AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 . la poisse à ses boucs émissaires ▬ aaron.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 29
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 10/01/2013

MessageSujet: . la poisse à ses boucs émissaires ▬ aaron.   Mar 22 Jan - 18:17


la poisse a ses boucs émissaires !


Une semaine corsée comme elle aimait, c'était ce à quoi elle avait eu droit ces derniers jours. Le genre de semaines où elle se donnait à fond en espérant en voir le bout rapidement. Et enfin, elle avait fini par voir la lumière au bout de tunnel. Alors profitant des températures pas très glaciales qu'offrait la côté est, c'est tout naturellement et avec la plus grande spontanéité du monde qu'elle se décida à rejoindre la plage. C'était un endroit qu'elle fréquentait beaucoup, et qu'elle fréquentait en général seule. Elle y allait très rarement accompagnée. Levée dans les coups de dix heures du matin, elle quitta son appartement après avoir enfilé son bikini sous une robe, et elle prit même une serviette avec elle. Pourquoi ?! Allez savoir, mais elle savait qu'elle ne résistait jamais à l'appel de la mer. Du coup, près d'une belle quarantaine de minutes plus tard, elle largua ses affaires sur le sable et s'approcha de l'eau en soulevant sa robe comme un avant goût. Et après plusieurs minutes, elle retira sa robe qu'elle déposa près de ses affaires pour s'aventurer dans l'eau, se persuadant intimement que l'eau froide était une belle cure pour les muscles mais aussi pour le corps en général et surtout la satisfaction de céder à l'un de ses caprices se voulait énorme.

_________________


    ❝ PETIT COEUR EST TOMBÉ.❞
    on vous présentera le jaloux qui arrive quand vous réussissez. ce dernier a un frère l'hypocrite, qui lui sera gentil face à toi mais à l'occasion il te marchera dessus en compagnie de son ami pathétique, qui lui, a besoin de se nourrir de votre vie pour exister. le tout sûrement parce que vous représentez tout ce qu'ils ne seront jamais. appelez-vous sourire et emmerdez les tous les uns après les autres, ça marche ! pepperland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 37
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 11/01/2013

MessageSujet: Re: . la poisse à ses boucs émissaires ▬ aaron.   Mar 22 Jan - 19:00

  • Il était près de onze heure, et c'était le week-end. En pratique, j'aurais dû dormir. Onze heure du matin, un samedi... c'était le milieu de la nuit pour moi ! Pour être honnête, je serais encore sous la couette si mon andouille de sœur n'était pas entré dans ma piaule en hurlant contre moi. Luna le savait pourtant, que j'avais du sommeil à rattraper, (et une nuit blanche dans les pattes,) mais voilà, elle ne retrouvait plus ses clés. La pauvre petite. Non mais franchement, ça commençait à devenir une habitude de me réveiller en beuglant comme une furie ! Je vous jure. Enfin bon, ce coup-ci je l'avais renvoyée d'où elle venait et fissa encore. En lui balançant tout ce qui m'était tombé sous la main. Une paire de chaussettes sales, entre autre chose. C'était peut-être un peu dégueulasse, mais au moins ça l'avait fait déguerpir plus vite que son ombre. Bref. De toute manière, la connerie était faite. Il était neuf heure, je ne me rendormirais pas, et je souffrais d'un mal de crâne intolérable. Je suis sorti de mon lit en pestant, et maudissant ma débile de sœur. J'avais besoin d'air frais. Une douche, un p'tit dèj copieux et un doliprane1000 plus tard, j'étais dehors, et il ne m'a pas fallut beaucoup de temps pour gagner la plage. Voilà, la boucle est bouclée, vous savez tout. Onze heure, donc.

    Il faisait froid, mais le soleil réchauffait la terre, et il j'aurais vraiment pu trouver plaisant de me promener au bord de la mer, si l'étau autour de ma tête s'était desserré. Oui, ma putain de migraine refusait de passer, malgré l'air pur et le médicament. Je serrais les dents et m'obligeais à penser à autre chose. Quelque chose qui me changerait les idées, quelque chose d'agréable, quelque chose ... je me suis arrêté. A environ vingt mètres devant moi, il y avait une jeune femme. Rien de bien extraordinaire me direz vous, sauf qu'elle était en sous-vêtements, ou plutôt en bikini. Je frissonnais, et pas seulement à cause de la température. Qui était assez dingue pour se baigner à cette période de l'année, alors que l'air était déjà si froid ? La réponse se trouvait devant moi, elle était assez folle pour le faire. Un léger sourire étira mes lèvres tandis que mes yeux suivaient les courbes avantageuses de son corps. Elle était vraiment belle. Et ... et ça faisait au moins deux bonnes minutes que j'étais arrêté, en extase devant cette fille. Je me serais presque donné des gifles. On allait me prendre pour un voyeur ou quelque chose comme ça. J'étais sur le point de reprendre mon chemin quand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✖ PÂTISSERIES VENDUES : 29
✖ EN CUISINE DEPUIS LE : 10/01/2013

MessageSujet: Re: . la poisse à ses boucs émissaires ▬ aaron.   Dim 27 Jan - 16:34


la poisse a ses boucs émissaires !


Au départ c’était trop frais, et tout était selon elle, psychologique. Ironie du sort quand on sait qu’elle étudie en psychologie justement pour sa quatrième année déjà. Mais elle voulait se persuader que son corps finirait par s’y faire. Après tout, c’était bien ce à quoi elle avait survécu quand les ballons d’eau chaude de la douche finissait par se vider. Quelle était la différence, à part l’étendue, le sel, et peut être l’air autour ? Okay ! Autant l’avouer elle était un brin inconsciente, mais quand elle avait envie de quelque chose elle y allait, et là, elle avait l’impression qu’il n’y aurait que ça pour qu’elle puisse décompresser. Et c’est ce qu’elle fit. Elle arriva un niveau de satisfaction personnelle inouïe quand elle se rendit compte qu’elle put nager comme elle aimait, et puis c’était un poil moins froid plus au fond, bizarrement. Elle aurait pu rejoindre la limite fixée à la baignade sans grand problème. Elle resta entre six et huit dans le haut, et très vite, elle sentait la température redevenir frigorifiant, mais pour le coup, elle sentit une crampe à sa jambe gauche. « Bon sang ! » Autant l'avouer ce qu'elle venait de crier c'était plus un : pu***n ! Oui, la poisse la poursuivait elle y parierait sa main à couper. Elle tenta de s'avancer un peu plus dans l'eau jusqu'à avoir pieds, et très vite elle ressentait rien d'autres que des picotements. Et là, à ce moment là, il n'y avait que la peur qui pouvait l'envahir. Son coeur n'y allait plus de main morte, et elle parierait presque sur une baisse de tension. Elle était pire que phobique là-dessus, et même sans savoir si oui ou non, elle avait été en contact d'une méduse, elle restait persuadé qu'une de ses satanées bestioles de mer s'en était prise à elle. Elle avait du mal à sortir de l'eau mais pour le coup elle ne pu que poser son arrière train sur le sable mouillé.

_________________


    ❝ PETIT COEUR EST TOMBÉ.❞
    on vous présentera le jaloux qui arrive quand vous réussissez. ce dernier a un frère l'hypocrite, qui lui sera gentil face à toi mais à l'occasion il te marchera dessus en compagnie de son ami pathétique, qui lui, a besoin de se nourrir de votre vie pour exister. le tout sûrement parce que vous représentez tout ce qu'ils ne seront jamais. appelez-vous sourire et emmerdez les tous les uns après les autres, ça marche ! pepperland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: . la poisse à ses boucs émissaires ▬ aaron.   

Revenir en haut Aller en bas
 

. la poisse à ses boucs émissaires ▬ aaron.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEA SUGAR AND SAN DIEGO™ :: 
 :: LA MARINA :: Imperial Beach
-