Alors, on regardait la pluie tomber, bien au chaud, en chouchoutant ses deux p'tites choses ? Je suis jalouse... »

_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 17:50

•• Franchement, il s’attendait à toutes les raisons possibles et imaginables sauf celle-ci. Se la jouer Gene Kelly et chanter sous la pluie? Maxine? Cette réponse le laissa perplexe un moment, Peter ne l'y voyait pas du tout. Il ne dit rien de sa surprise, après tout, si elle ne voulait pas en parler... « Okay... Tes parents sont revenus alors, ça a été ? » Les parents adoptifs de Maxine étaient partis en voyage il ne savait pas trop où ni si c'était des vacances ou non, mais bon, il s'informait un peu, histoire de continuer de parler. Elle s'excusa d'avoir débarqué sans prévenir, mais cela ne le gênait pas le moins du monde. Au contraire, il était content de la voir. Depuis le jour où ils étaient allés au cinéma, il ne s'étaient plus vus. « C'est pas grave, t'inquiètes.. Tu as bien fait de venir. Par contre, si tu t'attendais à trouver autre chose à manger que des céréales, t'as pas frappé à la bonne porte. »En effet, cela faisait un moment qu'il ne sortait plus et ses placards étaient quasiment vides. Au pire, ils commanderaient des pizzas. Maxine était vraiment trempée, il ne comprenait absolument pas ce qui l'avait poussée à se promener jusqu’à chez lui, sous la pluie. Il acquiesça légèrement et se dirigea vers les escaliers menant à l'étage. Une fois en haut, il chercha un instant l'un des rares pulls qu'il possédait. Oui, Peter n'avait pas souvent froid et sa veste par dessus un t-shirt lui suffisait amplement lorsqu'il sortait. Il attrapa également un essuie dans l'armoire de la salle de bain pour qu’elle s'essuie les cheveux puis redescendit pour les passer à Maxine. Il l'observa très peu discrètement déposer un baiser sur la tête de chacun des chatons qu'ils avaient choisis ensemble à l'animalerie. Puis se décida à quitter les marches pour la rejoindre. Elle n'avait pas l'air super bien, Peter s'en rendait compte, maintenant. Il finit par demander, l'air vaguement inquiet, si elle allait bien. Sa réponse ne lui suffisait pas franchement, mais il préférait ne pas trop insister. « Ah bon? » Il espérait qu'elle lui dirait d'elle-même quel d'arnaque et d'abruti la mettaient dans cet état. Elle affirma être jalouse qu'il observe la pluie avec ses deux félins su les genoux, ce qui lui tira un sourire amusé. Elle n'avait qu'à demander... « Tu prends ma place quand tu veux! » ... ou bien tu le fais avec moi, avait-il envie d'ajouter. Ils restaient dans l'entrée, surement avait-elle peur de foutre de la flotte partout. Il s'avança dans la villa et effleura son bras pour attirer son attention. « Entre, c'est pas bien grave si tu dégoulines sur mon parquet ! » Il sourit et la mena au salon, où il lui fit signe de s'asseoir avant de faire de même. Les chatons ne tardèrent pas à rappliquer, ils avaient fini par s'habituer à dormir là.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 18:23

    Entendre le terme parents et sa question me noua la gorge. Cela me faisait penser que oui, ils étaient bel et bien mes parents, et ce qu'on vivait me touchait réellement bien plus que ce que je ne pouvais le penser. Ils sont mes parents adoptifs, ma famille et rien ne va plus... Je m'insultais intérieurement pour ne pas pleurer, pour répondre naturellement, en prenant mon air blasé de d'habitude lorsque je parle de mes parents « Oui... Je crois. Ils avaient l'air blasés de rentrer, je les comprends en même temps après deux mois sur une île ! ». Mes propos me donnaient envie de lâcher un rire, mais un rire jaune, blasés de rentrer, tu m'étonne... Je reprenais ensuite, appréciant son hospitalité « C'est gentil... », puis la suite m'amusait. Je ne pus m'empêcher de lâcher un petit truc, en riant légèrement « Je savais que je te manquais, mais au point de te laisser mourir de faim, ça va loin ! ». Ouais, j'avais pas spécialement envie de lui parler de mes malheurs, alors je faisais comme d'habitude. Puis j'pense que quelque part, je réalisais ce qui m'arrivait, sans vraiment prendre conscience de la gravité de la situation... J'y croyais pas, je crois que c'est ça le truc. Je le regardais monter à l'étage, et je restais accroupis près des chats, puis lorsqu'il revint, je m'étais redressée, prenant ce qu'il me tendait « Merci beaucoup ». Je m'essuyais les cheveux avec la serviette tout en regardant Peter, levant les yeux au ciel en pensant à Lux « Ouais. Mon plus grand ami, mon pote d'enfance, s'est tiré il y a une semaine sans rien me dire. Le gars en qui j'avais le plus confiance qui me fait un coup pareil après tout ce qu'on a vécu... J'peux te dire que j'ai bien la haine. J'lui souhaite de plus refoutre un pied ici sinon c'est un homme mort. ». Je me raclais la gorge en me rendant compte que je m'étais un peu emportée, mais Peter avait l'habitude de toute façon. Puis fallait que ça sorte, a qui voulez vous que j'dise tout ça ? Je ne me confiais qu'à Luxray, et le second, c'est Peter. Il n'y a personne d'autre et tant mieux, je n'ai pas besoin d'un tas de gens. Je souriais à sa remarque « Ca me va ! Mais uniquement si je peux alterner un peu, et prendre leur place... », puis je jetais un faux regard noir aux chats, pour montrer à Peter que j'étais jalouse d'eux. Cela restait de l'humour hein, comment en vouloir a ces p'tites choses toutes mignonnes. Je retirais mes bottines, que je laissais sécher près de l'entrée pour ensuite suivre sagement Peter. Je me tournais, restant près du canapé, pour retirer mon t-shirt trempé pour l'étendre sur une chaise histoire qu'il sèche avant d'enfiler son pull. En l'enfilant, une effluve de son parfum parvint à mes narines, et j'esquissais un petit sourire. Je me tournais ensuite face a lui, terminant de m'essuyer un peu le visage, pour ensuite m'asseoir a côté de lui, en prenant un des chats pour le mettre sur mes genoux « Alors, qu'est-ce-que tu raconte depuis l'autre fois ? Pas de meurtres commis sur tes modèles ? ou autre ? ». Je lui souriais, puis je détournais mon regard de son sublime visage, pensant a ce que mes parents faisaient a cet instant, comment ils se sentaient... je sentais mon coeur battre bizarrement, et les larmes monter..

_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 19:18

•• Air blasé habituel, après une minute de réflexion, l'air un peu tiraillée entre deux idées. Peter ne voulait pas se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais la voir ainsi ne plus plaisait vraiment, mais alors vraiment pas. Elle souffrait sans le montrer, ce qu'il admirait, mais il aurait voulu, pour une fois, qu'on se plaigne auprès de lui. Il la regarda un instant sans rien dire, puis sourit légèrement. « Ouais... Mais il devaient être heureux de retrouver la merveilleuse Maxine. » Humour, humour bien sûr. Enfin, il aurait voulu pouvoir se dire qu'il rigolait, cela aurait été beaucoup plus simple. Mais non, il avait fallut qu'il la trouve réellement merveilleuse et magnifique et d'autres qualificatifs en m. Elle avait bien fait de venir, aussi bien car il s'embêtait que car elle n'avait pas l'air super bien. Là, maintenant, il aurait voulu la prendre dans ses bras, mais les raisons n'étaient pas vraiment apparentes, alors mieux valait s'abstenir. Il en venait à vouloir qu’elle pleure. Il avait de ces idées... Oubliant cette pensée, le photographe rit doucement à sa remarque. Presque, en effet, mais on fait comme d'habitude, on ignore ce qui fait mal tant qu'on peut. Se laisser mourir de faim pour ça, peut-être pas, après tout s'il voulait avoir une chance avec elle, mieux valait mieux qu'il reste en vie. « Si tu veux pas me voir mourir à petit feu à chaque fois que tu me croises, 'faut venir plus souvent. » Qu’elle vienne tous les jours même. Bon, ils n'auraient plus grand chose à se raconter mais Peter n'avait pas besoin de mots pour être heureux en sa compagnie. Il passa rapidement à l'étage pour trouver de quoi réchauffer et sécher Maxine qui, malgré le feu de bois, devait commencer à geler. En redescendant, il traîna un peu sur la dernière marche d'escaliers, hésitant à rester là pour la contempler. Au bout d'un moment, ç'aurait surement été gênant, elle s'en serait rendu compte. Il lui tendit donc un pull et une serviette avant d'écouter ce qui la tracassait. Enfin, en partie, car elle ne pouvait pas paraître si abattue juste pour ça.. Si ? « Voilà que je retrouve la vraie Maxine... » Ouais, la vraie Maxine était haineuse et toujours un peu dans cet état d'esprit, c'est à dire "les gens sont chiants". Lui aussi, Peter n'aimait pas franchement les autres, mis à part Max' bien sur, et certaines rares personnes. Il avait pris l'habitude de la voir engueuler les autres ou s'énerver toute seule, il s'amusait de ses emportements et se retrouvait un peu dans cette attitude. « Peut-être que je te laisserais une place sur mes genoux... Quand tu seras sèche, parce que j'ai pas envie d’être trempé. » Non mais, en fait, elle pouvait bien être trempée, couverte de boue ou quoi que ce soit, elle avait accès à ses genoux quand elle voulait. Dis comme cela, elle aurait surement flippé un peu. Rien que le penser faisait un peu peur au jeune homme. Il sourit lorsqu'elle jeta un regard noir au deux boules de poils puis l'invita à rejoindre le salon. Légèrement plus confortable pour parler. Maxine retira son t-shirt - non, non, il regardait pas la bouche grande ouverte - et enfila le pull qu'il lui avait passé. Il devait y avoir son odeur dessus, logiquement vu qu'il lui appartenait tiens. Elle s'assit à ses côtés et il l'imita, prenant l'autre chaton sur ses genoux, le caressant doucement et distraitement, le regard fixé sur la belle brune. « Non, non, pas encore. En fait, j'ai pas trouvé d'allée sombre et j’ai pas envie de garder un corps dans le coffre de ma voiture. » Bah oui, ça devait pas sentir hyper bon... Hum. Si ils l'entendaient, ses voisins déménageraient dans l'heure. Genre, il allait débarquer chez eux la nuit avec un couteau de cuisine... « Et toi? Des nouvelles de ton patron? » La dernière fois, elle avait quitté le café avec lui, pour aller au cinéma, après s’être engueulée avec son collègue, et avait prédit qu’elle se ferrait renvoyer. Elle détourna le regard, pensive, et Peter se demanda ce qu’elle avait. Au bout d'un moment, le sentiment qu’elle pleurait ou était au bord des larmes le submergea et il posa doucement un main sur son épaule, cessant soudain de caresser le chaton. « Max'... » Son coeur battait tellement fort qu'il avait l’impression de trembler. Ou... Oui, il tremblait réellement.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 15 Déc - 20:02

    Ah si seulement il pouvait penser ce qu'il disait... « C'est vrai ! Ça doit être dur de passer autant de temps loin de ma sublime petite personne si extraordinaire », répondis-je avec un petit air fier sur le visage. Je penchais légèrement la tête, amusée et attendrie par ce qu'il venait de dire. J'aurais répondu exactement pareil... C'est fou. Je haussais les épaules « Je m'en voudrais d'être la cause de l'extinction du grand brun ténébreux qui grogne... Alors je passerais plus souvent ! », puis je lui souriais. A vrai dire, je n'osais pas passer le voir, de peur de le déranger. Bah oui, je ne sais pas ce qu'il pense, ce qu'il fait... Du coup, je préfère ne pas prendre de risque et je reste chez moi, puis je me contente de penser a lui, comme toujours. Mais au bout d'un moment, est-ce-que je vais supporter de ne me contenter que de ça ? Penser à lui sans oser venir le voir ? J'en doute. La vraie Maxine, je passais ma main dans mes cheveux, esquissant un léger sourire... Vraie, peut-être pas... Je n'étais pas comme avant, je me retrouvais submergée par mes émotions, et ça ne me ressemblait pas du tout. Mais tant qu'en apparence on y voit que du feu, tant mieux. Je fis un joli sourire en entendant sa réponse « Je vais vite sécher alors... et je vais m'installer confortablement sur tes genoux après ». Oui bon j'avais terminé avec petit sourire un peu pervers mais bon, j'en rajoutais hein. Quoi que... Je caressais le chaton qui ronronnait, puis j'écoutais avec un air sérieux les propos de Peter. Il m'amusait, mais d'un coup, mon visage était crispé, je n'arrivais même pas a extériorisé mon amusement. Ma carapace commençait a se fissurer. « Je vois... Et j'ai pas envie que nos chatons se nourrissent de chair humaine en plus de ça. », lançais-je en grimaçant. Puis vint mon tour, Peter me questionna donc sur mon travail « Oula oui ! Le lendemain, il m'a convoqué. Il m'a prit la tête, tu t'en doute bien... Puis bah... Je l'ai insulté, mon collègue s'en est mêlé, je l'ai giflé et hop, virée ! Je suis sortie du café, j'ai foutu des tasses par terre, parce que tu sais que j'aime me faire remarquer, j'aime les sorties théâtrales. Donc, je suis libre ! ». Après avoir été amusée rien qu'en imaginant de nouveau la scène de cette convocation, je reprenais mon sérieux... Un petit silence s'installait dans la conversation et les larmes montaient. Je me mordais la joue afin de ne pas pleurer et j'entendis la voix grave mais a la fois douce de Peter m'interpeller. J'avais frissonné en l'entendant m'appeler Max puis en sentant sa main se poser sur mon épaule, et le ton employé m'avait fait comprendre, sans même le regarder, que Pete' avait compris que ça n'allait pas du tout. Mon coeur accélérait brutalement, puis je tournais lentement la tête vers le beau brun pour le laisser découvrir des yeux rougis et bordés de larmes. Je poussais doucement le chaton de mes genoux, tout en demandant « Tu m'en veux si la Maxine dure et sans cœur disparaît et te pleure dans les bras comme une faible ??? ». Je le fixais avec des petits yeux, serrant les dents pour empêcher les sanglots qui me nouaient la gorge de me faire fondre en larmes. Pleurer d'accord, mais sangloter et tout ça, faut pas abuser... Je n'osais même pas me laisser tomber dans ses bras, je n'osais pas m'effondrer, le toucher, me blottir... J'avais peur... Puis d'un coup, je lâchais un « Désolée... » d'une voix étranglée et cassée avant de me rapprocher de lui pour me blottir contre lui. Ma tristesse l'emportait, je ne devais pas me rendre compte de ce que je faisais... Mais peu importe... Il n'y avait que ses bras qui pouvaient me réconforter...


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Dim 16 Déc - 12:34

•• « Tu vois pourquoi je souffre autant ?! » Si elle savait... Peter sourit intérieurement en pensant qu'elle avait parfaitement raison sans le savoir. Oui, sans elle il ne dormait pas, et il se disait qu'il était totalement fou de ne rien faire alors qu'à chaque instant ses pensées étaient dirigées vers elle. Il sourit à sa réponse et passa une main dans ses cheveux, ce qui le décoiffa plus que le contraire. « Surtout s'il grogne, c'est pas courant... » Cesser de toucher à ses cheveux était la meilleure solution, même si cela ne devait plus ressembler à grand chose, autant ne pas empirer les choses. Aujourd'hui, comme à chaque fois qu'il se retrouvait face à Maxine en fait, il était un peu, voir très, maladroit. Cela le gênait, il se sentait comme... vulnérable ?! Maxine ne répondit pas au sujet de ce qui la tracassait, peut-être étais-ce mieux. Elle eut un sourire étrange en répondant et, bien qu’elle rigole, le coeur de Peter cogna plus fort. « Ton sourire est un peu flippant... Mais oui, sèche vite. » Toujours en rigolant, hein... Ils rejoignirent le salon et la conversation dériva sur leur boulot, apparemment l'image de Peter en assassin ne la gênait pas beaucoup. Elle s’inquiétait plus pour les deux boules de poils. Le "nos chatons" tira un léger sourire au jeune homme. « Mais qu'est-ce que tu crois ? Je les dresse à tuer moi ! » Oui, c'était une blague pour ceux à qui l'humour de Peter Cohen ne réussit pas. Maxine était donc libérée de son travail, la sortie théâtrale ne l’étonnait pas du tout. « Et tu comptes faire quelque chose ou tu vas devenir casanière et passer tes journées dans ta chambre à bouffer ? » Peter caressait le chat siamois, le regard rivé sur la baie vitrée sur laquelle la pluie tambourinait. Le silence, brisé par le crépitement du feu, devenait pesant. L'impression que quelque chose n’allait vraiment pas lui faisait mal au coeur. Il tremblait légèrement, sans trop savoir pourquoi, et son coeur battait à tout rompre lorsqu'il posa une main sur l'épaule de la jolie brune. Lorsqu’elle se tourna vers lui, par contre, son coeur s'arrêta une seconde. Il avait vraiment, vraiment mal pour elle sans savoir. « Pas le moins du monde... » Réussit-il à articuler lorsqu'elel lui demanda si il lui en voudrait de lui pleurer dans les bras. Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à dire, tout compte fait. Elle semblait hésiter mais finit par se rapprocher en lâchant un petit "désolée" à peine audible. Il referma ses bras sur elle et la serra doucement contre lui, ses larmes mouillant son t-shirt. Il n'en avait rien à faire, son coeur battait la chamade tandis qu'il lui caressait les cheveux, l'ai désolé et un peu pris au dépourvu. « Chut... Ne t'excuses pas, c'est rien. » Il ferma les yeux un instant, Maxine toujours blottie contre lui. Les deux chatons se frottaient à eux en miaulant, apparemment il était vrai qu'ils étaient capables de ressentir les émotions. Et ses deux là n’aimaient pas plus que Peter voir Maxine comme ça. Qu’elle soit là dans ses bras, lui aurait fait plus que plaisir si elle n'avait pas pleuré. Rouvrant les yeux, le photographe glissa un doigt sous le mentons de la jeune femme pour la forcer à le regarder. Même les yeux emplis de larmes et rougis pas elles, elle restait la chose la plus belle qu'il ait jamais vue. Il essuya doucement ses joues puis, sans réfléchir, l'embrassa. Brièvement, très brièvement, trop brièvement à son goût. Il avait fait la chose dont il rêvait depuis déjà des mois mais il avait encore plus peur qu'avant. Car maintenant elle pouvait le gifler, lui cracher à la figure, hurler ou sans aller. Ou tout cela ensemble. Il ne voulait pas qu'elle parte. « E... Excuse-moi... » Ce n'était pas tout à fait sincère, parce que Peter ne regrettait pas du tout son geste et que s'en excuser lui semblait ridicule, mais il ne voulait vraiment pas qu’elle s'en aille alors, si elle comptait le repousser, autant qu’elle se dise qu'il regrettait et décide de ne pas mettre fin à leur amitié.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Dim 16 Déc - 13:14

    « Je comprends mieux, désolée d'être aussi géniale ! », répondis-je en haussant les épaules avec un petit air innocent. « T'en fais pas pour ça », lançais-je en lui faisant un petit clin d'oeil. Ca devait être moins flippant que mon sourire de tout à l'heure, mais tout aussi aguicheur... Je riais légèrement en apprenant son plan machiavélique concernant le dressage de ses chats « Tu vas en faire de sacrés prédateurs, bientôt je pourrais plus venir sans craindre d'me faire arracher un membre ! ». Je pris un petit air fasciné « Han, bouffer toute la journée et glander, ça me tente ! C'est une brillante idée de carrière, merci du tuyau ! », avant de reprendre plus sérieusement (enfin presque) « Borf je sais pas, je vais p'têtre agresser les gens tard le soir pour gagner ma vie ou vendre de la drogue ! ». Alors qu'il m'avait entouré de ses bras et serré contre lui, j'avais soufflé doucement, rassurée qu'il ne me repousse pas... Sait-on jamais ! Mon cœur battait à tout rompre, et j'étais persuadée qu'il tentait limite d'établir le contact avec celui de Peter. Je ne savais pas si c'était les battements fous de mon propre cœur que je sentais plus intensément encore puisque j'étais collée à Peter, ou si c'était son cœur a lui qui tambourinait aussi fort que le mien. Je m'étais décrispée suite à ce contact, me sentant finalement bien plus à l'aise dans ses bras que ce que j'imaginais... Je me sentais en sécurité. Je pleurais un peu plus en revanche, il fallait que tout sorte maintenant que j'avais l'occasion d'avoir un peu de réconfort. Même sans échanger un mot, rien que le fait d'être contre lui suffisait a me réchauffer le cœur (et à l’affoler aussi). Peter me relevait doucement la tête, découvrant mon visage perlé de larmes, chose que très peu de monde, voir personne n'avait eut le "privilège" de voir durant toute mon existence. Je n'avais même pas honte d'avoir fondu en larmes devant lui, pourtant, quand je suis arrivée, je n'avais qu'une envie: me retenir de pleurer et cacher mes sentiments. Le regard de Peter à ce moment fit battre mon cœur un peu plus fort, et je me retrouvais totalement troublée. Presque hypnotisée par son sublime regard, j'oubliais ma peine un instant. A ma plus grande surprise, Peter m'embrassa. Je sentis mes joues chauffer, il était impossible de nier que j'avais rougis à cet instant. J'étais un peu déboussolée... Pour répondre a son excuse, j'avais secoué légèrement la tête pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas de quoi s'excuser, que ce n'était pas grave. J'avais regretté que ce baiser soit aussi bref... Je pris mon courage a deux mains, trouvant que c'était le moment où jamais de lui montrer qu'il avait bien fait de faire le premier pas. Je lui prenais les mains, pour les serrer doucement, sentant qu'il tremblait légèrement, tout comme moi, j'eus envie de sourire. Puis je me rapprochais comme Peter l'avait fait, pour l'embrasser un peu plus intensément et surtout: un peu plus longtemps. Ensuite, je me retirais, pour plonger mon regard dans le sien. J'avais peur d'en avoir fait trop... Qu'il ne m'ait pas repoussé pour ne pas me blesser plus que je ne le suis déjà... Que son excuse se soit avérée sincère et qu'il avait seulement eut un petit moment de faiblesse. Je demandais, d'une petite voix, mon regard toujours encré dans celui de Peter « Dis moi que t'as fait ça parce que t'en avais vraiment envie... ». Je sous-entendais que je craignais que par pitié, il ne se soit emporté. Je me sentais vulnérable... Intimidée par son regard, je baissais le mien pour voir ses mains, que je tenais encore. Puis je les lâchais doucement, comme-ci j'avais fais une bêtise et que je craignais sa réaction. Légèrement affolée j'ajoutais sans terminer ma phrase « ...Je... j'ai trop besoin de toi Pete'... ». J'avais peur que ce qui venait de se passer affecte notre relation, qu'il regrette et que s'en soit finit. Je recommençais a pleurer, mais cette fois, j'essuyais vite mes larmes avant qu'elles ne coulent...


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Dim 16 Déc - 14:13

•• Sourire étrange puis clin d'oeil, il allait finir par s'arracher les cheveux plutôt que de las décoiffer maladroitement. Peter était content d'être parvenu à la faire rire, bien que le plan au sujet des chats soit plus qu'anormal. « Ils seront dressés à tuer tout ce qui bouge, à part toi... » Bah oui, tuer Maxine, te puis quoi encore? Si le plan loupait et qu'ils s’attaquaient à elle, c'est lui qui les tueraient... Si cette idée avait été possible, imaginable, réalisable, bref, tout ce qu’elle n'était pas. Ses idées de travail n’étaient pas des meilleures, surtout au sujet de la drogue, Peter avait quelque peu du mal avec ça, mais il se contenta de sourire légèrement. « De rien, ravi que tu trouves un sens à ta vie maintenant que je t'ai fait perdre ton boulot ! » En partie, il n'était pas entièrement responsable. Il la serra contre lui et eut l'impression que deux coeurs battaient en lui. Il mit peu de temps à comprendre que c'était celui de Maxine contre le sien. En fait, ils auraient presque pu les entendre tellement ils tambourinaient fort. Étais-ce la peine qui faisait cet effet à Maxine ? La sentir contre lui, bien que ce contact soit plus mouillé qu'autre chose, lui faisait énormément de bien. Elle pleurait plus fort, semblait-il, mais toujours sans sanglots ni hoquets. Peter lui releva la tête et plongea son regard clair dans le sien, et ce fut hypnotique. Son coeur semblait enfin accepter de se calmer lorsque, poussé par il ne avait qu’elle force, il se pencha vers Maxine et l'embrassa. Un contact bref mais qui suffit amplement à faire repartir son coeur, encore plus fort si possible. Voir Maxine rougir finit de le faire flipper, mais elle ne fit rien de ce qu'il avait imaginé et secoua la tête à son excuse et, à sa plus grande surprise, lui prit les mains et se rapprocha pour l'embrasser à son tour. Plus longtemps. Ils gardèrent un moment leurs regards encrés l'un dans l'autre, puis Maxine prit la parole et il se sentit incapable de répondre. Elle baissa le regard. « Je... Regarde-moi, Maxine... » Il ne supportait pas qu’elle détourne le regard. Après un moment de silence et de réflexion, pesant le pour et le contre sur ce qu'il allait raconter, il reprit la parole. « Je t'aime, je t'aime et ça me fait peur. » Il n'avait pas simplement peur, il était tétanisé, totalement terrifié par ce qu'il lui arrivait, la peur de l'inconnu, la peur de souffrir car il savait ce que l'amour pouvait entrainer, la crainte de la perdre, aussi. Peter ne voulait pas perdre leur amitié à cause de cela, il avait envie qu'elle n’ait pas simplement répondu à son baiser machinalement, il voulait qu'elle sache à quel point il l'aimait, bien au delà des mots qu'il pouvait prononcer. « J'ai besoin que tu sois près de moi... » Il se leva et s'avança vers la baie vitrée, son coeur au bord de l'explosion. Comment gâcher un instant en même pas deux secondes... Mais, il ne savait pas si c'était bien le moment. Elle souffrait, apparemment, et il ne savait toujours pas pourquoi. Il se gratta frénétiquement le crâne, le regard rivé sur l'eau de sa piscine, indécis.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Dim 16 Déc - 17:29

    Je faisais mine de m'essuyer le front, pour dire que j'avais eut chaud, en soufflant « J'espère bien ! ». Je faisais de grands yeux en entendant ça, genre c'était de sa faute si l'autre con m'avait viré « T'es fou, c'est uniquement de ma faute si j'ai été virée et ce boulot c'était pas ma raison de vivre, c'est rien ! », j'y allais juste pour toi parce que je savais que j'allais te voir, avais-je envie d'ajouter... puis finalement, je décidais de m'abstenir. Après avoir lâché ses mains, je gardais le regard baissé, n'osant plus le regarder dans les yeux. Puis sa voix envoutante qui avait toujours le don de me faire frissonner brisa le silence, pour me demander de le regarder. J'avalais difficilement ma salive a cause du nœud de sanglots qui nouait ma gorge, avant de le regarder de nouveau, en penchant légèrement la tête. J'avais peur de ce qu'il allait me dire... Il semblait hésitant en plus... Je n'avais qu'une envie, me lever, et rentrer chez moi... Mais cette envie se dissipait immédiatement lorsqu'il prit enfin la parole. Mon coeur battait tellement vite que c'est limite si mes oreilles ne sifflaient pas. J'entre-ouvrais la bouche, surprise. Je sentais les larmes me monter, mais pas de tristesse cette fois-ci, non. Je venais d'apprendre que tout ce que je ressentais était réciproque et pour moi, c'était quelque chose de juste incroyable. « Tu... », c'est tout ce que j'avais été capable de sortir sur le coup. Je m'étais appuyée contre le dossier, je me sentais toute bizarre. C'était la première fois qu'on me disait ça, et ça sincérité m'avait juste foutue ko. Je n'arrivais pas a parler, alors je restais là, muette comme une idiote. Puis je le vis se lever après avoir prononcé des propos qui m'allaient droit au cœur. Je fis de même, restant dans le passage entre la porte d'entrée et la baie vitrée vers laquelle Peter se trouvait. Je regardais les deux, hésitante. Partir, voyant que tout cela devenait sérieux et que ça me faisait pire que flipper et tout gâcher, alors que j'ai peut-être une chance d'être heureuse, ou rester, se rassurer mutuellement et voir comment on peut faire pour... fin je sais pas trop. Après un très court instant, je secouais la tête, trouvant le choix évident. Je m'approchais donc de Peter, pour poser ma main sur son épaule « Moi aussi... », j'appuyais ma tête contre son dos en disant dans un souffle qui ressemblait a un souffle de soulagement, comme-ci j'étais délivrée d'un poids « Moi aussi je t'aime Pete'... ». Je me mettais ensuite entre lui et la baie vitrée, pour le fixer avec un regard qui montrait bien ma panique positive tout de même, face a notre situation « Je sais que ça t'effraie tout ça... je... c'est exactement pareil pour moi... », je marquais une pause, me raclant la gorge avant de reprendre « mais je pense que... qu'on devrait se calmer... histoire de pas gâcher ce qu'on ressent tu vois... parce que c'est tellement bon, même si ça fait peur... tu trouve pas ? ». Je faisais de petits yeux attendris, terminant ma phrase presque en larmes. Je me mordais la joue discrètement avant de me rapprocher de lui pour le regarder droit dans les yeux, afin de le rassurer un peu... avec un regard tendre


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Mar 18 Déc - 19:47

•• La tête de Maxine à sa remarque sur son travail tira un léger sourire à Peter, ce n'était pas la première fois qu'il disait ce genre de chose et qu’elle lui répondait avec exactement la même expression. « D'accord,... Tant mieux ! » Il ne voyait pas vraiment quoi répondre d'autre. Lorsqu'elle baissa les yeux, le photographe ne put s'empêcher de lui demander de le regarder. Quelque chose le gênait dans le fait qu'on baisse le regard face à lui, peut-être à cause de son père qui avait toujours été incapable de lui tenir tête lorsqu'il était adolescent. Peut-être parce que intimider les autres ne lui plaisait pas. Peut-être... Dans tous les cas, il ressentait le besoin qu'on lui fasse face, même lorsqu'il se mettait à hurler comme un malade et faisait réellement peur. Pas facile d'avouer ces sentiments pour quelqu'un qui n'avait jamais réellement aimé quelqu’un, mis à part son père avec qui les rapports étaient plus que tendus aujourd'hui. Peter avait toujours été incapable de montrer clairement ses sentiments et lorsqu'il y parvenait il se retrouvait souvent déçu. Froid et pas particulièrement sociable, l'amour il ne connaissait pas. Le pronom qu'articula difficilement Maxine ne servit pas à la rassurer, il ne savait pas si c'était positif ou non. Était-elle choquée et se disait "merde" ou étais-ce réciproque et donc encore plus étonnant ? Après s'être levé pour rejoindre la baie vitrée sans plus rien dire d'autre qu'il avait besoin d'elle, il l'entendit faire de même dans son dos et sentit qu’elle était indécise, elle aussi. Et si elle partait sans rien lui dire et ne voulait plus jamais le revoir ? Peter allait se retourner pour lui demander de rester lorsqu'il sentit sa main sur son épaule. Puis sa tête contre son dos. Il frissonna légèrement, mais avait cessé de trembler dès qu'il s'était levé. Aux paroles de Maxine, au lieu d’accélérer, les battements de son coeur cessèrent une demi seconde. Il faillit lâcher la même chose qu’elle, à savoir un "tu..." peu convaincant. Elle se mit face à lui et reprit la parole après un raclement de gorge. « Tu sais que je ne peux pas te contredire... » En effet, il avait peur, mais le fait qu’elle aussi le rassurait assez. Elle lui dit qu'ils devaient se calmer, ce à quoi il acquiesça doucement, mais ne put s'empêcher de répliquer, comme d'habitude. « Si tu parles de calmer nos coeurs, pour le mien c'est encore impossible. » Si cela se trouvait, elle pouvait l'entendre. Saisissant doucement son poignet, il l'attira à lui pour la prendre dans ses bras.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Mer 19 Déc - 21:45

    Je penchais légèrement la tête, souriant suite à ses propos. Comme-ci je pouvais calmer le mien... Je me demandais si c'était normal qu'il batte aussi vite et aussi fort, aussi longtemps. Excusez moi, je suis une débutante en ce qui concerne l'amour. Et le fait de ressentir tout ça pour la première fois, et pour Peter qui plus est, c'était tout simplement... génial. Je savais pertinemment qu'il valait le coup, et que si mon cœur s'emballait ainsi, c'était pas pour rien. Me connaissant, c'est pas n'importe quel type qui aurait pu me chambouler autant... 'Fin je pensais que personne ne pourrait, mais j'avais tort. Je prenais la parole « A mon avis, le mien aussi va avoir du mal a se calmer...», pour ensuite ajouter en me mordant la lèvre « Vous lui faites trop d'effet, Peter Cohen. ». Mon beau brun ténébreux me saisit doucement le poignet pour m'attirer dans ses bras. Une fois contre lui je passais mes bras autour de sa taille, pour ensuite lever la tête et l'embrasser. Puis je le serrais doucement... Et nous fûmes interrompus . Je levais les yeux au ciel alors que j'étais bien contre mon Peter, pour me détacher doucement et juste assez pour pouvoir attraper mon téléphone rapidement, me doutant de qui faisait vibrer mon téléphone. Je venais de recevoir un sms de ma mère... Je le lisais, en soupirant, ressentant les larmes arriver « Max, où es-tu ? S'il te plait, reviens ! Réponds moi... ». Je rangeais immédiatement mon téléphone dans ma poche, pour me blottir contre lui, le serrant un peu plus (bien qu'a mon avis, ça ne lui faisait pas grand chose), recommençant a pleurer... A peine ma vie retrouvait-elle un peu de gaieté, qu'un foutu message venait tout ruiner... No


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Lun 24 Déc - 12:45

•• Un léger sourire aux paroles de Maxine, que croyait-elle faire au sien... Peter ne répondit pas et l'attira à lui. Dès qu'il l'eut prise dans ses bras, il sentit son coeur battre contre lui, aussi rapidement et fort que le sien. Maxine était son deuxième grand amour mais il avait l'impression de n'avoir jamais ressentit cela. Contrairement à ce qu'il avait tout d'abord pensé, Peter avait aimé plus d'une personne jusqu'à aujourd'hui et, à vrai dire, cela ne lui avait pas mieux réussi qu'avec son père. C'était justement ces deux "échecs" qui l'avaient rendu méfiant, froid et sarcastique. Si cela plaisait à Maxine, il n'avait pas à se plaindre... Alors qu'il pensait à tout cela, elle releva la tête pour l'embrasser de nouveau. A leur plus grand regret à tout les deux, le téléphone de Maxine se mit à vibrer dans sa poche. Peter retint un soupir et observa Max sortir son téléphone et consulter ses messages. Apparemment, les problèmes n'étaient pas terminés. L'empressement de la brune n'était pas bon signe, la preuve en fut faite lorsqu'elle se remit à pleurer. Il ne sentait pas vraiment la différence dans son étreinte mais pas besoin de cela pour comprendre. Il hésita un instant à prendre la parole... « ... Tu veux en parler ? » Oui, peut-être pas la meilleure chose à dire mais s'il faut demander à Peter de consoler quelqu'un, il faut désespérer d'avoir mieux. Peut-être y avait-il quelque chose de plus intelligent à dire, sûrement d'ailleurs, mais c'était tout ce à quoi il avait pensé, alors ils feraient avec.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Mar 25 Déc - 20:55

    J'avais peur de le déranger en lui parlant de ce qui me tracassait. Mais vu les circonstances, je me devais de lui dire... Puis j'allais franchement plomber l'ambiance. Surtout que les semaines a venir allaient être difficiles et douloureuses sans doute. Je n'allais certainement pas en parler aux autres, tout simplement parce que ca ne regardait personne, sauf deux-trois exceptions et bien entendu Peter. Si je ne lui dis rien, si je lui cache les choses qui me rendent malheureuse, et heureuse, a qui vais-je en parler ? Puis voila, j'pense que vous avez compris que Pete est trop important pour moi pour que je ne sois pas honnête avec lui. Je le regardais, me pinçant les lèvres pour éviter de sanglotter. J'étais partagée entre la tristesse et la colère. Pour lui répondre, je me contentais de hocher la tête histoire d'avoir le temps de me controler pour ne pas que ma voix déraille. Après un court silence je fis enfin entendre le son de ma voix « Mark... Il... va mourir ». J'avais appelé mon père adoptif par son prénom pour conserver un certain détachement et me dire quelque part que ca ne me touchait pas... Mais bien sur que si, ca me touchait. Je secouais légèrement la tête, pour reprendre, confuse et consciente que j'allais le mettre mal a l'aise « J'suis désolée, je gache tout... »


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Mer 26 Déc - 11:24

•• Ce qui se passait chez Maxine ne regardait pas vraiment Peter, mais s'il y avait quelqu'un à qui elle pouvait parler de tout, c'était bien lui. D'ailleurs, elle était la seule personne qui puisse lui parler sans l'ennuyer au bout de deux minutes. Lorsqu'elle lui répondit enfin, il ne sut absolument pas quoi répondre. Bien entendu, il s'attendait à quelque chose de grave pour la mettre dans un état pareil, mais ce n'en était pas moins choquant. « D'accord... » Mark, son père adoptif, donc. Peter passa une main dans ces cheveux, réfléchissant, et son geste s'arrêta net lorsqu’elle s'excusa. Il secoua doucement la tête et tenta un petit sourire. « Non,... Non. Je suis content que tu m'en ai parlé. » Même si maintenant il ne savait absolument pas quoi faire. Pour lui, son père était mort et il en avait vraiment beaucoup souffert mais il en avait décidé ainsi. Quant à sa mère... C'était beaucoup plus compliqué, il s'était toujours senti responsable de sa disparition, il l'avait, en quelques sortes, tué. Cela, Maxine ne le savait pas. Elle était au courant de bien des choses, et du fait qu'il haïssait son père, mais Peter n'avait jamais parlé à personne du décès de sa mère. Surement pensait-elle qu'il la détestait elle aussi. Il tourna la tête vers une photographie accrochée au mur et son coeur se serra. La seule chose qu'il avait conservée de sa vie avec son père, la seule image de sa mère dont il ne se souvenait même pas. « Tant qu'on y est... Tu vois cette photo ? La seule qu'il y ai dans cette maison. C'est ma mère. Elle est morte à ma naissance. » Il fit une pause, se demandant si c'était vraiment la chose à faire que de raconter cela alors qu’elle souffrait autant que lui durant tout ce temps. Il reprit tout de même, autant aller jusqu'au bout. « Elle était malade, mais ça je ne le sais que depuis deux ans. » Presque dix-neuf ans à se demander comment il aurait pu se racheter d'avoir privé son père de la femme qu'il aimait, à se dire que ce n'était pas juste que cela tombe sur lui, ... Peter n'en avait pas parlé pour se soulager d'un poids ou pour qu'elle se dise qu'elle n'était pas la seule à souffrir, juste... comme ça. Cela n'aiderait surement pas à grand chose, en fait.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 29 Déc - 16:25

    Enervée, je passais ma main dans mes cheveux, ajoutant avec une voix légèrement cassée « Ça fait presque deux mois qu'ils le savent et ils ne m'ont rien dit... Ils ne sont même pas revenus de leur foutu voyage pour que je puisse rester avec lui... ». Comment avaient-ils pu me faire ça ? Me cacher ça, à quoi bon ?! Je m'en serais rendue compte ! Et si j'avais voulu profiter de lui, hein ? Est-ce-que j'étais une aussi mauvaise fille, pour qu'ils pensent que je m'en fichais, et pour m'empêcher de profiter ? Trop de questions se bousculaient dans ma tête, et ça me faisait mal... Mais que voulez-vous... Je n'y pouvais rien... Lorsque Peter désigna la photo, je hochais la tête, l'observant attentivement. Je ne pus m'empêcher de dire, d'une petite voix « Qu'est-ce qu'elle est belle... ». La photo était sublime, et sa mère tout aussi magnifique. Je ne l'imaginais pas comme ça... Je reconnaissais aisément quelques traits dont Peter avait hérité. Avec de tels parents, pas étonnant qu'il soit aussi beau. Attendrie en voyant cette jolie photo, j'avais été particulièrement émue en réalisant que c'était la toute première fois que mon Pete' me parlait de sa mère, et de son décès. J'avais enroulé mon bras autour du sien, et durant la courte pause dans ses propos, j'avais descendu ma main pour prendre la sienne, et je la serrais doucement, pour lui faire comprendre que j'étais là pour lui, que je compatissais. Je me disais que j'aurais aimé inverser les rôles, et qu'il ait pu grandir avec sa mère, et que moi, je ne connaisse jamais la mienne. Je n'aurais rien raté et je n'aurais pas eut une enfance de merde. Je vous assure que si j'avais pu, j'aurais fait en sorte d'échanger nos places pour qu'il puisse la connaître. Etant assez mal à l'aise et pas tellement du genre délicate, je réfléchissais bien avant d'ouvrir la bouche afin de demander « Deux ans seulement ? Et... durant tout ce temps, tu... tu as cru que tout était de ta faute ? ». C'est ce que j'avais cru comprendre. Comment son père avait-il pu le laisser dans l'ignorance aussi longtemps ? Je reprenais, fronçant doucement les sourcils, cherchant a comprendre, sans vouloir non plus trop le bousculer avec mes questions « C'est ton père qui t'a dit la vérité ou tu as découvert ça seul, Pete' ? ». Je posais ma tête sur son épaule, toujours en lui tenant la main, observant une nouvelle fois la photo de sa mère.


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 29 Déc - 18:03

•• La révélation de Maxine lui avait foutu un coup, Peter se disait qu'il était vraiment inutile en ce moment, qu'il aurait pu être à des millions de kilomètre qu’elle aurait été aussi énervée et triste. Il ne savait pas quoi lui dire. « Je suis vraiment désolé, Maxine... » Excepté cela, qui aidait très peu mais cela reflétait à peu près ce qu'il ressentait. Peter désigna la photographie de sa mère avec hésitation, mais cela semblait compter pour Maxine. En effet, c'était la première fois qu'il lui en parlait. D'ailleurs, c'était la première fois qu'il en parlait tout court, pour la plupart des gens, sa mère et son père étaient vivants et il ne les voyait plus pour x ou y raison. Son coeur battit plus fort lorsqu'il l'entendit dire qu’elle était belle. Il l'observa un moment avant de répondre en posant son regard sur la jeune femme. « Comme toi, exactement comme toi. » Elles étaient toutes deux magnifiques et, au début, Peter ne supportait pas la vision de Maxine car elle lui faisait terriblement pensé à sa mère. Le photographe serra doucement la main de Maxine, touché par le fait qu'elle compatisse tellement. Il avait conscience de l'avoir mise mal à l'aise et s'en voulait assez... Ses paroles lui tirèrent un sourire triste. Oui, durant presque dix-neuf ans il s'était dit que, sans lui, elle aurait été là des années et des années, qu'il l'avait tuée et que c'était totalement sa faute si son père était si mal en point. Et aussi sa faute s'il se retrouvaient avec cette bécasse comme belle-mère. « Je... Oui, pendant dix-neuf ans j'ai pensé que je l'avais tuée. Mais qu’elle ai été malade ne change rien, Maxine... » Il fit une courte pause, la gorge nouée. C'était comme avouer un meurtre, il se sentit vraiment comme un assassin depuis toujours, et même après avoir appris la maladie de sa mère. « Si je n'étais pas là, elle aurait vécu au moins jusqu'à aujourd'hui, et c'est tout ce que je lui souhaitais. » Si, et toujours si, il n'y pouvait plus rien de toute façon. La question suivante lui fit encore un peu plus mal, mais il ne laissa rien paraître. La vérité ? Il avait découvert cela seul, et cela l'avait poussé à partir encore plus vite de la maison. « Je suis parti en partie à cause de cela... Je suis tombé sur une lettre du médecin quelques jours avant de lui dire que je quittais la maison. La seconde raison est bien entendu que je ne supportais plus ma belle-mère et puis, à dix-neuf ans, il était peut-être temps de partir... »

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Sam 29 Déc - 19:28

    Je haussais les épaules, en me pinçant les lèvres, sentant les sanglots revenir pour ensuite vite répondre « C'est la vie, hein... ». J'appréhendais sérieusement mon retour à la maison, retrouver ma "mère", cette menteuse, tsss... Alors que nous regardions la photo de sa mère, Peter me fit un compliment. La comparaison avec la beauté de sa mère était plus que flatteuse c'est pourquoi je baissais la tête un court instant avant de la relever et de lui sourire timidement. L'entendre parler comme ça me faisait de la peine, vraiment. Je pouvais comprendre, si ma mère était décédée en me donnant la vie, je me serai sentie coupable aussi, mais cela n'aurait été en aucun cas de ma faute. Et ce n'était pas la sienne non plus. Je ne pouvais pas me contenter de hocher la tête, de sembler d'accord et de me taire en entendant ce qu'il disait. D'accord je ne suis pas douée pour réconforter les gens, parce que je déteste ceux qui quémandent pour en avoir... Je savais que Peter m'en parlait sans s'attendre a ce que je ne le réconforte, et justement, c'est ce qui me poussais a dire ce que je pensais, en le regardant droit dans les yeux pour donner du poids a mes paroles « Arrête... S'il te plait... Elle est décédée en te donnant la vie, certes, mais c'est pas de ta faute, tu m'entends ? ». Je savais que malgré tout, il n'allait pas changer d'avis du jour au lendemain, le décès d'une mère, ça ne s'oublie pas comme ça et ce genre de cicatrice ça ne disparait pas en un clin d'oeil. Même moi, parfois, j'ai un semblant de tristesse en imaginant ce qu'aurait pu être la vie avec une mère sobre, mais bon, moi et la famille, c'est pas trop ça. Je reprenais en lui caressant la main « Elle te désirait, elle a voulu te garder et courageuse comme elle était, sa grossesse ne lui faisait pas peur... Elle savait qu'elle ne prenait pas des risques pour rien... ». Je fis un petit sourire triste, presque les larmes aux yeux « Et elle avait raison. Ça peut paraitre idiot ce que je vais dire, surtout venant d'une fille comme moi, mais sérieusement... », oui, je suis une fille qui a les pieds sur terre, vous comprendrez pourquoi je lui avais dit ça « Ça rendrait ta mère malade de voir que son fils est rongé par la culpabilité alors que tu n'as pas a ressentir ça... ». La suite allait le mettre mal a l'aise le connaissant, mais peu importe « Crois moi que partir après avoir donné la vie a un fils en bonne santé, qui est devenu aussi beau, fort et bon... Ça doit être sa plus grande réussite, et sa plus grande fierté. J'en suis plus que persuadée. ». Je lui fis un sourire tendre avant de conclure « Et tu as bien fait de t'en aller c'est parfaitement compréhensible » pour enfin, l'embrasser tout aussi tendrement. J'étais soulagée d'avoir prit le risque de passer pour une niaise en sortant tout ce que je pensais et ce que je ressentais face à son histoire et sa culpabilité... Je peux être méchante et crue, oui, mais pas que...


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Mar 1 Jan - 20:10

•• La vie, bien entendu, mais ce n'en était pas moins désolant pour autant. Tout ce qui pouvait se passer était mis sur le compte de la vie, mais on en pleurait pas moins les morts, on ne cessait de se réjouir des heureux événements. Peter haussa doucement les épaules, sans répondre. Qu'aurait-il dit... Lorsqu'il décida d'évoquer sa mère pour la première fois, il ne s’attendait pas à se sentir aussi mal et à en dire autant. Mais, une fois lancé, il avait un bon nombre de choses à dire à ce sujet. Tout ce que répondit Maxine le touchait énormément mais il avait juste envie qu’elle arrête. Parce que cela ne servait pas à grand chose, parce qu'il était parfaitement conscient d'être trop têtue pour l'écouter, même elle. Il avait baissé le yeux pour croiser son regard mais préféra la détourner en répondant, faisant mine de regarder le portrait de sa mère alors qu'il tentait juste de fuir le regard de la belle. « Oui, je t'entends... Et je me rend bien compte que ce n'est pas comme je le pensais auparavant. Mais tu peux comprendre que j'ai assez de mal à me dire que je n'ai pas une part de responsabilité. » Il soupira légèrement, certain qu'il était en partie, même un tout petit peu, responsable. Maxine avait raison, cela paraissait légèrement idiot et il se prit à afficher un mince sourire, reposant enfin son regard clair sur elle. « Beau, fort et bon... Si tu en es tellement sûre, disons que je te crois. » Aujourd'hui, il n'était plus gêné par ce genre de discours, parce qu'il avait épuisé tout son stock de bégaiement lorsqu'ils étaient allés au cinéma ensemble... Il acquiesça simplement à sa dernière phrase, ils étaient au moins d'accord sur ce point, puis prolongea le baiser, une main dans son dos pour la rapprocher de lui.

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SHΛTTEЯED ✝ WHORE
avatar

SHΛTTEЯEDWHORE
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 513
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Jeu 3 Jan - 20:47

    Je hochais la tête en guise de réponse. Ça me foutait les nerfs qu'il n'ait pas eut une enfance épanouie. Il devait se trimballer ce genre de pensée depuis tout jeune, comment voulez-vous vous sentir bien... Son regard se reposant sur moi, mon cœur fit quelque chose d'étrange, comme toujours. Plus je passais du temps avec, plus j'étais proche de lui, plus je sentais que me sentiments étaient sincères et qu'ils ne cesseraient de grandir. C'est là que je me disais que sans forcément le vouloir, je changeais... Si je pouvais me voir, je suis sure que je serai surprise. J'étais heureuse malgré le fait que tout allait mal dans ma famille, et je me sentais bien. Je commençais a comprendre pourquoi les gens, même si ça me semblait stupide, courraient après l'amour... Ça fait du bien quand même... « Y a intérêt... », répondis-je en souriant. Je lui caressais la nuque durant le baiser, passant brièvement ma main dans ses cheveux. Après un long baiser qui me fit me sentir toute chose, je lui mordillais doucement la lèvre avant de me détacher lentement. Je plongeais ensuite mon regard dans le sien, lui adressant un sourire radieux. Après un court silence, durant lequel intérieurement je bouillonnais, voulant lui sauter dessus chose très rare vu mon rapport avec les hommes, je lançais « On va essayer d'éviter de remuer ce qui est douloureux, d'accord ? », après une petite pause, je reprenais « Qu'est-ce-que tu propose pour notre petite soirée ? ». Ah oui, je n'avais pas prévu de rentrer chez moi tout de suite. J'étais trop bien ici, avec lui, dans sa villa mille fois plus chaleureuse et vivante que la mienne... Rester devant la télé dans ses bras avec ses chats sur les genou bien au chaud, un tour dans le jacuzzi a l'abri de la pluie avec un verre a la main, une longue discussion se basant sur tout et rien... Peu importe, tant que j'étais avec Peter, tout me convenait


_________________

where's my fucking lucky star ?!
It's never been about rainbows after hurricanes, it's all about storms. I'm tired of trying to stay strong and to act like I don't give a fuck. Will I ever be loved ? Will luck and happiness knock at my door, one day ? No one knows, and nobody cares. I was born to sit alone and powerless in front of the movie of my awful life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 213
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/10/2012

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   Ven 4 Jan - 18:55

Remuer le couteau dans la plaire, c'était bien le genre de Peter. Qu'il le fasse exprès ou non, il ne pouvait s'empêcher de toucher au point sensible, de tout détruire rien que par quelques mots. Il savait faire souffrir et, par malchance, se causait à lui-même des souffrances inutiles. Parler enfin de sa mère à quelqu'un ne l'aidait en rien, au contraire. Il aurait pu continuer à enfouir ça dans un coin de sa mémoire et y repenser quelques fois en voyant la photographie de la femme accrochée au mur, mais non, parce que monsieur était incapable de ne pas se faire du mal à lui-même. Disons qu'il pouvait être dangereux pour lui-même, dans la catégorie tarés, on pouvait l'ajouté. Maxine aurait entendu ces pensées à cet instant qu'elle aurait déjà pris ses jambes à son cou depuis un moment. Mais il sentait toujours sa main dans ses cheveux et ses lèvres contre les siennes. Le regard sombre de Maxine capta le sien et il ne parvint pas à lui rendre un si beau sourire, toujours légèrement bouleversé par leur conversation. Il se contenta d'un léger sourire pour ne pas paraître totalement faux. A sa phrase formulée telle une question mais qui ne devait pas vraiment en être une, Peter acquiesça d'un signe de tête puis, pour être sûr, répondit. « Totalement. » D’accord à cent pour cent, il ne tenait pas à se faire souffrir inutilement ni à mettre la jeune femme mal à l'aise avec ses discours déprimants sur le décès de sa mère et sa part de responsabilité. Il préférait mettre ça au placard, ne plus en reparler avec elle, ni avec personne d'autre. Le garder pour lui, comme avant. « Tout ce que vous voulez, madame. » Pour ne pas dire qu'en fait il n'avait absolument aucune idée de comment terminé la soirée et qu'il n'avait juste pas du tout prévu sa visite. Enfin, ce n'était pas non plus un mensonge, tant qu'elle ne lui demandait pas la lune il pouvait bien lui faire plaisir. D’ailleurs, la lune c'était pas si loin...

_________________

Peter Sirius Cohen

« Got no reason, got no shame Got no family I can blame Just don't let me disappear I'mma tell you everything So tell me what you want to hear Something that were like those years Sick of all the insincere »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i need you right here, by my side ▬ peter   

Revenir en haut Aller en bas
 

i need you right here, by my side ▬ peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEA SUGAR AND SAN DIEGO™ :: 
 :: PACIFIC BEACH :: Villa de Peter S. Cohen
-