AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Lun 31 Déc - 19:14



kostas, ayhalina mary
nothing means the same anymore.
nom, prénom : ayhalina m. kostas ◭ surnom : ayha ◭ âge : 26 ans ◭ origines : australiennes ◭ statut : veuve ◭ études/ métier : actrice et mannequin ◭ caractère : caractérielle, sensible, douce, franche, légèrement provocatrice, généreuse, honnête, rancunière, impulsive et méfiante. ◭ groupe:
les misérables chocolatés ◭ crédit : header trouvé sur tumblr
tu aimes: jouer la comédie ou autrement dit exercer mon métier, les enfants et la littérature anglaise ◭ tu n'aimes pas: les clowns, l'intolérance, les discriminations en tout genre et le nutella. ◭ ton avis sur san diego: ville sympathique où j'espère pouvoir prendre un nouveau départ ◭ la célébrité sur ton avatar: sophia bush ◭
in real life
prénom et pseudo : no' / apple_juice ∞ âge : 20 ans dans deux jours ∞ sexe : féminin ∞ comment as-tu connu le forum ? TOP50 RPG ∞ raconte-nous ton point de vue sur le forum : sympathique, très joli et qui attire le regard. ∞ tes autres comptes sur sssd : je ne suis pas encore schizophrène. ∞ personnage inventé ou scénario ? c'est mon bébé. ∞ célébrité : sophia bush. ∞ code du règlement : (NOË)


Dernière édition par Ayhalina M. Kostas le Mar 1 Jan - 12:39, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Lun 31 Déc - 19:14

our story



CHAPTER ONE : ONCE UPON A TIME... (Childhood and adolescence)
« S’il te plaît Antwon, laisse moi sortir de là ! J’en ai marre ». « Je suis désolé Ayha, mais je ne peux pas ». « Mais pourquoi ? » je bougonne en tapant du pied « je m’ennuie, moi ! ». Ignorant mes supplications, il se contente de hocher nonchalamment la tête; puis, détournant bientôt le regard il se replonge dans son bouquin. Ce pavé. Ce livre immonde, ignoble, interminable. Celui-là même qu'il trimballe partout et duquel il refuse de se séparer. Aussi loin que je m'en souvienne je crois même qu'il ne la jamais quitté. Ce qui encore aujourd'hui continue de me sidérer. Le simple fait qu'il ait pu lire et relire cette œuvre des dizaines de fois me fait halluciner. D'autant plus que ce roman, aussi mémorable soit-il n'en demeure pas des plus distrayants. Du moins, il ne serait pas l'un de mes premiers choix. Non pas que je n'ai pas aimé lire « Les Misérables »; mais je ne vois vraiment pas quel plaisir il peut avoir à feuilleter ce classique, encore et encore... Mais peu importe, la question n'était pas là ! Où en étions nous déjà ?! Ah oui la chambre ! L'isolement, la punition, tout ça ! Enfin, je dis punition, mais vous comprendrez plus tard qu'il ne s'agissait pas réellement de ça. Avec du recul, je crois bien que je n'ai jamais été aussi heureuse que ce jour-là. Familialement parlant, j'entends. Pourtant et à l'époque c'était une bien sombre journée qui s'offrait à moi. A peine levée, on m'avait en effet consignée dans la chambre de mon grand-frère - qui du haut de ses 12 ans, tendait tout de même à se faire respecter - et on m'avait formellement interdit de la quitter, comme ça sans raison apparente et sans me l'expliquer. Ce que j'ai asse mal dirigée compte tenu du fait que je n'avais absolument rien fait de mal. Si on ajoute à cela le fait que c'était le jour de mon huitième anniversaire et que personne dans la maisonnée n'avait prit soin de me le souhaiter, effectivement j'étais blessée. J’étais aussi impatiente que colérique, mais cela ne semblait pas déranger Antwon qui continuait à faire comme si je n’existais pas, dévorant avec passion son livre abîmé. J'en ris aujourd'hui, mais à l'époque j'en aurais bien pleuré, à dire vrai j'étais même à deux doigts de craquer. J’ai pourtant courageusement retenu mes larmes; parce que c'est ce qu'on nous a enseigné. Il faut dire que les Kostas n'ont pas pour habitude de se laisser aller. Considéré comme une faiblesse d'esprit, nos parents nous ont toujours interdit de pleurer. Dit comme ça, ça paraît sans doute horrible, mais ils sont loin d’être aussi insensibles qu’on pourrait le croire. Deux caractériels que nos géniteurs, mais de bons parents. Imaginatifs et débordant d'attention dans le même temps. Parce qu'en cette belle matinée de juillet; ils ne m'avaient non pas consignée comme j'ai pu le penser à l‘époque, mais ils m'ont plutôt mise à l'écart de l'énorme surprise-party qu'ils étaient en train de me préparer. Fête d'anniversaire que je n'oublierai jamais; moment parfait. Il faut dire qu'ils se sont surpassés. Cow-boys, structures gonflables, personnages Disney, friandises et farces et attrapes, animations en tout genre; je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Excepté l'apparition impromptue d'un clown immonde, j'ai adoré. A 23 ans passés, un souvenir tel que celui-ci peut paraître un peu enfantin, voir même ridicule aux yeux de certains, mais il demeure à ce jour le meilleur souvenir familial que j'ai conservé. Pour la simple et bonne raison qu'à l'époque je me sentais en sécurité, épanouie, heureuse et indubitablement aimée.

10 anecdotes sur Ayhalina : 1- Bien qu'extrêmement intelligente, la jeune femme n'a jamais été très studieuse. 2- Avant de démarrer sa carrière d'actrice et de mannequin; Ayhalina pensait exercer un métier en rapport avec les enfants; elle dispose même d'un diplôme qui lui permettrait d'exercer si toutefois elle venait à abandonner ses présentes occupations. 3- En parlant de sa carrière elle l'a débutée à l'âge de 12 ans. Apparaissant d'abord dans diverses publicités, elle a ensuite décroché un rôle récurrent dans un soap-opera très regardé. Elle fait ses premiers pas au cinéma à l'âge de 14 ans et est acclamée par la critique. Elle enchaîne ensuite avec quelques films à moyen budget, qui ne connaîtront malheureusement pas le même succès. A 15 ans, elle débute une carrière de mannequin et pose dans un premier temps pour des magazines de vêtements. A 16 ans elle décroche et occupe un rôle régulier dans une série télévisée qui va la révéler. Parallèlement elle poursuit sa carrière de mannequin et pose pour des premières photos dénudées. Photos dénudées qui font scandale et lui coûtent bientôt sa place dans la série qui l'avait révélée. Les producteurs font pour ainsi dire mourir son personnage et la jeune femme n'a d'autre choix que de se concentrer sur le mannequinât. Elle disparaît donc du petit et du grand écran pendant plus de deux ans et signe finalement pour un nouveau film qui va relancer sa carrière. Ayha est alors âgée de 18 ans. 4- La presse à scandales l'a longuement persécuté et elle en a longtemps fait la Une. Les médias ont développé un véritable engouement à son égard et l'histoire de la sex-tape a fait débat dans toute l'Australie. 5- Ayhalina n'a connu que deux hommes dans sa vie. Après le scandale provoqué par la vidéo d'elle et de son ex-petit ami (qu'elle continuait à voir régulièrement derrière le dos de Chris); elle se sépare momentanément de Christopher Fitzgerald - son ami d'enfance -; pour finalement retomber dans ses bras et lui dire "oui". Ils se marient le 25 novembre 2005; la jeune femme est alors âgée de 19 ans. 6- Ce dernier est malheureusement décédé des suites d'une leucémie, fin 2010. 7 La notoriété d'Ayhalina en Amérique est relativement limitée. On ne la connaît en effet que pour ses frasques et photos dénudées et plus récemment pour l'agression qu'elle a subi par un fan fou il y a environ six mois. Elle compte néanmoins se faire une place parmi les actrices les plus en vue du moment. 8- Deux ans se sont écoulés depuis le décès brutal de son mari, mais la jeune femme ne semble pas prête ni même disposée à refaire sa vie. On l'aperçoit de temps à autre au bras de charmants jeunes hommes, mais elle reste relativement discrète quant à l'existence d'une quelconque relation. Affaire à suivre, donc. 9- Elle a récemment crée une fondation pour les enfants défavorisés ( du tiers-monde) ce pourquoi elle donne de nombreuses conférences de presse et multiplie les apparitions. Elle se rend très régulièrement à l'étranger, dans le but de venir en aide à ces mêmes enfants. 10- Elle a récemment été engagée pour tenir le rôle principal dans une grande production cinématographique, dont on taira pour l'instant le nom.


CHAPTER TWO : AND THE LAMB FELL IN LOVE WITH THE LION...
Seul sur le sable, les yeux dans l'eau, mon rêve était trop beau, l'été qui s'achève tu partiras, à 100 000 lieux de moi. Mais comment oublier ton sourire et tellement de souvenirs... ♪ Rock Voisine en fond sonore, Chris s'avance vers moi. Transportée par les paroles de ce slow déprimant, je le regarde faire en silence, presque mélancolique tant elles me semblent vraisemblables aujourd'hui. Jamais encore une chanson ne s'était ainsi calquée à ma vie; pourtant on pourrait presque les superposer l'une à l'autre, tant elles se rejoignent à cet instant. J'ai fêté mes 19 ans la semaine dernière, moment qu'a choisi mon agent pour m'offrir un contrat de deux ans à l'autre bout du monde. La France, PARIS; là où j'ai été choisie pour être la nouvelle égérie d'une célèbre marque de cosmétiques. Cette décision n'a pas été facile à prendre, mais j'ai finalement décidé d'accepter le contrat; non sans regret, non sans peine - pour être tout à fait honnête. Au fond, je crois que je n'ai pas vraiment envie d'y aller, au fond je crois que je ne suis pas prête à tout quitter. J'aime ma vie, j'aime poser, tout comme j'aime jouer la comédie - mais il faut se rendre à l'évidence, je ne suis ni plus ni moins qu'une adolescente et je ne suis pas prête à m'en aller. A m'envoler. Tant de choses vont me manquer. A contrario, je vais manquer tant de choses; ça me désespère. Mais je n'ai pas pu refuser. Je n'ai pas trouvé le courage de refuser; plus encore il me manquait une raison valable pour rester. Je n'ai pas pu me résoudre à refuser cette opportunité, à risquer ma carrière en me défilant, sans être certaine de ce pourquoi je voulais rester. Et la peur de l'inconnu ne m'est d'aucune utilité, ce n'est pas une option que je suis en mesure d'envisager. Pourquoi ? Je vous dirais simplement que ce n'est pas de cette manière que l'on m'a éduqué. [...] Bien sûr, Chris va me manquer; plus que quiconque j'aurai du mal à m'en passer. Je suis terrorisée à l'idée qu'il passe à autre chose et finisse par m'oublier, par tourner la page ou que sais-je encore? Loin des yeux, loin du coeur.... J'en pleurerais presque, si seulement je me l'autorisais, si seulement je ne voyais pas cela comme un pêché, j'imagine que je me laisserais aller. Au fond, tout ce que j'attends de lui c'est qu'il me dise qu'il m'aime et m'implore de rester à ses côtés. Tout ce que je souhaite c'est qu'il me retienne et refuse que l'on soit séparé. Mais il est resté de marbre, impassible - un peu comme si ça ne le touchait pas. Et nous y voilà... notre dernière soirée. J'ai le coeur gros, j'arrive à peine à en profiter. « Je te trouve bien silencieuse » se résout-il finalement à articuler, brisant le silence qui s'est installé entre nous. « Excuse-moi de ne pas sauter de joie. Je pars quand même demain, je te signale. Et ne me dis pas que Paris ce n'est pas si loin parce que je te jure que je te ferai manger ce sable jusqu'au dernier grain ». Il étouffe un rire amusé et s'assoit contre toute attente à mes côtés. « Ça fait beaucoup de sable pour un si petit estomac tu ne crois pas ? » Plaisanter. Christopher est toujours en train de plaisanter... J'adore cette particularité, mais aujourd'hui je m'en serais bien passée. « Chris ! Arrête s'il te plaît, je n'ai pas le cœur à plaisanter ! Alors, inutile d'en rajouter ! » Interdit, il baisse piteusement la tête. Tant de désinvolture et de passivité, s'en est trop pour moi! Il faut que ça sorte je crois, alors oui, je sens que je vais craquer. Pour la première fois, je vais me laisser aller, en plus de crier je vais probablement fondre en larmes - mais quelque part, je suis persuadée que ça va me soulager. « Et pourquoi tu ne réagis pas d'abord ? Pourquoi tu joues l'impassible et tu fais comme si toute cette histoire ne te touchait pas ? Est-ce que c'est pour me faire payer l'aventure que j'ai eu l'année dernière parce que si c'est ça je t'en prie dis le moi ! Tu ne m'aimes plus c'est ça ? Tu veux me faire du mal ? Tu t'en fiches vraiment que je parte ? Qu'on soit séparés si longtemps ça ne te touche vraiment pas ? J'en crève moi de savoir que je ne vais pas te voir pendant des mois. En dix-sept années Chris, en dix-sept et longues années de notre foutue vie on n'a jamais été séparés, JAMAIS ! Alors me dis pas que ça ne te touche pas, même pas un peu, parce que je ne te croirai pas. En plus regarde dans quel état je me mets à cause de toi ! » Mes jambes me tiennent à peine, mais je reste debout face à lui. Christopher continue de me regarder me débattre et hurler, impuissant. Agacée par sa passivité, je commence à perdre mon calme et mes mains vont s'écraser sur son torse, je le frappe - presque inconsciemment je le frappe, avant de poser ma tête contre lui dans un geste de désespoir. Comme l'aurait fait un père pour consoler sa petite-fille il passe sa main dans mes cheveux avant d'essuyer mes larmes. « Tu avais prévu de relâcher toute cette frustration sur moi ou c'était de l'impro ? Non, parce que franchement, bravo ! A te voir comme ça, c'est difficile à croire que tu n'en aies jamais versé une seule jusque là ! » L'enfoiré ! sifflé-je entre mes dents avant de tourner les talons et de passer mon chemin, remontée comme jamais. Moi qui lui ai pourtant ouvert mon cœur, lui prouvant ainsi comme je pouvais l'aimer. Comment peut-il retourner cela à son avantage et me ridiculiser ? Comment a-t-il osé ? Je ne sais pas, je ne comprends pas ce qui lui est passé par la tête - mais une chose est sûre, je ne lui pardonnerai jamais. Et parti comme c'est parti je vais prendre cet avion sans même me retourner! Remontée. Je suis indubitablement remontée ! Pourtant et tandis que je m'apprête à quitter la plage, je l'entends courir derrière moi. Je ralentis ma course et parviens à distinguer le son de sa voix. Je crois qu'il chante pour moi. « Ahya Things you do, make me crazy 'bout you ! Pourquoi tu pars, restes ici ! J'ai tant besoin d'une amie ! » Mes membres refusent de m'obéir et je reste figée. Surprise, touchée ou bien amusée par la scène? Tout se bouscule dans ma tête, je ne sais plus quoi penser. Tout ce dont je sois certaine c'est que Christopher chante divinement bien, mais ça n'a rien d'étonnant, car il a toujours eu l'oreille musicale. Disquaire de métier, il tient sa boutique de son père, qui la tenait lui-même du sien et ainsi de suite. Un bien et une passion de famille. Tout ça pour dire que c'est lui qui m'a fait découvrir cette chanson, dans un contexte bien particulier, sur cette même plage, il y a plusieurs années. Chanson grâce à laquelle il a trouvé le courage de m'avouer qu'il m'aimait et bon sang il a bien fait ! Sans elle, peut-être même qu'aucun de nous ne se serait jamais décidé ! Mais où veut-il en venir exactement? Essaye-t-il de me retenir ou bien de se faire pardonner? « Ahya Things you do, make me crazy 'bout you ! » continue-t-il en s'approchant de moi à mesure que la mélodie avance « Pourquoi tu pars, restes ici ! J'aimerais bien qu'on se marie ». [...] La suite, je n'éprouve pas le besoin de vous la raconter. J'ai été mariée à Christopher. Je l'ai aimé. Et le fait qu'aux yeux de la loi, je sois veuve aujourd'hui ne va rien y changer. Car pour moi, je suis et je resterai toujours Madame Ayhalina Mary Fitzgerald. A jamais. Que je refasse ma vie ou non; que j'aime à nouveau ou non; jamais je ne pourrais aimer quelqu'un comme je l'ai aimé. Alors oui, ce soir-là j'ai accepté. Pour être tout à fait franche, je n'ai même pas pris le temps d'y réfléchir ou d'hésiter parce qu'au fond, cette déclaration, cette demande, c'était tout ce que j'attendais. Nous nous sommes mariés quatre mois plus tard. Le 25 novembre 2005, plus précisément. Date à jamais ancrée dans ma mémoire, date que je ne saurai oublier; d'autant plus que je me la suis faite tatouer; tout comme les initiales de Chris, sur le poignet droit. Certains diront que je me suis mariée beaucoup trop jeune, d'autres penseront que ce n'était qu'une grossière erreur, que j'ai gâché ma vie et bon nombre d'opportunités professionnelles en refusant cette énorme contrat pour me marier. Beaucoup d'ailleurs, ne croyaient pas en nous à l'époque, ils ne nous donnaient que quelques mois et pourtant on ne s'est plus jamais quittés. Quelque chose me dit même que si la maladie ne l'avait pas brutalement arraché à mes bras, il y serait toujours logé.


CHAPTER THREE : IF I SHOULD TAMBLE, IF I SHOULD FALL...
" J'ai appris que Christopher était malade, près de trois mois avant son décès. Coup dur. Situation particulièrement difficile à gérer vous vous en serez douté, d'autant plus que je ne comprenais pas pourquoi il me l'avait caché, je lui en voulais, vous comprenez ? Quand on aime si fort, quand on donnerait sa vie pour protéger sa moitié, c'est difficile de se dire qu'un jour prochain il va falloir la laisser s'en aller. On peut vous préparer, on peut vous assurer que tout va bien se passer, qu'il ne va pas souffrir, que vous finirez bien par l'oublier; croyez-moi on ne s'y fait jamais. On ne peut pas l'accepter; pour la simple et bonne raison que deux âmes sœurs ne peuvent pas être séparées. C'est contre nature, insensé ! Je connaissais Christopher depuis le jardin d'enfant et jamais encore je ne m'étais interrogé sur son état de santé. Bien évidemment il lui arrivait de quitter la classe plus tôt et à de maintes reprises il s'était absenté pour des raisons restées jusqu'à aujourd'hui inexpliquées, mais je n'avais jamais pensé qu'il puisse être atteint d'une pareille saleté. Pourquoi ? Comment ? Il ne l'avait pas mérité. Il était bien trop gentil, sincère et attentionné ! Mais ce type de maladie... cette leu [ma voix se fit de plus en plus chevrotante, mais yeux s'humidifièrent brusquement, je ne pus m'empêcher de renifler ] Pardonnez-moi. J'avais préparé ce discours, véritablement. Je l'avais rédigé, répété. Je... Pour être tout à fait franche, je n'arrive même pas à comprendre qu'on puisse m'imposer de faire un communiqué ! Je ne comprends pas; par quel manque de compassion, des personnes et particulièrement mon agent actuel puisse croire bon de m'infliger une telle épreuve, une souffrance pareille alors que j'ai enterré mon mari il n'y a même pas une semaine. Je m'excuse d'avance auprès de tous les fans, collègues et... toutes les personnes qui voulaient simplement me venir en aide et j'apprécie cette élan de compassion et de générosité, soyez en surs ! Mais la vérité est que j'aimerais simplement qu'on me fiche la paix. Vous pensez comprendre ce que je traverse, mais vous n'en avez pas la moindre idée! En enterrant Chris la semaine dernière, je n'ai pas seulement dit au-revoir à mon mari, j'ai dû aussi me séparer de mon confident et de mon meilleur ami. Le seul à qui j'ai jamais fait confiance, la seule personne sur laquelle je pouvais me reposer; le seul homme que j'ai jamais aimé. L'homme de ma vie s'en est allé et... il va me falloir du temps pour me faire à cette idée. Aussi aies-je décidé de me retirer de tous mes projets. Je demande pardon à toutes les magnifiques personnes avec lesquelles je travaillais, je m'excuse auprès de mon agent qui n'a fait que démarcher ces derniers mois et qui ignorait ma décision; mais au jour d'aujourd'hui je pense que j'ai besoin de m'éloigner des plateaux télévisés, de la presse, du petit écran, du cinéma et de tout ce qui touche à ces activités. Je n'ai ni le goût, ni le courage de jouer. Encore moins de poser. Je tire donc ma révérence et ce pour une durée indéterminée. Je remercie bien évidemment tous mes fans qui ont toujours été fantastiques avec moi et si je vous déçois vous m'en voyez navrée. Soyez heureux et n'oubliez pas de profiter un maximum des personnes que vous aimez. On ne découvre que bien trop tard que le temps passé avec eux, était compté. Merci à tous."

"Communiqué officiel d'Ahyalina Kostas. Octobre 2010. Sidney"


LAST CHAPTER: I'M ONLY HUMAN...
image : korlovs tumblr
Peu après la mort de son mari et le communiqué de presse qui a suivi et par lequel elle annonçait renoncer momentanément à sa carrière; Ayhalina s'est faite agresser par un fan obsessionnel. Pénétrant dans sa chambre d'hôtel il a d'abord essayé de l'abuser sexuellement avant de tenter de la tuer par strangulation. Fort heureusement pour elle, son ami et agent est finalement entré dans la chambre et est parvenu à assommer son agresseur qui a été arrêté. Pourtant, la jeune femme n'a jamais pu véritablement s'en remettre. Maintes fois elle est allée voir son agresseur en prison ( ce dernier était finalement incarcéré pour plusieurs cas similaires, dont deux viols et c'était échappé de prison ) pour comprendre son geste, sans succès cependant. L'Australie lui rappelant alors trop de mauvais souvenirs elle a décidé de quitter ce pays et d'aller s'installer le plus loin possible. Ayhalina a donc choisi les E-U et plus particulièrement San Diego. Elle y vit aujourd'hui depuis cinq mois environ et des rumeurs sur un potentiel projet cinématographique auquel elle participerait vont bon train. Personne n'en sait réellement plus, mais selon de nombreux sites internet la jeune comédienne aurait bel et bien décidée de reprendre sa carrière. Elle se montre encore trop discrète pour qu'on puisse l'affirmer avec certitude, mais c'est tout le mal qu'on lui souhaite !




Dernière édition par Ayhalina M. Kostas le Mar 1 Jan - 13:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Leave no man behind
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 859
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Lun 31 Déc - 19:40

Bienv'nue à toi ^^

_________________

“ A. Elijah McKnight ”


« I found a new life with you here, a life that will burn bright through the years. I want a big house in the hills, but I don't need that life to make me feel like I'm part of the crowd who turns their backs to what's real.

I know in my heart what's best is here in front of me. Beneath all the stars just you and me together as one we'll stand, each hand and hand. You're all I ever needed. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Lun 31 Déc - 19:44

alex
Merci

_________________
PRETENDING THAT WE LIVE DOESN'T MAKE US ALIVE ♦ I miss you, miss you so bad. I don't forget oh it's so sad. I hope you can hear me, 'cause I remember it clearly. The day you slipped away was the day I found it won't be the same... slipped away - avril lavigne / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 69
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 28/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Lun 31 Déc - 20:26

SOPHIA
OUELCOME. chez toi

_________________
HOLD YOUR BREATH &COUNT TO TEN.
on provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Quoi de plus facile quand on choisit un chemin glissant que de prétendre qu’on y était destiné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manymilesawayfromhome.tumblr.com/

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Lun 31 Déc - 21:10

J'adore ton avatar et ta signature
MERCI POUR L'ACCUEIL

_________________
PRETENDING THAT WE LIVE DOESN'T MAKE US ALIVE ♦ I miss you, miss you so bad. I don't forget oh it's so sad. I hope you can hear me, 'cause I remember it clearly. The day you slipped away was the day I found it won't be the same... slipped away - avril lavigne / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luckaël ✝
tomber dans ses yeux.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 1972
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 11:17

Bienvenue à toi ^^

_________________
be you ♡
In the shadow of your heart, J'ai lu dans tes yeux, que tu pensais profondément que je ne voulais plus de toi. La chose la plus absurde, la plus ridicule qui soit. Comme si je pouvais exister sans toi. ❞

je fais une pause ; j'en ais tellement besoin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 11:38

Ton pseudo et ton avatar
Merci bien

_________________
PRETENDING THAT WE LIVE DOESN'T MAKE US ALIVE ♦ I miss you, miss you so bad. I don't forget oh it's so sad. I hope you can hear me, 'cause I remember it clearly. The day you slipped away was the day I found it won't be the same... slipped away - avril lavigne / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

et puisqu'on n'atteint pas le cielà moins de s'y brûler les ailes.
avatar

et puisqu'on n'atteint pas le ciel
à moins de s'y brûler les ailes.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 5723
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/05/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 12:04

Bienvenuuuue. Sophia est un excellent choix. Il te manque juste une partie du code.

_________________
LOVE IS A DRUG
AND YOU ARE MY CIGARETTE
Encore un sourire à effacer de la mémoire, un regard qu'il faudra éviter tellement de fois. Combien de caresses à arracher aux souvenirs si présents de nos corps encore mêlés au souffle de nos voix ? (calogero, signature de love.disaster)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 12:39

Blake merci
OOps j'ai rajouté la partie manquante, j'ignore pourquoi elle était passée à la trappe, un oublie

_________________
PRETENDING THAT WE LIVE DOESN'T MAKE US ALIVE ♦ I miss you, miss you so bad. I don't forget oh it's so sad. I hope you can hear me, 'cause I remember it clearly. The day you slipped away was the day I found it won't be the same... slipped away - avril lavigne / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

et puisqu'on n'atteint pas le cielà moins de s'y brûler les ailes.
avatar

et puisqu'on n'atteint pas le ciel
à moins de s'y brûler les ailes.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 5723
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/05/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 12:42


te voilà validé p'tit macaron !
bienvenue sur sea, sugar & san diego - Maintenant tout est bon ! Wow je viens de finir de lire ton histoire et elle est juste... magnifique et surtout, superbement bien écrite, vraiment, tu as une plume sublime.
Maintenant que ta fiche est validée, tu es prêt(e) a rejoindre le monde fifou de Sea, Sugar & San Diego . Comme on est un staff adorable, on va te guider un peu, aies confiance . Pour commencer, viens recenser ton avatar ici, c'est une étape obligatoire. Une fois ceci fait, tu peux jeter un oeil à la section parrainage si tu as besoin d'aide pour t'intégrer, sait-on jamais, si tu es timide... Alors n'aies pas peur, clique ici. Il y a le passage incontournable de la fiche de lien, section copains comme cochons, parce qu'il faut bien se trouver des copains quand même: plus on est de fous, plus on rit . Et n'oublie pas d'aller faire une demande de logement par ici, parce que ce serait dommage de dormir sous les ponts alors que tu pourrais avoir un petit nid douillet rien qu'à toi

Voilà, tu sais tout ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas a contacter le staff . Et surtout: HAVE FUN !!! :)

_________________
LOVE IS A DRUG
AND YOU ARE MY CIGARETTE
Encore un sourire à effacer de la mémoire, un regard qu'il faudra éviter tellement de fois. Combien de caresses à arracher aux souvenirs si présents de nos corps encore mêlés au souffle de nos voix ? (calogero, signature de love.disaster)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 13:02

Merci infiniment pour les compliments et la validation Je suis ravie que ma fiche t'aie plu ! Sur ce, je vais aller faire mes demandes

_________________
PRETENDING THAT WE LIVE DOESN'T MAKE US ALIVE ♦ I miss you, miss you so bad. I don't forget oh it's so sad. I hope you can hear me, 'cause I remember it clearly. The day you slipped away was the day I found it won't be the same... slipped away - avril lavigne / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 80
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 17:43

Bienvenue parmi nous.

_________________

A drop in the ocean ....

« I was born long ago I am the chosen I'm the one I have come to save the day And I won't leave until I'm done So that's why you've got to try You got to breath and have some fun Though I'm not paid I play this game And I won't stop until I'm done
» GUERLAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emotions make us weak. ❥
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 205
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 18/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 19:45

Bienvenida !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

isalyne ✇ la perfection existe, j'en suis la preuve..
avatar

isalynela perfection existe, j'en suis la preuve..
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 4247
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 26/04/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mar 1 Jan - 20:33

BUSH
bienvenuue I love you

_________________
+ Je vous en prie, soyez mon ennemie. Le poison me dévore de vous aimer si fort. Je vous conjure vos pensées me torturent, j'ai beau livrer bataille je ne suis pas de taille. Je me perds à vouloir me défaire de ces liens qui nous serrent. Je me bats contre toi... je me bats contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sea-sugar-sd.com/

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 53
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   Mer 2 Jan - 14:00

Merci vous trois (même avec du retard )

_________________
PRETENDING THAT WE LIVE DOESN'T MAKE US ALIVE ♦ I miss you, miss you so bad. I don't forget oh it's so sad. I hope you can hear me, 'cause I remember it clearly. The day you slipped away was the day I found it won't be the same... slipped away - avril lavigne / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ayhalina M. Kostas - Don’t try to make me stay or ask if I’m okay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEA SUGAR AND SAN DIEGO™ :: 
 :: MONTREZ VOS PAPIERS ITOU ! :: ILS ONT PASSÉ LA DOUANE
-