AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 88
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 02/06/2012

MessageSujet: Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl   Sam 29 Déc - 0:19

Time for Blossom has come.


Le silence. Le noir de la nuit, la lueur de la lune, l'ombre environnante, le crépitement des feuilles. Le silence. La douce brise du soir, l'envie de rester chez soi, l'envie de partir. Le silence.
Assis, je me retrouvais au terrain de basket. Celui où à la fois tout et rien ne s'était passé. Mais surtout, là où j'ai adressé la parole à Bianka pour la dernière fois. Bianka. Voilà un nom que je n'avais plus prononcé depuis quelques jours, ou peut être bien quelques mois.
Avancer. C'était ce que je voulais faire. Envie de faire marche arrière, mais aussi envie de ne rien faire. Juste envie de tout, ou de rien. Envie d'elle, peut être.
Le moindre détail de ce qui m'entourait me fascinait à présent. Je me concentrai sur le moindre petit mouvement, le moindre petit geste, la moindre petite ombre. J'étais seul à ce terrain de basket, assis, le dos contre le mur. Ce mur, et pas un autre. Celui auquel Bianka s'était adossé lors de notre dernière rencontre. Celui où elle avait craqué, et versé quelques larmes.
Plusieurs choses avaient changé et d'autres non. Le terrain était le même, mais l'environnement dans lequel il prenait place, dans lequel je prenais place à nouveau avait changé. J'avais également changé. Et puis, j'étais seul.

Je ne sais pas quel moyen je m'étais retrouvé assis là bas, peut être m'étais-je perdu dans les rues de San Diego et m'y était aventuré inconsciemment. Étrangement, je ne me souvenais plus ce à quoi je pensais, mais ce devait être selon moi quelque chose de captivant si ça m'avait emmené jusqu'ici. Et puis, peut être pas. Finalement non, ça ne devait sûrement pas être quelque chose de captivant car j'avoue ces derniers temps avoir cherché le moindre petit pour me perdre dans mes pensées.

Quelque chose me manquait. J'en avais amplement conscience, mais ce que je ne savais pas encore, c'était quoi. Peut être était-ce Asher, peut être était-ce Los Angeles, peut être mes parents, que sais-je. Ce perpétuel sentiment d'un manque me touchait constamment, jour après jour, et bien que j'essayais de ne pas y faire attention, je ne pouvais nier le fait qu'il m'atteignait et que donc, il prenait effet sur moi.

Je levais les yeux au ciel et me mis à observer les étoiles. Elles m'étaient familières désormais depuis que j'avais pris pour habitude de les regarder chaque soir. C'est fou à quel point ça peut être apaisant d'admirer un ciel étoilé. On a de cesse de chercher du réconfort auprès des gens, auprès de la nourriture, de son lit; mais combien au fond cherche du réconfort auprès d'un beau ciel bleu nuit constellé et brillant de milles feux ? Peu, beaucoup, je n'en sais trop rien; mais j'en faisais partie.

Peut être est-ce cela que je recherche donc tant. Du réconfort. Celui dont les étoiles de ne me donnait pas entièrement. Je ne sais pas. Je ne sais plus.

Tournant la tête à ma droite et à ma gauche, lentement, je prenais mon temps pour scruter ce lieu qui m'était familier. Ce terrain, ce mur, cette ombre ... Je venais tout juste de la remarquer, et pourtant, je ne m'arrêtai pas sur elle. Je tournai à nouveau ma tête et quand je refis ce mouvement de la tête, je remarquai le mouvement de cette ombre. C'était comme si elle se dirigeait vers moi, volontairement. Mais je n'avais pas la tête à prêter mon attention là dessus.

C'est quand, le regard vide, la tête dans mes pensées, je me mis à ne plus hôcher la tête que je remarquai que cette ombre c'était arrêtée juste devant moi. A ma hauteur, elle dessinait quelqu'un. Je levai la tête et vis l'ombre qui m'était familière dessiner une personne. C'était Bianka. J'avais essayé de la reconnaître sans trop plisser des yeux pour ne pas la dévisager, et j'avais fini par réussir au final car même si il faisait nuit et que tout ... mais ... Mais c'est ... C'était Bi ... C'était Bianka ! Bianka !!!

J'écarquillai les yeux et me mis à cligner des yeux pour savoir si ce n'était qu'un rêve, ou une illusion, une hallucination tout droit sortie de mon imagination. Ça pouvait arriver à tout le monde, même à moi bien que je me considère comme l'un des garçons les plus équilibrés mentalement.
Je me levai et me retrouvai désormais en face d'elle. Elle n'avait prononcé aucun mot, aucune parole, mais je sentais que cela n'allait pas tarder. D'une voix profonde, à la fois forte et douce, je dis :

« Bianka. »

C'était le seul mot que je pus sortir de ma bouche à l'instant présent. Mais pour ne pas perdre la face devant elle, je croisai les bras, et me forçai à prononcer :
« Tu ... Mais bon sang, qu'est-ce que tu fais ici, Bianka ? »
Deux fois. C'était la deuxième fois que je disais Bianka, et son nom résonnait dans ma tête tout comme l'écho de ma voix qui le disait.
Sans m'en rendre compte, après mes dires, elle s'est retrouvée dans mes bras. C'est comme quand on désire tellement fort une chose qu'on ne s'en rend même plus compte qu'on est en faite en train de la réaliser. Cela dura quelques secondes, puis je la pris par les bras et me reculai d'elle.
Je passai alors une main de mes cheveux comme j'avais la fâcheuse habitude de faire, et lâchai un petit rire. En reprenant mon air à demi sérieux, je repris :

« Hum ... Alors ? Tu ... Tu fais quoi dans les parages au-juste ? »



_________________
Love & War « There's something crazy about the way we love to hate each other. I don't wanna fight anymore, every day we fighting like the navy baby ... Maybe we could save each other because I don't wanna fight anymore. Can we just make love and not war ?.. .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

➸ BIBICHE IS YOUR GODDESS.
avatar

BIBICHE IS YOUR GODDESS.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 851
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl   Sam 29 Déc - 1:57


Bianka avait passé quelques semaines en Russie et avait couru dans tous les sens. Son retour là-bas avait fait grand bruit, la presse avait imaginé un tas de choses à son sujet: soucis familiaux a régler, peine de cœur, échec de sa carrière aux États-Unis et autre. Bianka avait ignoré tout cela, ne préférant répondre qu'aux journalistes qui avaient contactés son agent. Elle avait donc accorder son interview aux deux journaux et à une animatrice respectable sur les raisons de son retour, qui restaient un peu floues pour tout le monde. Mais ça ne regardait qu'elle. Officiellement, elle était venue pour une grande soirée qui réunissait tous les acteurs de la série dans laquelle elle avait tenu le rôle principal lorsqu'elle avait seize ans mais en réalité, elle avait accepté de venir uniquement pour essayer de renouer des liens avec ses parents, et de s'éloigner de San Diego, vu ce qu'elle avait vécu là bas. La belle avait hésité et ne savait pas si elle faisait bien de retourner en Californie, puis finalement, elle avait réussi a se décider.

Il y a un peu plus d'une semaine, Bianka était donc rentrée à San Diego. Elle avait retrouvé son appartement, son chez elle, tout son courrier... Et surtout, ses amis ! Il n'y avait qu'une personne qu'elle n'avait pas encore revu depuis son retour: Nahyl. Suite à leur « break », les deux jeunes gens ne s'étaient parlés qu'une seule fois, pour savoir comment son voyage s'était passé, puis plus rien. Du coup, Nahyl n'avait pas eut d'écho comme quoi Bianka avait hésité a revenir, ni même à propos de son retour en ville. Non, elle ne s'en fichait pas, non elle ne l'avait pas oublié, mais prendre des distances après les évènements passés était une bonne chose et il n'était pas nécessaire qu'il soit au courant de tout ça vu la situation.

Aujourd'hui, Bianka avait passé la journée avec une amie a parler de tout et de rien, comme-ci elles s'étaient vues la veille. Elle avait été touchée de voir qu'elle avait manqué a quelqu'un, et que ses efforts pour devenir une personne plus fréquentable et plus sobre avaient été remarqués. Bianka avait abandonné ses longs cheveux bruns, pour les couper un peu et se teindre les cheveux en blonds, comme lorsqu'elle était adolescente, histoire de changer un peu et de ne plus voir l'ancienne Bianka dans le miroir. Elle redeviendra brune, quand dans sa tête, elle ne se dira plus que le brun correspond a sa mauvaise période... Ce n'est qu'une couleur de cheveux après tout, mais que voulez-vous, c'est psychologique. En rentrant chez elle en fin de journée, en prenant son courrier, Bianka avait remarqué un blondinet appuyé contre sa voiture, devant son immeuble. Lui trouvant une ressemblance avec Nahyl, sans pour autant faire vraiment attention au véhicule. La belle avait ricané doucement. Ridicule, comme-ci il allait se flanquer devant son immeuble. A peine était-elle revenue qu'elle avait l'impression de le croiser partout. Après du rangement, Bianka ressentit le besoin de sortir, mais seule et le plus tard possible pour croiser peu de monde... Combien de fois faudra-t-il vous répéter qu'elle n'a pas peur des mauvaises rencontres et des sorties nocturnes. Direction Carlsbad et le terrain de basket. En se garant, elle vit une voiture qui ne lui était pas inconnue... En y réfléchissant bien, elle ressemblait assez à celle de cet après-midi, devant son immeuble. Nahyl était là ? Peu probable.

En s'aventurant vers les gradins où elle avait surpris Nahyl en train de la surveiller quelques temps auparavant, Bianka poussa un léger soupir. Ah, cette soirée... Rien qu'en repensant a tout ce qui s'était passé, elle sentit son cœur battre bizarrement. La belle blonde en avait vu de toutes les couleurs, et était passée par toutes les émotions possibles et imaginables. Mais elle avait réussi a lui pardonner et cette soirée, bien qu'elle ne l'oubliera probablement pas de si tôt, faisait désormais partie du passé. Inconsciemment, elle se mit a chercher le jeune homme, pour s'arrêter et s'appuyer contre un des rares arbres du terrain. Les bras croisés, elle observait le ciel, la tête en l'air, et sentit la brise lui caresser le visage, la faisant frissonner légèrement. Bianka eut le sentiment agréable, soudainement, d'être enfin de retour à la maison, et elle ressentit un profond bien-être. En tournant la tête, elle vit une ombre derrière le gymnase, quelqu'un qui apparemment était adossé là où elle s'était réfugiée pour pleurer. Espérant que cette ombre était le beau blond, elle se dirigea vers celle-ci... Elle arriva en plein devant cette ombre, qui s'était révélée être à la hauteur de ses attentes. Hart eut l'impression que son cœur s'était arrêté de battre une demie-seconde en voyant Nahyl, assis contre ce mur en particulier. Incapable de dire quoi que ce soit sur le coup, elle resta silencieuse, plantée devant lui. Lorsqu'il posa son regard sur elle, et découvrit son visage, Bianka ne put s'empêcher une petite moue tendre, accompagnée d'un sourire amusé en voyant sa réaction... Surpris ? A peine... Son sourire s'élargit lorsqu'il prononça son prénom. Mon Dieu, comme sa voix lui avait manqué. La belle inspira et lâcha délicatement, en expirant, donnant l'impression d'avoir le souffle coupé par leurs retrouvailles « Nahyl... »

Elle n'avait pas pu se retenir et s'était jetée dans ses bras sans perdre de temps. C'est seulement en sentant son parfum parvenir à ses narines qu'elle fut gênée de son comportement. Lorsqu'il se recula et lâcha un petit rire, Bianka fit un sourire timide et se sentit assez bête... Voire même totalement ridicule. Heureusement qu'elle n'avait pas été assez stupide pour l'embrasser. Elle pencha légèrement la tête, répondant tout naturellement, comme-ci son voyage en Russie n'avait pas eut lieu « Et bien... Je me promène, je prends l'air... Tu as vu un peu ce ciel... ». Elle regardait brièvement les étoiles avant de reporter son attention sur Nahyl, pour dire, sur le ton de l'humour « Et toi alors ? Tu m'espionne encore, tu me suis, c'est ça ? ». Avant d'ajouter en plissant légèrement les yeux, prenant un air suspicieux « Ça t'arrive souvent de rester devant chez les gens comme ça ? Je t'ai vu cet après-midi en bas de mon immeuble... Puis hop, on se retrouve ici tous les deux, c'est fou quand même... ». Bianka avait croisé les bras, amusée par la situation sachant que cette fois-ci, s'ils étaient ici, tous les deux, c'était par pur hasard. Elle esquissait un petit sourire afin de souligner le fait qu'elle plaisantait, des fois qu'il pense se trouver en face de l'ancienne Bianka...



_________________

Valentina Bianka-Lynn Hart
« And now, I need to know is this real love, or is it just madness keeping us afloat ? And when I look back at all the crazy fights we had, like some kind of madness was taking control. I have finally seen the light, I have finally realized, I need to love. Come to me, just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is Madness » ▬ Muse ;; Madness.


Dernière édition par V. Bianka-Lynn Hart le Jeu 3 Jan - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 88
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 02/06/2012

MessageSujet: Re: Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl   Sam 29 Déc - 22:53


« Et bien... Je me promène, je prends l'air... Tu as vu un peu ce ciel... »
Je levai les yeux au ciel même si j'avais sans doute passé la dernière demie heure à contempler les étoiles. C'est fou comme je n'en suis jamais rassasié. J'allais à nouveau me perdre dans mes pensées, les yeux rivés sur le ciel quand les paroles de Bianka me rattrapèrent :
« Et toi alors ? Tu m'espionnes encore, tu me suis, c'est ça ? »
A ces mots, je sortis un léger tss et levai les yeux au ciel tout en jouant l'innocent même si quelque part ... je ne l'était pas vraiment. Je lâchai un rire gêné et mon coeur se mit à battre très vite d'un seul coup. Quelques images des evénements précédents défilèrent à toute vitesse dans ma tête mais encore une fois, Bianka me sortit de mes pensées en continuant :
« Ça t'arrive souvent de rester devant chez les gens comme ça ? Je t'ai vu cet après-midi en bas de mon immeuble... Puis hop, on se retrouve ici tous les deux, c'est fou quand même... »
Le sourire que j'avais affiché sur mon visage plus tôt venait de disparaître à ces paroles. Je me sentais comme avoir été ... spotted. J'étais mal. Vraiment mal; qu'est-ce que je pouvais bien répondre à cela ?
Après avoir appris son départ pour la Russie, aller devant chez elle et m'abandonner à mes pensées était presque devenu une habitude. D'une certaine manière, je me sentais près d'elle quand je m'y rendais. C'était comme ci j'arrivais à sentir sa présence, comme ci elle avait posé son empreinte dans l'atmosphère ambiante près de sa maison. Ça peut paraître idiot; en tout cas, je ne sais pas si le fait de m'y rendre ou le fait de pouvoir y méditer tranquillement en était la raison, mais ça me faisait du bien d'y aller. Réellement.
Mais je n'allais bien sûr pas lui avouer tout ça; j'avais ma fierté et puis ... C'était totalement idiot et surtout ridicule. Même sortie de ma bouche, cette histoire d'empreinte ou de je ne sais quelle autre bêtise ne passerait pas bien. Si je lui disais une chose pareille, j'aurais sûrement eu pitié de moi même.
Tandis que j'allais lui avouer mon presque "crime", je me dis qu'elle ne devait avoir aucune idée du pourquoi j'étais allé chez elle. Elle m'a peut être vu, mais je ne me souviens pas lui avoir parlé. Pourquoi n'aurait-elle pas osé venir me parler ? Bien que cette question me trottait dans la tête, j'étais dans une meilleure posture que quelques secondes auparavant. C'est ainsi que je me suis retrouvé à dire des bêtises aussi grosses que moi et surtout complètement débiles :
« Hum ... Je ... Je surveillais si tout allait bien à ton appart' en ton absence. Figures-toi que les voleurs courent les rues maintenant et qu'on ne compte même plus le nombre de cambriolages à San Diego. »
Oh mon Dieu. J'avais zéro en crédibilité, mais c'était toujours ça de fait. J’espérais au fond que dans le doute, elle puisse me croire. Je repris donc :
« Tu sais ... Tu devrais me remercier, haha. On paye des gens pour faire ce que moi j'ai fais cet après midi. Pour le prix, on peut s'arranger ... ... »
Je lâchai à nouveau un petit rire, bien que je me sentais totalement stupide. J'avais presque envie de me jeter une corde tout seul. Plus un mensonge est gros, plus il est crédible. Mes fesses, oui! Plus un mensonge est gros et plus on a l'air d'un véritable goujat. Mais bon, je n'avais plus le choix, je devais aller jusqu'au bout. Bianka ne semblait pas du tout convaincue, mais je ne voulais pas m'étendre sur ce sujet là.
C'est alors que je l'ai regardée, de haut en bas, et que j'ai remarqué qu'elle avait changé. Dans sa manière de ... je ne sais pas. Enfaîte, je n'en sais trop rien, mais la Bianka qui était en face de moi cette nuit n'était pas la même que celle avec laquelle je m'étais disputé quelques semaines avant. C'est difficile à dire ou à décrire ... Mais cette impression ne venait pas de ses cheveux, qui étaient désormais ... blonds ?!! Je venais seulement de le remarquer. Mais ça lui allait tellement bien que je ne voulais pas m'y attarder. Après tout, à quoi bon s'attarder sur de petits détails quand ils ne sont pas gênants. Non, cette impression venait d'autre part ... D'une voix douce, sérieuse, le regard plongé dans le sien, je lui dis :
« Tu ... sembles différente, Bianka. »
Je baissai la tête pour éviter son regard et ne pas percevoir sa réaction après avoir entendu mes mots, puis après quelques secondes, en relevant la tête, de nouveau les yeux dans les siens, je continuai :
« Je .. Je ne sais pas si c'est censé être bien ou mal, mais ... je ... Je crois que j'aime ça. »
Un long moment de silence s'en suivit, et comme pris par une pulsion soudaine, je lui pris la main droite doucement et la serra de mes deux mains. Puis, je la rapprochai de mes lèvres et vins y déposer un léger et tendre baiser, avant d'abaisser sa main lentement et de la lâcher.


_________________
Love & War « There's something crazy about the way we love to hate each other. I don't wanna fight anymore, every day we fighting like the navy baby ... Maybe we could save each other because I don't wanna fight anymore. Can we just make love and not war ?.. .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

➸ BIBICHE IS YOUR GODDESS.
avatar

BIBICHE IS YOUR GODDESS.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 851
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl   Dim 30 Déc - 18:29


Bianka attendait avec impatience la réponse de Nahyl concernant sa présence devant son immeuble. La tête qu'il faisait lorsque Bianka lui révéla qu'elle l'avait vu, déclencha un rire que la belle se hâta de retenir. Les bras croisés, elle se mordit ensuite la lèvre en entendant son excuse. Elle hochait la tête, prenant un air étonné, jouant la comédie parce que le fait qu'il ait bafouillé le trahissait « Ah oui ?! C'est fou ça ! Personne ne m'en a parlé pourtant ! ». Bianka le laissa poursuivre dans sa lancée, avant de reprendre « Oh mais, merci pour tes loyaux services. Ça fait plaisir de voir que tu prends des initiatives comme ça. Pour te remercier, je peux te payer des super gadgets d'espions, pour que tu fasse plus professionnel. ». Elle avait terminé sa phrase en lui faisant un petit clin d'oeil, riant légèrement. Bah oui, ça ne lui posait pas de problème qu'il reste devant chez elle, elle n'était pas non plus parano au point de penser qu'il venait VRAIMENT l'espionner. Bianka était plus amusée qu'autre chose. Mais d'un autre côté, la belle se demandait très sérieusement ce qu'il faisait. Du coup, elle se faisait des idées... Peut-être lui avait-elle manqué, ou peut-être venait-il dans l'espoir de la croiser et de lui parler. A mon humble avis, elle n'en saura jamais rien.

Bianka laissait un petit silence s'installer dans leur conversation, remarquant que Nahyl l'observait avec un peu plus d'intérêt, l'occasion pour lui de constater quelques changements. Une meilleure mine, bon, peut-être pas quelque chose flagrant le soir, une nouvelle couleur de cheveux, un nouveau look et surtout, le plus important, une nouvelle attitude. Je ne vais pas dire que la méchante Bianka, ou du moins le côté sale caractère avait disparu, mais elle ne faisait plus la bad girl méprisante, agressive, et n'ayant aucun humour. Elle faisait plus agréable, plus détendue... Le changement était évident. Nahyl reprit la parole « Tu ... sembles différente, Bianka. ». La belle blonde haussa les sourcils, contente qu'il lui dise ce qu'elle souhaitait entendre. En revanche, elle était incapable de déterminer si cette remarque était positive ou non, mais elle répondit tout de même « Il faut dire qu'il s'en est passé des choses ces derniers temps... ». Tu m'étonne ! Bianka faisait un énorme travail pour ne pas retomber dans la drogue, et pour le moment, elle s'en sortait plutôt bien. Mais bon, il ne faut jamais se reposer sur ses acquis, parce que les vieux démons peuvent resurgir n'importe quand. Redevenir fréquentable et sobre, ce n'est pas chose facile quand on trempe dans le showbiz depuis ses seize ans. Mais Bianka était plus que déterminée, alors elle pouvait s'en sortir, oui, elle le pouvait...

Lorsqu'il baissa la tête, Bianka prit un air inquiet. Elle se penchait un peu pour attirer l'attention du jeune homme, afin qu'il reporte son regard sur elle,et lui dire ce qui n'allait pas « Nahyl ? ». Elle ne comprenait pas pourquoi il avait baissé la tête ainsi. Quand il la releva enfin, son regard s'encra dans le celui de Bianka, qui se redressait lentement, comme happée par celui-ci. Suspendue a ses lèvres, elle s'attendait au pire... Et finalement, elle n'aurait pas dû s'inquiéter autant. Elle avait été surprise par ses paroles, et du coup, la belle restait silencieuse, ne sachant pas quoi dire. Après un long silence, les évènements s'enchainèrent rapidement. A peine Bianka avait-elle baissé les yeux en sentant Nahyl prendre sa main, que ses lèvres étaient déjà posées contre les siennes, lui donnant un baiser délicieusement tendre... Ses lèvres lui avaient manquées... Le cœur de Bianka battait a tout rompre. Elle prolongea un très court instant le baiser, mettant son autre main sur celles de Nahyl. Une fois ce moment bref mais magique terminé, l'envie de l'embrasser de nouveau se fit sentir mais elle se retint. Bianka recula doucement en se pinçant brièvement les lèvres, un peu déboussolée. Un sourire gêné sur les lèvres, elle prit enfin la parole « Contente de te revoir moi aussi » puis elle secouait légèrement la tête pour dire, plus sérieusement « ... Pourquoi ? Qu... Qu'est-ce-que ça veut dire... ? ». Ce baiser avait été très spontané, absolument pas prévu. Et après tout ce qui s'était passé, un baiser donné comme ça, Bianka n'en connaissait plus le sens. Soucieuse d'en savoir plus sur ses sentiments, elle se rapprocha de lui afin de plonger son regard dans le sien « Est-ce-que je t'ai manqué.. ? », demandait-elle d'une petite voix. Un simple baiser soulève milles questions, mais c'est tellement compréhensible...



_________________

Valentina Bianka-Lynn Hart
« And now, I need to know is this real love, or is it just madness keeping us afloat ? And when I look back at all the crazy fights we had, like some kind of madness was taking control. I have finally seen the light, I have finally realized, I need to love. Come to me, just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is Madness » ▬ Muse ;; Madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl   

Revenir en haut Aller en bas
 

Time for Blossom has come ❀ BiankaﻬNahyl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEA SUGAR AND SAN DIEGO™ :: 
 :: CARLSBAD :: San Diego Street Ball
-