AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 29
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/01/2013

MessageSujet: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 20:30



Grey, Candice-Milena Tiffany
une citation assez courte ici. une citation assez courte ici.
nom, prénom : Candice-Milena Tiffany Grey. ◭ surnom : Tiff' la plupart du temps. ◭ âge : dix-sept ans. ◭ origines : américaines et russes. ◭ statut : célibataire. ◭ études/ métier : lycéenne, bénévole dans une sorte de resto du cœur, et participe a plusieurs associations. ◭ caractère : dynamique, souriante, très amicale, ouverte, généreuse, serviable, altruiste, très curieuse, rêveuse, sensible, douce, calme, patiente, compréhensive, simple, bonne vivante, pleine d'humour, manque de confiance en elle, fidèle, honnête, pudique au niveau de ses sentiments, brisée, discrète, têtue et perspicace. ◭ groupe: les téméraires fruités ?. ◭ crédit : tumblr, as always.
tu aimes: mon frère, mes parents, la liberté, sourire, aider les autres, me promener, la littérature, les beaux garçons, le théâtre, le sport, la nourriture... ◭ tu n'aimes pas: l'intolérance, l'injustice, la solitude et autre.. ◭ ton avis sur san diego: San Diego c'est une ville particulière pour moi. Une jolie ville, douce et amère a la fois. ◭ la célébrité sur ton avatar: emma watson. ◭
in real life
prénom et pseudo : encore et toujours Béa. ∞ âge : dix-sept ans ∞ sexe : tout seul alors ! ∞ comment as-tu connu le forum ? par des fourmis. ∞ raconte-nous ton point de vue sur le forum : ce forum, c'est la vie. voilà tout . ∞ tes autres comptes sur sssd : devine. ∞ personnage inventé ou scénario ? scénario de notre Alec national. ∞ célébrité : la sublime Emma Watson. ∞ code du règlement : c'est un secret .

_________________

i'm unbreakable.
brightest smiles hide the biggest pains
Where are the people that accused me ? The ones who beat me down and bruised me. They hide just out of sight, can't face me in the light. They'll return but I'll be stronger ! God, I want to dream again, take me where I've never been. I want to go there, this time I'm not scared. Now I am unbreakable, it's unmistakable. No one can touch me, nothing can stop me. All you need to do is just trust ♬


Dernière édition par C-M. Tiffany Grey le Sam 12 Jan - 1:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 29
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 20:30



our story


1er Mai 2006

J'inaugure mon journal ! C'est trop génial je vais pouvoir raconter ma vie, dire tout ce que je veux et ça restera secret. Il faut pas que je perde la clé du petit cadenas sinon je pourrais plus jamais écrire ici. C'est rigolo plus tard je pourrais peut-être tout relire si j'y pense. Alors ! Aujourd'hui j'ai passé une journée super. Alec m'a organisé un anniversaire surprise ! C'était le meilleur anniversaire de ma vie. Je me suis bien amusée. Il y avait quasiment toutes mes copines, huit, mais attention ! Mes vraies copines, celles a qui je parlerais encore quand je serais vieille. On parlera du bon vieux temps sur un banc en donnant du pain aux oiseaux. Il y avait aussi des copains, parce que moi j'aime bien les garçons ! En plus mes copains ils sont trop trop beaux, j'aimerai bien qu'ils soient tous mes copains. D'ailleurs, Tristan m'a fait un bisou, tout le monde faisait "ouuh ouuuh" pour nous faire rougir. Ça a marché. Alec a été trop trop cool avec nous, il m'a offert un super joli bracelet aussi. Jamais je le retirerais, je vais le garder pour toujours. Y a toutes mes copines qui m'ont dit que j'avais un frère mignon et trop gentil... C'est vrai, j'en ai de la chance. Bref, je suis fatiguée ! C'était juste pour dire que mon onzième anniversaire était mortel et que j'aime mon frère.


20 Août 2006
Hier soir, papa est venu me chercher après la gym. On est rentrés, il n'y avait que nous. Comme d'habitude je suis allée prendre ma douche, après je suis allée mettre mon pyjama et là, il est venu dans ma chambre pour me regarder m'habiller. J'ai laissé, je pensais qu'il m'attendait pour manger donc qu'il était venu pour montrer son impatience. Puis cette nuit, j'ai fais un cauchemar et il est vite venu me voir. Il a fermé ma porte, il a passé sa main sous mon pyjama. Ça me faisait rien au début, puis après il m'embrassait bizarrement. Alors je l'ai repoussé... J'ai essayé mais il a continué... Il me disait que je devais le laisser faire, qu'un papa fait ça quand il aime beaucoup sa fille. Je râlais trop fort, alors il a posé sa main sur ma bouche... J'étouffais mais il s'en fichait ! J'arrêtais pas de bouger, alors il m'a giflé. Après il a continué son cirque puis ma mère l'a appelé pour savoir comment j'allais. Il a tout arrêté brusquement, m'a dit de ne rien dire, que ce n'était pas grave et que je devais arrêter de pleurer et il est sortit. Enfin, je me sens bizarre, je sais pas si c'était un cauchemar ou la réalité parce que le lendemain, papa était distant, comme d'habitude alors je sais pas trop. Je dois être bizarre.


25 Août 2006
Papa est devenu fou. Ça fait plusieurs jours qu'il arrête pas de me suivre partout, de me regarder par le trou de la serrure quand je me douche, de me dire des trucs gentils. Ça lui ressemble pas. Quand maman et Alec sont dans les parages il est très froid mais derrière il me harcèle... Je sais pas a qui je peux parler de ça, alors je vais le faire ici... J'ai pas trop le choix, je peux pas garder ça dans ma tête, il faut que j'écrive. Il a l'habitude de se coucher très tard, je sais pas ce qu'il fabrique mais je m'en fichais pas mal. Mais hier il est venu me voir, me réveillant en sursaut. Maman dormait depuis longtemps, et Alec aussi. Je pensais que quelque chose de grave était arrivé mais non, il venait pour me faire un câlin. J'ai refusé parce que j'avais pas envie de le voir. Il devenait bizarre, il me fixait avec un regard qui me faisait froid dans le dos. J'allais sortir quand il m'a tiré vers lui, m'obligeant ensuite a me taire. Il m'a allongé et s'est mit sur moi. Il a refait comme la première fois, des bisous, des caresses... Je sentais mon cœur battre fort, j'avais la gorge serrée, je voulais crier mais il m'en empêchait. C'est grâce à son regard que j'ai compris que ce n'était pas un père, mais un porc, et qu'il me tenait, parce que j'étais sa fille. J'étais piégée. J'ai arrêté de me plaindre, puis il a retiré mon bas de pyjama. Je pleurais tellement que j'en avais mal au crâne, je le suppliais d'arrêter amis il me disait de me taire, en posant son doigt sur ma bouche. Il tenait mes poignets en arrière pour que je ne bouge pas, il me faisait mal... J'étais pétrifiée, je bougeais plus. Et... Je peux pas écrire ça. Il a fait ce qu'il fallait pas, quelque chose qu'un père ne fait pas avec sa fille. Il la jouait doux, il me donnait des petits noms, il murmurait mon prénom. J'ai pas compris... Après, il m'a dit qu'il ne fallait surtout pas le dire, que c'était notre petit secret, et que j'aurais des problèmes si j'en parlais... De quoi il parle ? Pourquoi j'aurais des problèmes ? Lui en aurait peut-être ? Je me pose pleins de questions... Tout à l'heure, il m'a menacé parce que j'avais l'air de vouloir parler a Alec, alors que j'allais juste lui demander un peu des céréales qu'il mangeait... Je peux rien dire. Personne ne va me croire... J'ai plus qu'a prier qu'il ne recommencera pas maintenant qu'il a eut ce qu'il voulait... J'en reviens pas...


30 Août 2006
Ça fait cinq jours que je ne vais plus a l'école. J'ai l'impression d'être un monstre, je déteste ma maison mais je veux pas sortir. J'arrête pas de pleurer, le soir j'ai peur d'aller me coucher, j'ai peur quand Alec me dit bonne nuit, quand il ferme sa porte. Je mange plus, parce que le moment du dîner me rappelle que quelques heures après je vais aller dormir, et qu'il viendra. J'y pense tout le temps, je sais pas quoi faire, je sais pas ce qu'il se passe, je suis totalement perdue. J'ai envie de tout dire a Alec, mais qu'est-ce-qu'il va penser de moi ? puis qu'est-ce-qu'il peut y faire ? Il faut que je me fasse inviter par une copine pour dormir un peu chez elle, je trouverais bien quelque chose. En tout cas, heureusement que mon frère est là. Il me distrait, on rigole... Intérieurement, je me sens comme sale, je suis mal à l'aise, je déteste me voir dans le miroir, j'ai l'impression qu'un mal me ronge intérieurement. J'ai le sentiment qu'on a violé mon intimité, que je suis contre-nature. Je le sens quand je parle avec Alec, je bouillonne a l'intérieur. Je souris, parce que quand je le vois, je peux pas faire autre chose, il m'apporte tellement de joie et de bonheur que je peux pas faire autrement. Mais... j'ai envie de pleurer. Quand je me dis qu'il ne s'imagine pas un seul instant ce que je vis au quotidien avec notre père. Que des choses malsaines se trament sous notre toit. Vaut mieux pas... Ça le perturberait... Je peux pas lui faire subir ça. Quelqu'un monte, faites que ce soit pas lui...


12 Octobre 2006
Aujourd'hui Kate, une de mes meilleures amies m'a dit qu'elle ne me reconnaissait pas, et que j'étais bizarre. Qui ne le serait pas... Dieu merci, j'ai trouvé un mensonge potable. J'ai répondu que j'étais malade et que mes parents se disputaient souvent ces derniers temps, pour rien mais ça me faisait de la peine. Elle avait avalé ça. Quand on a onze ans en même temps, on est naïf hein. Enfin, certains le sont, d'autres malheureusement n'ont pas les moyens de l'être. Pendant les récrés, je vois les gens s'amuser, les billes, la marelle, chat, foot et j'en passe. Moi je suis avec mes copines, enfin, je suis avec elle physiquement, mais mes pensées sont ailleurs. Je regarde au loin, je me perds dans des rêveries, je suis très tête en l'air depuis un moment. Je lis beaucoup, je trouve des moyens de m'occuper pour ne pas penser à ma petite vie misérable. La seule chose qui me fait tenir, ou plutôt la seule personne, c'est mon frère. Des fois je suis triste, je vais le voir, il me réconforte et je vais mieux. Je ne lui dis pas pourquoi je suis triste en réalité, je trouve des trucs. Mes mauvaises notes, le fait que papa et maman soient assez froids... Je trouve des mensonges, il faut bien. Même si j'avais voulu lui dire la vérité, j'en aurais été incapable. Je peux l'écrire, l'écrire a moi même comme je le fais là, mais je peux pas en parler, je peux pas sortir tout ce que je couche sur mon papier. J'aimerai trouver la force de le faire, mais j'suis qu'une enfant... ouais... j'suis qu'une enfant...


08 Février 2007
Six mois. Ca fait six mois que j'endure tout ça. Six mois que mon sourire n'est qu'une façade. Six mois qu'il m'a salie, qu'il m'a humiliée, qu'il a abusé de moi. Six mois que je ne suis plus que l'ombre de moi même. Six mois que je fais comme-ci tout allait bien. C'est long, trop long. Maintenant, je me laisse plus faire. Je me prends des coups sur le corps, c'est comme ça qu'il me calme quand je me débats. Mais il s'en prend lui aussi. Ça fait bien longtemps que je ne le respecte plus, que je ne le vois plus comme mon père. La force l'emporte, je ne peux pas me débattre trop longtemps mais je fais tout mon possible pour l'énerver, pour faire traîner les choses. Ça l'énerve, mais je veux qu'il se sente con. Je suis plus une gamine, je vais avoir douze ans mais j'ai une force bien supérieure à mon âge. C'est lui qui a créer cette petite fille résistante et insolente. Je suis plus son jouet, enfin, je sais le faire renoncer parfois. Le voir se rhabiller enragé, en m'insultant, frustré, c'est une victoire pour moi, et ça vaut bien quelques bosses et quelques bleus sur le corps.


02 Mars 2007
Il est mort. Alec a tout vu. Il est arrivé en trombe dans ma chambre. Il lui a éclaté le crâne. Il est mort, bel et bien mort. Mon frère m'a sauvé hier. C'était un des rapports les plus violent, qui s'est soldé par la mort pour mon pourri de père. Je suis terrorisée, sonnée par tout ça... Mais je suis soulagée. L'autre n'est plus de ce monde.


10 Avril 2007
Ça fait un moment que j'ai pas écris ici. Faut dire qu'il s'est passé tellement de choses, que j'ai vraiment pas pensé a ça. Mais là, je sature trop, il faut que j'écrive. Notre famille a implosé. Ma mère n'était absolument pas au courant de ce qui se passait sous son propre toit, elle ne savait même pas ce que son mari faisait, elle communiquait tellement peu avec moi qu'elle ne se rendait pas compte de ce que j'endurais. Alors la nuit où Alec a tué notre père en me défendant, elle n'a rien compris. Rien n'avait l'air suspect, rien n'avait l'air de justifier ce meurtre. Moi j'étais incapable de parler, c'est Alec qui a tout raconté, tout ce qu'il avait vu et pourquoi il avait fait ça. Ma mère l'a giflé, avait hurlé comme pas possible en pleurant, ce qui rendait son discours haineux incompréhensible. Et moi j'étais là, dans mon lit, recroquevillée, outrée de constater que notre propre mère puisse penser qu'il mentait. Deux jours après l'enterrement, Alec avait rendez-vous au tribunal. Un père qui abusait de moi, une mère qui n'en était pas vraiment une, un enterrement dont on vous rend responsable, et une convocation au tribunal pour décider du sort de mon frère... Y a mieux pour une gosse. Après une longue séance, le juge a décidé de placer Alec en maison de correction. Quand j'ai entendu pour combien de temps, je suis restée la bouche ouverte totalement choquée. Et le mot "immédiat" m'a juste fait craquer.

On est rentrés à la maison pour qu'il fasse ses affaires, une voiture de police attendant devant la maison des fois. J'ai pas pu participer, je l'ai laissé se débrouiller, le regardant faire ses affaires sur le pas de sa porte. Avant de descendre, il m'a serré dans ses bras, me disant tout un tas de choses pour me rassurer. J'arrivais pas a le lâcher, je m'accrochais a lui en pleurant, ne voulant pas qu'il s'en aille. J'étais bien la seule... Ma mère m'a arrachée a lui et l'a foutue dehors. Je suis sortie pour le regarder partir et j'ai pleuré toute la soirée. Je dormais tout le temps dans sa chambre, pour me sentir proche de lui, et parce que j'avais peur de retourner dans ma chambre, celle où j'avais de terribles souvenirs qui me revenaient dès que j'ouvrais la porte. Même si tout était terminé, j'avais peur. Peur que tout ne soit qu'un rêve (ou un cauchemar, je ne suis pas fixée), et qu'un claquement de porte ne vienne me réveiller... et ne m'annonce son entrée dans ma chambre. Bref, la vie était devenue sérieusement insupportable. J'en voulais terriblement a ma mère, je ne lui parlais d'ailleurs même plus. J'ai toujours été indépendante, grâce à mon frère, j'ai appris comment m'occuper de tout seule, du coup j'avais pas besoin d'elle. Puis pour la tendresse et l'attention, j'avais plus personne maintenant qu'Alec n'était plus là... Je devais faire sans, et c'était ça le plus dur.

Obligée de vivre avec une mauvaise mère, sous une maison qui dégoulinait de souvenirs désagréables, sans mon frère qu'elle a viré sans le moindre scrupules... J'dois avouer que je me suis sentie coupable, et encore aujourd'hui, une part de culpabilité me ronge encore. Et si j'en avais parlé plus tôt ? Si j'avais tenu Alec au courant, peut-être qu'on aurait pu magouiller pour que ma mère découvre tout. Et si j'avais été plus discrète ? Si j'avais fait en sorte de tout garder secret, de ne pas crier, de ne pas appeler Alec au secours... rien de tout cela ne se serait passé. Il n'aurait pas eut a s'en aller, a se faire punir ainsi. Les rôles sont inversés: mon frère a été jugé injustement, alors que c'est mon père qui aurait dû l'être, mort ou non. C'est pas a Alec de payer. C'est moi qui culpabilise, alors que c'est ma mère qui devrait. C'est du n'importe quoi... Je peux plus la supporter, elle va voir...



12 Avril 2007
Ma mère et moi, on vient de se disputer. Je viens de lui dire tout ce que je pensais, que toute cette histoire était la vérité. J'ai montré les marques que j'ai conservé des fois où il me battait pour que je reste tranquille. Je lui ai raconté que toutes les fois où je restais aussi longtemps sous la douche c'était parce que j'avais l'impression de pas être assez propre après tout ce que j'avais subis. Que les blessures sur mes bras, c'était pas moi qui me les faisait pour attirer l'attention, que ça venait des fois où je me grattais parce que j'étais nerveuse, mes rougeurs étaient dues au nombre de fois où je me frottais, frottais sous l'eau brûlante pour me débarrasser de son odeur... Que je lui en voudrais toute ma vie de ne pas avoir cru Alec, de ne pas l'avoir défendu, d'avoir été aussi aveugle. Elle m'a balancé qu'Alec non plus ne s'en était pas rendu compte. Alors j'ai hurlé que lui, c'était un môme, qu'il avait pas a se soucier de quoi que ce soit, qu'il pouvait pas se douter que ce genre de chose pouvait arriver. Qu'elle, ça l'avait pas choqué de le voir revenir essoufflé, en age, de se coucher aussi tard, d'être enragé pour rien, de toujours aller me voir quand je faisais des cauchemars... Bref, elle a voulu lever la main sur moi parce que j'étais trop insolente, j'ai rigolé en lui disant que si elle osait me toucher, j'irai me plaindre, pour coups et blessures et que je l'accuserais d'avoir toujours su la vérité mais qu'elle couvrait mon père. Oui, c'est horrible, de faire ce genre de chantage et de dire ce genre de chose quand on a que douze ans, hein ? J'en ai rien a faire de ce que les gens peuvent penser, de ce qu'elle peut penser... Elle n'est plus personne pour moi, j'ai été sa petite Eden chérie quand ça l'arrangeait, mais tout ça c'est terminé.


Juin 2007
Je suis arrivée il y a deux mois à l'Orphelinat. Non, non ma mère est bien en vie, mais elle m'a juste abandonnée. Surprise, oui, mais à moitié. J'ai pas arrêté de la pousser a bout. Je pensais juste qu'elle était partie pour quelques jours, l'idée qu'elle veuille quitter un peu la maison ne m'avait pas spécialement choquée... Mais ne la voyant pas revenir, et recevant tout le courrier, les factures, des lettres de la banque, je me suis sérieusement posée des questions. Et c'est en retournant dans ma chambre pour prendre quelques vêtements que j'ai trouvé une lettre. Je me souviens encore des premières lignes: "Ma petite Eden. Mon ange. Quelle mère indigne je suis. Je poursuis dans ma lancée, en partant. Tu comprendras quand tu seras plus grande, tu verras. Je ne veux pas être un obstacle pour toi, et j'ai bien compris le message. Je m'en vais loin, pour oublier tout ça. Pardonne moi, même si je sais que tu es promise a une vie dure...". Suite à cette introduction, il y avait deux pages, que j'ai découpées en milles morceaux. Je ne suis jamais allée plus loin que ces quelques lignes. Je n'avais aucunement envie de lire ses justifications, ses états d'âmes, d'essayer de la comprendre, et de me lire ce roman terriblement mal rédigé. Les ratures montraient qu'elle ne savait pas comment exprimer et écrire ce qu'elle ressentait, et ça me suffisait: j'ai réussi a la faire culpabiliser, a tel point qu'elle n'avait certainement pas dû trouver les mots pour s'excuser et se justifier. Bref, j'ai jeté la lettre, puis une assistance sociale est venue. Et me voilà dans un orphelinat... Il y a des gamins assez perturbés quand même. Il y a plus de méchants que de gens sympa. Apparemment il y en a qui ont vécu des choses horribles, et tout le monde n'a pas géré ces expériences douloureuses de la même manière. J'ai quelques amis, mais j'essaye de ne pas trop m'attacher. J'ai pas l'intention de garder le contact avec ces gens, qui me rappelleront sans cesse mon passé quand je serais plus grande. Puis j'ai pas l'intention de passer des années ici non plus.


07 Janvier 2008
Je suis restée plus longtemps que prévu. J'avais trouvé un couple qui souhaitait m'adopter, j'ai fais une période d'essai chez eux mais le père me faisait vraiment trop peur. Il était trop collant. J'ai pas su faire la différence entre amour et joie d'enfin avoir un enfant chez soi, d'un psychopathe. Du coup, j'ai fugué. Après deux jours a cavaler, je suis retournée a l'orphelinat, et les parents chez qui j'avais une période d'essai ont reçu un avertissement. Ils ont été retiré des listes d'adoption pour six mois, et la période d'essai a prit fin. J'ai retrouvé seulement quelques personnes qui étaient là a mon arrivée, et finalement j'étais bien contente de les revoir. On est tous devenus copains, on est solidaires, on s'accroche, puis on perd pas espoir. Quand on peut, on essaye de s'arranger pour faire joindre nos dossiers histoire de peut-être se faire adopter à deux, histoire de pas être trop dépaysés et trop seuls, mais ça marche rarement. Il faudrait qu'on magouille mais ça va pas être évident... En fin de compte, je crois pas que je suis prête a être adoptée. Il faut que je retrouve un équilibre, que je m'épanouisse au niveau du travail, que je grandisse un peu et que je me remette de tout ce que j'ai vécu pour vivre heureuse avec une nouvelle famille... Puis il faut que je puisse parler avec elle de ma vie, pour me sentir plus à l'aise.


30 Janvier 2008
J'ai rencontré un couple assez sympathique. C'est la première fois que je m'entends aussi bien avec une famille d'accueil, ou plutôt que je me sens à l'aise. Ma période d'essai commence demain. Je file faire mes affaires...


13 Février 2008
Me voilà de retour à l'Orphelinat après ma période d'essai chez les Thompson ! Ils étaient en vacances à San Diego dans leur résidence secondaire, en réalité ils habitent à Beverly Hills. Beth et Adam sont juste géniaux, on a bien rigolé, ils sont très très gentils. Bon, ils vivent dans un monde de riche, c'est pas mon élément, enfin je veux dire... je connais pas ce milieu. Adam est photographe de mode, Beth a une boîte d'évènementiel à Beverly Hills, je vous laisse imaginer leur mode de vie. Ils sont très simples, bien que Beth soit un peu froide au premier abord. Mais c'est seulement en apparence. Bryan n'a rien a voir avec mon "père" et c'est pas trop mal. Beth ne peut pas avoir d'enfants, et elle m'a dit qu'elle ne voulait pas de mère porteuse, ni rien, mais qu'elle voulait aider les jeunes comme moi a trouver une nouvelle famille et vivre une belle vie. C'est plutôt sympa.


17 Mars 2008
Je m'en vais. Les papiers ont été signés, les procédures enfin achevées. Ce fut rapide ! Je pars ce soir, et on va faire un goûter avant mon départ, c'est gentil. On fête aussi le départ de quatre autres enfants, c'est génial, j'espère que pour eux, ce sera la bonne cette fois-ci. J'ai pleuré comme une madeleine, j'en pouvais plus. Ça faisait un moment que je n'avais pas versé autant de larmes. J'allais quitter mes amis, les dirigeants de l'Orphelinat que j'aimais bien, même la surveillante vieille et bizarre, finalement je l'aimais bien. Mais bon, j'allais pas attendre toute la vie pour refaire ma vie hein. Je viens de terminer de faire mes affaires, je sais pas si je vais avoir le temps d'écrire, il va se passer plein de choses ces prochaines semaines alors on verra bien. Mais c'est sur que je vais pas abandonner ce journal de sitôt. Mauvais ou non, j'ai trop de souvenirs là dedans. Allez, je vais profiter de mes amis une dernière fois.


22 Mars 2008
C’était ma première rentrée à Beverly Hills et ça n’a pas été simple. Je suis arrivée, toute naïve, toute gentille, toute simple… et j’ai rencontré des enfants pourris gâtés. Des capricieuses, des petits mecs se prenant pour des hommes. Il y avait déjà des groupes bien définis d’élèves : les timides dont tout le monde se moquait, les petites pestes pourries gâtées, les terreurs et les jolis garçons. Moi je me suis retrouvée chez les timides, parce que je ne connaissais personne, je venais d’arriver en cours d’année, même presque en fin d’année et peu de gens avaient daignés m’adresser la parole. Durant toute la journée, j’ai parlé à deux personnes seulement : un petit timide, Blake. Et ma prof. Mes nouveaux parents ont essayés de me rassurer, de me réconforter, ça a moyennement fonctionné mais je me sentais moins nerveuse. J’espère que les prochains jours seront meilleurs.


24 Mai 2008
J'ai changé d'établissement, je suis dans une école publique et c'est tout aussi clean et beau que celle où j'étais avant. Franchement, c'est vachement mieux par ici. Les gens sont sympa, j'ai déjà des amis. Bon, il y en a qui sont désagréables, comme partout, mais ils sont minoritaires et personne n'écrase les autres. Personnellement, je ne me considère pas comme riche, mes nouveaux parents le sont, moi non. Alors je reste simple et ouverte aux autres, même si je sais que je bénéficie d'un mode de vie et d'un confort qui n'est pas donné a tout le monde... Oui, a Beverly Hills, il y en a qui rament et qui font face pour cacher leurs soucis financiers. Mais moi, je ne juge personne. Je tiens ça de mon frère...

Ah et aussi, changement majeur dans ma vie. J'ai changé de nom... J'ai supplié mes parents, qui m'ont soutenus dans ma démarche. J'ai juste voulu garder mon nom de famille, mais le reste, tout est passé aux oubliettes. Plus d'Eden, je ne suis plus cette petite fille, cette victime. Mes parents m'ont dit qu'avant d'apprendre que Beth ne pouvait pas avoir d'enfant, ils avaient réfléchis a un prénom masculin et féminin, et que Tiffany leur plaisait bien. Pendant deux jours, ils m'ont appelés Tiffany, et ça m'a bien plu... Alors me voilà, C-M. Tiffany Grey. Je n'ai pas voulu tourner la page définitivement, et tout renier. Je reste une Grey, une bonne Grey, comme l'a toujours été Alec. C'est juste pour lui que j'ai décidé de garder mon nom, sans lui, j'aurais définitivement tiré un trait sur ma vie d'avant. Mes autres prénoms sont Candice, le nom de la femme qui s'est occupée de moi durant tout mon long séjour à l'Orphelinat, celle qui me servait de confidente, de mère provisoire, de meilleure amie, d'ange gardien. Elle n'était plus toute jeune, elle s'était occupée de beaucoup d'enfants avant moi, et j'ai voulu lui rendre hommage et prendre son magnifique prénom. Certes, il n'apparait que sur les papiers, mais il existe bel et bien, et c'est un de mes prénoms. C'est même bien plus qu'un prénom pour moi, c'est une preuve de l'impacte positif que cette femme a eut sur ma vie. Et le M, signifie Milena, le prénom de ma grand-mère maternelle que je n'ai vue qu'une seule fois malheureusement et qui était un amour. Voilà... C'est un changement important, Eden est morte et enterrée. Je ne peux pas dire qu'elle n'a pas existé, je ne peux pas faire comme-ci de rien n'était, mais je peux travailler a me reconstruire et essayer de vivre un peu mieux...



31 Octobre 2011
Mon Dieu !! J'avais complètement oublié mon journal ! C'est la série que je regarde qui m'a fait pensé à mon journal. Je vais faire vite, parce que je dois aller à une petite soirée pour fêter Halloween avec ma petite bande d'amis. Alors oui, j'ai des amis, riches, modestes, un peu rebelles, légèrement superficiels... Peu importe, tant que j'ai des personnes sincères à qui je peux me confier, je me fiche bien des apparences. Je m'en sors très bien en cours, je fais partie des meilleurs élèves, j'en suis très fière. Je travaille beaucoup pour avoir d'aussi bons résultats mais je dois dire que j'ai quelques facilités. Je fais du théâtre depuis quelques mois seulement, et ça me plait bien. J'adore me mettre dans la peau de personnages atypiques, qui sont totalement l'opposé de ce que je suis... J'aime improviser, imaginer des situations loufoques, jouer des classiques. J'ai vraiment trouvé quelque chose qui me plait. Je ne pense pas que j'en ferai un métier, mais en tout cas, le théâtre restera une passion, c'est sur et certain.

J'ai beaucoup d'activités extra-scolaires, mais je sais m'organiser. Mes parents sont très ouverts, très à l'écoute, si j'ai envie de tenter quelque chose, ils me font confiance, ils me laissent tenter. Ils savent que j'ai besoin de prendre confiance en moi alors voilà. Puis, qui ne tente rien n'a rien. Dans la vie, il faut oser tenter de nouvelles choses, de nouvelles expériences. Rien n'est définitif. Ma nouvelle vie me plait beaucoup. J'évite juste au maximum les émissions et les émissions qui donnent envie de se pendre, et qui parlent du calvaire des jeunes filles séquestrées, violées, par des proches qui plus est. Si ce que j'ai vécu peut aider des gens a détecter des comportements suspects, ça ne me "dérange pas" d'en parler, mais sinon, j'évite de ressasser les mauvais souvenirs pour ne pas gâcher ma bonne humeur et ma joie de vivre. Mes parents et ceux qui étaient là lorsque je suis arrivée à BH, m'ont dit que j'étais vraiment plus épanouie. Personne ne sait ce que j'ai vécu, que j'ai changé de nom... Il n'y a que mes parents. Mais bon, une fille adoptée, on se doute qu'elle a un vécu particulier, donc c'est vrai que même sans connaître mon passé particulier, les gens se rendent compte que je vais bien, et que je profite de la chance que j'ai.

Sentimentalement, j'ai un copain. Il est très tendre, câlin, compréhensif... Je sais que je peux compter sur lui, je sais qu'il me comprend et honnêtement, il est très patient. On est ensemble depuis six mois, mais on n'a toujours rien fait parce que c'est délicat pour moi ce genre de choses. C'est un amour. Sinon, je n'ai plus de nouvelles d'Alec, et ce depuis un moment déjà... Je n'ai pas une seule photo de nous, rien du tout. Tout est dans ma tête, mais je ne veux pas de preuves matérielles de mon passé: plus rien de ce qui a été dans cette maison, ne me touchera ou autre. Bon, j'y vais ! Je vais tâcher de ne pas oublier d'écrire ici, sinon je vais devoir faire des pages et des pages pour tout résumer à chaque fois !



27 Septembre 2012
Chez moi, rien ne va plus. Mon père a vu ma mère embrasser un autre homme dans un café... Son professeur de yoga... La dispute a été mouvementée à la maison, si bien qu'on m'a envoyée chez une amie. J'ai pas mal pleuré mais j'ai essayé de tout arranger. En ce moment, ma vie tourne uniquement autour de ça. Je travaille, j'essaye d'oublier ma rupture avec mon petit copain qui reste cependant un "ami", j'avale le fait d'avoir eut de sales notes du début de l'année et autre. La fin de l'année 2012 est dure mais avant de me lamenter sur mon sort, il faut déjà que je règle celui de mes parents. Il faut que je les aide a arranger tout ça, pour qu'ils s'aiment de nouveau comme avant... Je ne veux pas les voir divorcer, ça me fendrait le cœur.


05 Novembre 2012
J'ai entendu parler de divorce avant hier. A croire que la thérapie qu'ils suivent est inutile. Heureusement que le tennis et le théâtre m'aident a m'évader. Je fais tout pour leur redonner le sourire, pour essayer d'ouvrir le dialogue... Mais ils n'osent pas parler de leurs soucis, parce qu'ils estiment que j'ai déjà assez souffert. Mais ils ne comprennent pas que je veux vraiment participer, les aider. Je suis leur fille, je me considère comme telle et c'est la moindre des choses que je fasse quelque chose pour eux... Je ne sais pas si je trouverais le temps et le courage d'écrire, si c'est pour noircir des pages avec des mots tristes et des larmes, mieux vaut que je cesse... Surtout qu'Alec commence a vraiment me manquer, je veux dire... encore plus qu'avant. Je ne parle jamais de lui, mais j'y pense, tout le temps. Je me demande ce qui se passe pour lui, comment il va, si on se reverra un jour... Si je serai assez forte pour essayer de le revoir aussi... Et si notre relation sera la même. A part ça, je profite de chaque jour avec joie, j'essaye de positiver. Il le faut bien !


12 Janvier 2013
En 2013, il faudrait que je prenne la résolution de tenir ce fichu journal à jour !!!! Bon alors voilà, je ne vais pas y aller par quatre chemins... Je suis à San Diego, avec ma mère. Mes parents ont divorcés… Je n’ai vraiment pas de chance. Je les aime vraiment et ça n'a pas été facile. Je suis arrivée à l’âge de douze ans chez eux, mais après tout ce que j’ai vécu, j’avais vraiment l’impression qu’une nouvelle vie s’offrait à moi. Malgré mes soucis à l’école, les moqueries dont j’ai été victime la première année, j’ai survécu et j’étais vraiment heureuse. Eux apparemment ne l'étaient plus et du coup je comprends leur démarche. Ils avaient, une fois le divorce prononcé, coupé les ponts puis il y a quelques semaines, ils ont reprit le contact et j'en suis bien heureuse. Il faut dire que ceci est le fruit d'un travail de loooooongues semaines a essayer de les convaincre l'un et l'autre de se parler en adulte, et qu'après tout ce qu'ils avaient vécus ils ne pouvaient pas agir ainsi. J'ai encore une fois changé de lycée... mais tous mes amis de Beverly Hills, je peux les voir quand je le souhaite, puisque parfois, je vais chez mon père alors tout va bien. Je ne vis pas mal le fait d'aller chez mon père, et de vivre chez ma mère le reste du temps. Je suis très équilibrée, j'ai mes repères partout. Par contre, c'est vrai que le retour a San Diego a été très, très difficile et douloureux. Je déteste passer dans mon ancien quartier, mais quand je vois le nouveau où je vis, Pacific Beach, je me dis que cette vie est définitivement derrière moi. Je suis célibataire, j'ai déjà de nouveaux amis. En plus du lycée, je continue le théâtre ainsi que le tennis. Le fait de me trouver ici, dans ma ville natale, sans mon frère, ce n'est pas facile non plus. Ce retour a des avantages, et des désavantages... C'est comme dans tout. Peut-être qu'un jour je le croiserais ? Qui sait... le hasard fait bien les choses d'habitude. En tout cas, pour mon dix-septième anniversaire, j'ai demandé un tatouage, un A derrière l'oreille... J'ai eut mal, mais ce n'était rien comparé a ce que j'ai enduré. C'était une bonne douleur, pour encrer mon frère dans ma peau. Ce tatouage prouve que le proverbe [n]loin des yeux, loin du cœur.[/n] n'est pas forcément vrai... Ici, je m'adonne a des activités particulières. Je suis bénévole dans plusieurs associations. Je tiens a aider les autres, je veux tendre la main aux gens qui en ont besoins, que ce soit les pauvres ou non... je veux juste aider comme on l'a fait pour moi, montrer que ces gens ne sont pas invisibles, qu'il y a des personnes prêtes a les écouter... J'essaye d'être une bonne personne, de laisser mon empreinte quelque part... Laisser un bon souvenir aux gens qui m'entourent, donner le sourire aux gens que je croise... Bref, j'essaye comme je peux, de redonner un peu de couleurs à ce monde terne.




Dernière édition par C-M. Tiffany Grey le Sam 12 Jan - 1:16, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

et puisqu'on n'atteint pas le cielà moins de s'y brûler les ailes.
avatar

et puisqu'on n'atteint pas le ciel
à moins de s'y brûler les ailes.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 5723
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/05/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 20:32

reeeeeeuh ma chérie. emma est un choix torride.

_________________
LOVE IS A DRUG
AND YOU ARE MY CIGARETTE
Encore un sourire à effacer de la mémoire, un regard qu'il faudra éviter tellement de fois. Combien de caresses à arracher aux souvenirs si présents de nos corps encore mêlés au souffle de nos voix ? (calogero, signature de love.disaster)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADONIS + tomber dans ses yeux.
avatar

ADONIS + tomber dans ses yeux.
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 219
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 20:40

LES FOURMIS, C'LA VIIIE
(re)bienvenue ma chérie ♥️

_________________
After all, tomorrow is another day.
The success or failure of your deeds, does not add up to the sum of your life. Your spirit cannot be weighed. Judge yourself by the intentions of your actions, and by the strength with which you faced the challenges that have stood in your way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 205
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 26/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 21:00

Re choupette
J'adore ton pseudo, et puis Emma pour la soeur de mon Alec quoi

_________________
Je prie avec un seul mot, un nom ♥️ Aloa
« It’s for you I walk through a storm It’s for you I lay me down There is nothing that I wouldn’t do for you When you call I’ll be right there I’ll turn my world right around for you Don’t you see, don’t you see I’m here »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 226
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 20/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 21:03

REEEE et bonne continuation pour ta fiche !
Puis Emma Watson eumygaaaaad

_________________
burning red ♡
And you throw your head back laughing like a little kid. I think it's strange that you think I'm funny cause he never did. I've been spending the last 8 months thinking all love ever does is break and burn and end. But on a Wednesday in a cafe I watched it begin again. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 499
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 28/05/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 22:03

re-bienvenue

_________________
❞ life is hard but it is beautiful ❞
but it is difficult for men

t'es trop mon style t trop mon style t'es trop mon style de mec. J'aime trop ton boule, j'aime trop ton boule, j'aime trop de boule de mec. T'es trop mon style t trop mon style, t'es trop mon style de mec. J'aime trop ton boule (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 1080
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 26/05/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Dim 6 Jan - 22:26

Watson ♥
REEEEEEE

_________________
Chloé & Ivy-Poppy « Elle me manque. C’est atroce, elle me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits.
.KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 1783
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 9:21

Re-Bienvenue!

_________________
If you’re still alive my regrets are few, If my life is mine, what shouldn’t I do? I get wherever I’m going, I get whatever I need. While my blood’s still flowing, and my heart still beats…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 119
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 13:15


Ree bienvenue I love you
Emma est sublime

_________________
Je pense que j'aurais dû profiter de nos conversations tant qu'elles étaient encore là. Oui, j'aurais vraiment dû, parce qu'aujourd'hui et chaque jour qui passe je ressens cette tristesse qui m'envahit quand je te croise et quand je te regarde... ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Leave no man behind
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 859
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 14:24

Re bienv'nue à toi ^^

_________________

“ A. Elijah McKnight ”


« I found a new life with you here, a life that will burn bright through the years. I want a big house in the hills, but I don't need that life to make me feel like I'm part of the crowd who turns their backs to what's real.

I know in my heart what's best is here in front of me. Beneath all the stars just you and me together as one we'll stand, each hand and hand. You're all I ever needed. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

parce que Harpeur a pas peur
avatar

parce que Harpeur a pas peur
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 3332
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 02/05/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 19:59

bon sang ce que tu est SEX en Watson
REEEEEE & bon courage pour ta fiche

_________________
A long journey in the past
Tout ce que la nature nous a donné La nature le reprendra Tellement de choses que j'aurais voulu changer ou voulu vivre Tellement de choses que j'aurais voulu effacer ou revivre Mais, tout cela est impossible ami ∆ belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 29
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 20:19

    Merciiiiiiiii à vous mes amours

_________________

i'm unbreakable.
brightest smiles hide the biggest pains
Where are the people that accused me ? The ones who beat me down and bruised me. They hide just out of sight, can't face me in the light. They'll return but I'll be stronger ! God, I want to dream again, take me where I've never been. I want to go there, this time I'm not scared. Now I am unbreakable, it's unmistakable. No one can touch me, nothing can stop me. All you need to do is just trust ♬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 86
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 20:33

OMFG, future belle-sœur adorée, avec la sublime Emmaaaaa
Re-bienvenue la toute belle !

_________________

+ EVERYWHERE I'M LOOKING NOW I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. Je l’aime, toujours, tout le temps, à en crever. Je l’aime endormie ou déprimée, je l’aime même cokée, abrutie, dégradée. Elle réussissait, je ne sais pas comment, à rester si pure dans les situations les plus dégradantes que j’avais envie de me mettre à genoux devant elle. ALOA FTW.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 134
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 20:45

Re-bienvenue parmi nous :)
Excellent choix de vava *-* Je kiff Emma

_________________
Mais tu as de la chance si des personnes te manques. Sa veux dire qu’il y a des personnes qui comptent autour de toi, des personnes importantes.© belladone.
S. Anastasia Sherwood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 80
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 20:46

Re-Bienvenue parmi nous.

_________________

A drop in the ocean ....

« I was born long ago I am the chosen I'm the one I have come to save the day And I won't leave until I'm done So that's why you've got to try You got to breath and have some fun Though I'm not paid I play this game And I won't stop until I'm done
» GUERLAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

isalyne ✇ la perfection existe, j'en suis la preuve..
avatar

isalynela perfection existe, j'en suis la preuve..
✖ PÂTISSERIES VENDUES : 4247
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 26/04/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Lun 7 Jan - 21:52

REUUUUUUUUUUH
T'es trop sex en emma

_________________
+ Je vous en prie, soyez mon ennemie. Le poison me dévore de vous aimer si fort. Je vous conjure vos pensées me torturent, j'ai beau livrer bataille je ne suis pas de taille. Je me perds à vouloir me défaire de ces liens qui nous serrent. Je me bats contre toi... je me bats contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sea-sugar-sd.com/

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 220
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 08/05/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Mer 9 Jan - 17:02

Bienvenue
EMMA

_________________

undisclosed desires


I want to reconcile the violence in your heart I want to recognise your beauty's not just a mask I want to exorcise the demons from your past I want to satisfy the undisclosed desires in your heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 1219
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 09/06/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Ven 11 Jan - 0:53

Bienvenue miss & Emma est un choix torride.

_________________
Yoan Gabriel ✖️ meilleurs amis♡
» Il ne faut jamais croire que l'amour n'existe pas et qu'il est impossible de tomber amoureux, c'est la chose la plus dure à trouver mais qui rend le plus heureux, qui nous donne du baume au coeur et qui nous donne tout simplement la joie de vivre. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 1037
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Ven 11 Jan - 2:11

Bienvenue
EMMA

_________________
    «Le plus bel αmour est celui qui éveil l’âme, et nous fαit nous surpαsser. Celui qui enflαmme notre cœur et αpaise nos esprit. C’est ce que tu m’αs αpporté»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 29
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Sam 12 Jan - 1:22

    Merci à tous, que des gens canons quoi, elle pète ma présentation du coup
    J'ai enfin terminé ma fiche, qui me valide mes cocos ?

_________________

i'm unbreakable.
brightest smiles hide the biggest pains
Where are the people that accused me ? The ones who beat me down and bruised me. They hide just out of sight, can't face me in the light. They'll return but I'll be stronger ! God, I want to dream again, take me where I've never been. I want to go there, this time I'm not scared. Now I am unbreakable, it's unmistakable. No one can touch me, nothing can stop me. All you need to do is just trust ♬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 205
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 26/12/2012

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   Sam 12 Jan - 17:21


te voilà validé p'tit macaron !
bienvenue sur sea, sugar & san diego - C'est moi bien sûr Encore des millions de fois merci d'avoir pris mon scénario ma louloutte Ta fiche est plus que parfait
Maintenant que ta fiche est validée, tu es prêt(e) a rejoindre le monde fifou de Sea, Sugar & San Diego . Comme on est un staff adorable, on va te guider un peu, aies confiance . Pour commencer, viens recenser ton avatar ici, c'est une étape obligatoire. Une fois ceci fait, tu peux jeter un oeil à la section parrainage si tu as besoin d'aide pour t'intégrer, sait-on jamais, si tu es timide... Alors n'aies pas peur, clique ici. Il y a le passage incontournable de la fiche de lien, section copains comme cochons, parce qu'il faut bien se trouver des copains quand même: plus on est de fous, plus on rit . Et n'oublie pas d'aller faire une demande de logement par ici, parce que ce serait dommage de dormir sous les ponts alors que tu pourrais avoir un petit nid douillet rien qu'à toi

Voilà, tu sais tout ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas a contacter le staff . Et surtout: HAVE FUN !!! :)

_________________
Je prie avec un seul mot, un nom ♥️ Aloa
« It’s for you I walk through a storm It’s for you I lay me down There is nothing that I wouldn’t do for you When you call I’ll be right there I’ll turn my world right around for you Don’t you see, don’t you see I’m here »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tiffany G. ∞ Birds fly over the rainbow, why then, oh why, can't I ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEA SUGAR AND SAN DIEGO™ :: 
 :: MONTREZ VOS PAPIERS ITOU ! :: ILS ONT PASSÉ LA DOUANE
-